Remèdes contre la constipation
pendant la grossesse : que faire ?

Ah les joies de la grossesse !

En théorie, c’est le moment le plus épanouissant de toute une vie. Mais alors en pratique, lorsqu’on soulève un peu le tapis, c’est une toute autre affaire ! L’un des plus grands bonheurs de cette période (et aussi l’un des plus partagés) n’est autre que… la constipation !

Et oui, près de 3 femmes sur 4 ont un transit complètement chamboulé pendant le premier trimestre de grossesse (source) et près d’1 sur 2 conserve ce charmant désagrément jusqu’à l’accouchement.

Vous ne faites hélas pas partie du quart de chanceuses ? Votre grossesse rime plus avec transit en détresse qu’avec hormones en liesse ? 

Mais alors, en cas de constipation pendant la grossesse, que faire ?

Soyez rassurée, on est là pour vous aider ! On vous a expliqué dans un précédent articles les raisons derrière ce grand dérèglement intestinal, mais on ne voulait pas vous abandonner dans la nature avec tout ce savoir sans vous donner quelques astuces pour combattre cette satanée constipation !

combattre constipation pendant grossesse

On vous partage tous les meilleurs remèdes, naturels ou médicamenteux (et notamment les laxatifs adaptés à la grossesse), pour que vous puissiez, en toute quiétude, vous concentrer sur votre futur bébé plutôt que sur vos intestins ; )

Pssss : si le thème de la constipation vous passionne autant que nous ; ), vous pouvez jeter un oeil à notre grand Guide de la Constipation et à notre Guide des Probiotiques pour y découvrir une solution efficace !

More...


Les remèdes naturels contre la constipation pendant la grossesse

Faites le plein de fibres

On ne le répétera jamais assez : l’alimentation est la base d’un bon transit. Augmentez votre apport en fibres, qui agissent comme un lest sur vos selles et permettent de les tirer vers le bas.

Usez et abusez des fruits et légumes frais, des fruits secs (notamment les pruneaux) et des légumineuses. L’objectif est d’arriver à 25 grammes de fibres par jour (source). Si vous avez du mal à les atteindre, pensez aux smoothies, qui permettent de consommer une grande quantité de fruits et légumes en un seul verre.

Pour plus de détails sur les aliments laxatifs et la grossesse, rendez-vous sur notre article dédié à ces derniers. Vous trouverez également beaucoup de fibres dans d’autres remèdes naturels adaptés contre la constipation pendant la grossesse..


Buvez, buvez, buvez (de l’eau bien sûr !)

boire de l'eau constipation

Le deuxième secret d’un bon transit est de boire beaucoup d’eau, pour hydrater vos selles, les ramollir et faciliter leur évacuation (l’une des cause de la constipation est en effet la sécheresse des selles, qui sont alors trop dures pour sortir…).

Il est recommandé de boire au moins 2 litres d’eau par jour pour faciliter le transit (source).


N’arrêtez pas de bouger

On vous l’a dit dans notre précédent article, l’une des raisons de la constipation lorsqu’on est enceinte est l’arrêt de l’exercice physique, qui a pourtant un impact positif sur le transit.

faire du sport avec xenica

Ne restez donc pas totalement sédentaire sous prétexte que vous êtes enceinte, il y a de nombreux sports que vous pouvez pratiquer sans aucun risque pour votre bébé, et pour le plus grand plaisir de vos intestins ! Pensez au yoga prénatal, bien sûr, mais aussi à l’aquabike ou encore à la marche rapide.


Apportez beaucoup d’importance à votre passage aux toilettes

tabouret constipation

Ne commencez pas à rougir, il faut parfois entrer dans le vif du sujet ! Le transit, au delà de la période de grossesse, est souvent mis à mal parce qu’on se retient trop longtemps, qu’on ne prend pas suffisamment de temps lorsque l’on va à la selle, ou encore que l’on adopte une position inappropriée.

Alors on vous accorde qu’avec un ventre énorme, il est plus difficile d’adopter la position accroupie du penseur de Rodin, qui est celle que la science plébiscite pour faciliter l’évacuation des selles (source).

Pour autant, en investissant dans un petit tabouret physiologique, vous allez peut-être grandement optimiser votre passage aux toilettes, croyez-nous !

Par ailleurs, prenez votre temps, ne vous retenez pas et essayez d’aller aux toilettes tous les jours à la même heure, par exemple 30 minutes après avoir mangé.

Voilà pour les petites astuces faciles et qui ont un véritable impact sur la qualité du transit de la femme enceinte. Pour retrouver plus de remèdes anti-constipation, à appliquer au delà de la grossesse, n’hésitez pas à parcourir notre Guide consacré à la constipation, vous découvrirez plein de remèdes naturels miracles pour réveiller votre transit.
Attention toutefois à éviter toutes les plantes dites stimulantes qui pourraient provoquer des contractions utérines.


Les médicaments contre la constipation pendant la grossesse

Dans un précédent article, nous vous avons présenté les médicaments les plus efficaces contre la constipation.

médicaments anti constipation

Mais attention, lorsqu’on est enceinte, il convient d’être très prudent avec les médicaments laxatifs et certains doivent être proscrits (source), du fait notamment de leur caractère irritant ou de leur absorption par l’organisme (source).

Dans tous les cas, on vous conseille très chaudement d’en parler avec votre médecin et de n’utiliser cet article que pour vous inspirer et vous documenter. L’automédication lorsqu’on attend un bébé, c’est interdit !

Au-delà des laxatifs pendant la grossesse, pensez aussi aux probiotiques, bien plus doux et qui peuvent même présenter des bénéfices pour votre grossesse (on vous en parle à la fin de l'article) !


Prenez-vous un médicament constipant ?

Avant de rechercher un médicament déconstipant, nous vous recommandons de faire un point avec votre médecin sur les traitements et compléments alimentaires que vous prenez actuellement, car ces derniers pourraient être à l’origine de votre constipation.

equipe medicale pour l'obesite

C’est le cas de certains anti dépresseurs et anti épilleptiques (voir la liste ici) mais aussi, dans le cas précis de la grossesse, des compléments alimentaires à base de fer, qui peuvent entraîner un ralentissement du transit (source).

Vous pouvez donc déjà commencer par supprimer et/ou remplacer, dans la mesure du possible bien sûr, le traitement qui fait du mal à vos intestins.

Si la cause ne réside pas dans un traitement et que vous avez épuisé tous les remèdes diététiques et hygiéniques dont on vous a parlé, vous pouvez être tentée de faire un tour du côté des laxatifs adaptés à  la grossesse. On vous expliquer comment le faire sans prendre de risque (ces conseils étant bien sûr à discuter avec votre médecin).


Testez les laxatifs pendant votre grossesse, avec grande prudence

Les laxatifs, kézako ?

kézako laxatifs

Il existe 5 grandes familles de laxatifs :

  • Les laxatifs osmotiques, qui agissent en attirant de l’eau dans vos intestins et, donc, en hydratant vos selles, pour faciliter leur expulsion. Ce sont les plus doux et ils agissent plutôt rapidement (environ 24 heures).
  • ​Les laxatifs de lest, qui contiennent des fibres et des mucilages qui gonflent en présence d’eau et, partant, augmentent vos selles et les alourdissent. Ils sont également très doux mais mettent un peu plus de temps à produire leurs effets (48 heures environ).
  • Les laxatifs lubrifiants, qui apportent un corps gras (vaseline ou paraffine) dans vos selles et les font “glisser” vers votre rectum. Leur principal défaut, outre qu’ils contiennent un résidu du pétrole, est qu’ils réduisent l'absorption des vitamines A, D, E et K. Ils sont par ailleurs plus agressifs pour vos intestins, mais agissent vite, entre 6 et 8 heures.
  • Les laxatifs stimulants, qui sécrètent de l’eau dans vos intestins et les stimulent, ce qui provoque un “déclenchement” de vos selles. Ils sont très irritants, agissent en 8 à 10 heures et doivent être utilisés en dernier recours.
  • Les laxatifs par voie rectale, enfin, qui peuvent être osmotiques, lubrifiants ou stimulants et qui provoquent une contraction de votre rectum, entraînant un effet “vidange”. Ils agissent plus vite que l’éclair (moins de 30 minutes) mais sont irritants et doivent être pris très ponctuellement.


Ca, c’était pour la théorie générale ; ). Lorsqu’on est enceinte, il convient d’adapter cette théorie au cas particulier de la grossesse et certains médicaments contre la constipation sont alors à éviter.


Quels laxatifs prendre pendant la grossesse ?

Dans un précédent article, on vous a partagé les laxatifs qui ont le plus fait leurs preuves sur le marché. Dans ce classement, on vous précisait si ces médicaments contre la constipation pouvaient être pris pendant la grossesse ou non.

femme enceinte constipation

On vous explique pourquoi.

Ces éléments ressortent notamment d’études menées par des chercheurs canadiens en 2012 sur le lien entre constipation et grossesse.

Néanmoins, les études sur le sujet sont assez rares, nous n’avons donc pas beaucoup de recul sur les éventuels dangers des laxatifs pendant la grossesse. Il est donc recommandé, dans tous les cas, d’agir avec précaution et d’en parler avec votre médecin.


Les laxatifs compatibles avec la grossesse
pourquoi acheter un Blender
  • Les laxatifs de lest, qui sont doux, qui contiennent des fibres et des mucilages qui ne sont pas absorbés par les intestins (ils sont indigestibles et ressortent donc tels quels avec vos selles - source) sont bien tolérés par les femmes enceintes (voir notre classements des meilleurs laxatifs de lest contre la constipation).
  • ​Les laxatifs osmotiques à base de lactulose ou de macrogol, ne sont que peu absorbés par l’organisme. Par ailleurs, les rares études n’ont pas révélé d’effets indésirables pour la grossesse (source). Ils sont donc tolérés (mais pas de façon prolongée), sauf avis contraire de votre médecin (voir notre classements des meilleurs laxatifs de osmotiques contre la constipation).
  • ​Les suppostoires à la glycérine n’ont pas fait l’objet d’études révélant leur inocuité en cas de grossesse mais sont, d’après le Vidal, adaptés aux femmes enceintes qui présentent une constipation chronique. Ils sont toutefois à utiliser de façon très ponctuelle.
  • Les suppositoires type Microlax sont, toujours selon le Vidal, tolérés très ponctuellement.

Sachez que selon le Centre de référence sur les agents tératogènes (CRAT), il convient d’éviter les associations de plusieurs principes actifs pendant la grossesse (source).


Les laxatifs à éviter pendant la grossesse
laxatifs à éviter pendant grossesse
  • Les laxatifs lubrifiants sont irritants et pourraient provoquer des carences chez la femme enceinte, du fait de la diminution de l’absorption des vitamines (même si selon le CRAT, les femmes enceintes peuvent en faire une utilisation ponctuelle et que les études n’ont pas révélés de danger pour la formation du bébé). Mais en cas de grossesse, la prudence est reine.
  • Les laxatifs stimulants qui, comme leur nom l’indique, stimulent les intestins et pourraient provoquer des contractions au niveau de l’utérus, sont donc à éviter (bien que là encore, le CRAT semble permettre une utilisation très ponctuelle, en privilégiant ceux contenant du séné et que les études aient montré que l’absorption du bisacodyl était minime (source) et que la prise de séné n’était pas associée à un risque accru de malformation (source)). Mais là encore, la prudence est de mise.

Vous connaissez désormais les médicaments anti constipation adaptés à la grossesse et ceux que vous devez éviter, sous peine de mettre en danger votre bébé. Mais les laxatifs ne sont pas une fin en soit pour soigner la constipation pendant la grossesse !


Les probiotiques, des bactéries
qui vous veulent du bien

Enfin, plutôt que de vous jeter sur des laxatifs un peu agressifs, pourquoi ne pas faire tout simplement une cure de probiotiques pendant votre grossesse ? Il s'agit de bonnes bactéries que vous apportez à votre intestin pour le rééquilibrer, lui permettre de lutter contre les mauvaises bactéries et améliorer votre transit.

Les probiotiques peuvent donc soulager votre constipation, mais aussi votre diarrhée, votre syndrome du côlon irritablevos infections vaginales​ et même vous aider à perdre du poids !

Pendant la grossesse, les probiotiques apportent donc un soulagement à la future maman, mais ils seraient même, en plus, bénéfiques pour le bébé ! Ils pourraient ainsi réduire les risques d'eczéma atopique (source)​.

On vous conseille donc de faire un tour du côté de notre guide des meilleurs probiotiques contre la constipation, ils devraient faire votre bonheur et celui de votre béb​é ; )


cONSTIPATION ET GROSSESSE : le mot de la fin

Vous l’aurez compris, la première étape en cas de constipation pendant la grossesse est de revoir vos habitudes alimentaires (consommation de fibres et d’eau en grandes quantités), de faire de l’exercice physique et de soigner vos passages aux toilettes.

On vous partage quelques suggestions

  • Buvez un grand verre d’eau tiède avec du jus de citron au réveil ainsi qu’une cuillère d’huile d’olive.
  • Faites vous un smoothie avec une banane, une carotte et un abricot au petit déjeuner.
  • Faites le plein de légumes verts, de légumineuses type lentilles, pois chiche et haricots au déjeuner.
  • Allez marcher 30 minutes après avoir mangé puis prenez votre temps pour aller à la selle en revenant de votre marche (et en mettant vos pieds sur un tabouret !).
  • Allez au yoga prénatal en sortant du travail.
  • Ajoutez quelques graines de psyllium à votre soupe du soir.
  • Et finissez par manger cinq pruneaux !

Vous devriez déjà voir des changements très concluants !

Toutefois, si ces mesures se révèlent sans effet, vous pouvez envisager de recourir à des médicaments anti constipation adaptés à la grossesse, après avoir consulté votre médecin naturellement.

Si vous choisissez cette option, privilégiez les laxatifs de lest et les laxatifs osmotiques, qui ne sont en général pas absorbés et qui peuvent donc être pris sur une courte période ; et évitez les laxatifs lubrifiants et les laxatifs stimulants si vous êtes enceinte.

S’agissant des laxatifs par voie rectale, les suppositoires à la glycérine et le Microlax sont assez souvent prescrits par les médecins et semblent bien tolérés, bien qu’il n’existe pas d’étude à leur sujet.

Vous pouvez aussi préférer une solution plus douce en faisant une cure de probiotiques, dont les effets contre la constipation ont été démontrés. ​

N'oubliez pas non plus les fameux tabourets physiologiques !

On espère vous avoir permis d’y voir plus clair sur les traitements de la constipation en période de grossesse et, surtout, que ces quelques remèdes vous permettront de retrouver un transit régulier et sans blocage !

Surtout, venez nous en parler dans les commentaires, pas de honte ni de tabou ici, on adore parler constipation ! ; )

Laurène
 

Laurène est la co-fondatrice du site Optimyself. Si il y a bien une chose qu'elle aime dans la vie, c'est creuser à fond les sujets qui l'intriguent (surement un reste de son ancienne vie d'avocate !). Elle est passionnée par les médecines douces et est titulaire d'un certificat en naturopathie. Découvrez sa biographie.

>