Jus maison > Machines à Jus > Blenders

Blenders


acheter un blender


​Le blender a été notre premier achat lorsque l'on a décidé de se prendre en main et d'adopter un mode de vie plus sain. 

quel blender acheter ?

On a en effet commencé à prendre conscience de l’importance d’ajouter plus de fruits et légumes à notre alimentation et, comme on ne maîtrisait pas toujours nos repas du midi et du soir (déjeuner sur le pouce devant l’ordinateur et/ou dîner parfois remplacé par un apéro… oups), on a tout concentré sur le matin. On a fait du blender notre meilleur allié pour faire le plein de fruits, de légumes et de superaliments (açai, acerola, spiruline, etc.) pour la journée.​

On n'était toutefois pas, à l'époque, très à l'aise pour distinguer notre blender des autres machines à jus et on appelait nos préparation des "jus" (on devait trouver que "smoothie" faisait trop pompeux !). ​

On a ensuite bien progressé et on s'est dit qu'on devait partager tout ce que l'on a appris avec vous, qui êtes peut-être au même stade que nous à notre époque "blender à jus" !​

Alors suivez nous, vous serez incollable sur les blenders à la fin de cet article !​



​Un blender, c'est quoi au juste ?

qu'est-ce qu'un blender ?

Un blender fonctionne grâce à des lames disposées au fond d’un récipient, qui tournent par l’effet d’un moteur et mixent les aliments très rapidement.

Les lames mélangent, hachent voire réduisent en poudre les aliments que vous introduisez dans le blender. La fonction la plus utilisée (et celle qui nous intéresse ici !) est la préparation de smoothies.

Pour obtenir un smoothie, c’est à dire un jus mousseux et onctueux contenant le jus du fruit ou du légume ainsi que sa pulpe, les aliments sont donc mixés dans leur intégralité.

À la différence d’un jus, le smoothie a une texture plus épaisse du fait de la présence de la pulpe.

Il faut d’ailleurs ajouter de l’eau ou un autre liquide (lait, lait végétal, eau de coco, aloe vera, etc.) pour obtenir une consistance liquide (que celui qui ne s’est pas fait avoir la première fois en galérant face à ses pommes déchiquetées nous jette la première pierre !).

D’un point de vue purement technique, le blender va également “écraser” et chauffer les molécules présentes dans les fruits et légumes, ce qui va leur faire perdre un peu en qualités nutritives (on y revient plus bas). Rassurez-vous sur ce point, un smoothie (réalisé avec de bons ingrédients) sera de toujours bien plus nutritif que les jus achetés dans le commerce, qui n’ont souvent de jus que le nom...


Les 4 GRANDES FAMILLES DE blenderS

Vous trouverez quatre grands types de blenders sur le marché :

Les blenders classiques

Ce sont certainement ceux que vous connaissez. Ils ont une puissance allant de 500 à 1.200 watts, et leur bol ne peut pas être transporté.

Ils ne servent qu’à réaliser des préparations froides mais certains sont thermorésistants, de sorte que vous pouvez y insérer des éléments chauds pour faire, par exemple, des soupes.

En revanche, ils ne cuisent pas les aliments.

À lire : Guide des meilleurs blenders classiques.

Les blenders chauffants

La principale différence avec les blenders dits classiques est qu’ils cuisent les aliments. 

Ils sont donc deux-en-un : vous pouvez préparer des smoothies mais aussi des soupes, à partir de légumes crus qui vont être cuits par le blender.

Nous leur avons consacré un article dédié tellement ils diffèrent tant dans leurs fonctionnalités que dans leur utilisation.
Retrouvez-le ici !  

Les blenders classiques

Ils sont conçus pour les nomades, les personnes seules ou encore celles vivant dans un espace un peu confiné.

Ils sont peu encombrants et le récipient dans lequel vous préparez votre smoothie est détachable et refermable, donc vous pouvez partir directement avec votre boisson sous le bras ! Pratique pour ceux qui aiment siroter leur smoothie sur le chemin ou l’emporter comme collation d’après sport.

La puissance du moteur est en général assez faible (300 - 400 watts).

À lire : Guide des meilleurs mini blenders .

Les blenders professionnels

Leur moteur est beaucoup plus puissant (supérieur à 1200 watts).
Ils sont capables de mixer absolument tous les aliments en un temps très rapide et vous permettent d’obtenir des smoothies d’une consistance inégalable !

Ils sont aussi plus polyvalents, vous pourrez préparer des laits végétaux, purées d’oléagineux, purées, soupes, etc.

Revers de la médaille : ils sont aussi beaucoup plus chers !


De quoi se compose un blender ?

comment fonctionne un blender ?

Modèle : Kenwood BL680

Un blender est composé de :

Un moteur électrique, (7) contenu dans un socle fixe, actionné grâce à un bouton.

Certains modèles ont une fonction “pulse” pour lancer le blender à grande vitesse, d’autres ont un variateur de vitesse pour adapter la puissance et d’autres, enfin, ont un mode électronique qui adapte la puissance au type de préparation.

La fonction Pulse est également très pratique pour nettoyer votre blender après son utilisation. Ajoutez de l'eau jusqu'à hauteur des couteaux ainsi qu'un peu de liquide vaisselle puis, pulsez, quelques instants pour nettoyer simplement votre blender.

Certains sont posés sur des ventouses (8), ce qui est très pratique en mode pulse notamment, pour éviter que le blender ne bouge. 

Un bol, (3) qui peut être en verre, en plastique ou en inox (le souci de certains modèles, notamment en inox, étant que l’on ne voit pas le contenu du bol et que l’on ne peut donc pas vérifier la consistance de la préparation. Pas très pratique…). 

Des lames, (5) placées au fond du bol, qui sont actionnées grâce à la puissance du moteur et qui mixent les aliments.

Elles sont généralement en Inox, plus solide sur le long terme !


Les questions à vous poser avant d’acheter un blender

Quelles sont vos envies / besoins ?

Si vous n’êtes pas très à l’aise avec la différence entre un blender, une centrifugeuse, un extracteur de jus ou encore un mixeur, il faut bien mettre vos idées au clair avant de vous lancer.

Si ce sujet vous intéresse, nous avons rédigé une série d’articles listant les principales différences entre blender et centrifugeuse et entre blender et extracteur.

On vous les a synthétisées ci-dessous.

Par ailleurs, le blender se distingue du mixeur par la puissance de son moteur. Un mixeur ne dépasse pas les 300 watts, ce qui a un effet sur la consistance du smoothie, qui est moins onctueux et homogène.

Différence entre Blenders, Centrifugeuses et extracteurs

Vous hésitez entre l'achat d'un blender et d'une centrifugeuse ou d'un extracteur ? Voici les principales différences entre ces trois machines à jus :

Blender

blender ou extracteur

Centrifugeuse

centrifugeuse à jus
  • Digestion instantanée
  • Meilleure absorption des nutriments
  • Moins de découpe nécéssaire

Extracteur

extracteur à jus
  • Meilleure qualité nutritionnelle
  • Digestion instantanée
  • Plus longue conservation

Avec ou sans fibres, ma bonne dame ?

S’il y a bien un sujet qui divise dans le petit monde du juicing, c’est bien celui des fibres.

On vous explique.

digestion des fibres smoothie

Un extracteur de jus et une centrifugeuse retirent les fibres insolubles, autrement dit la pulpe. L’objectif recherché est de ne pas mettre à contribution votre système digestif. En effet, les fibres intensifient la digestion, qui va donc mobiliser beaucoup d’énergie et détourner les éléments ingérés de leur objectif nutritionnel.

Avec un jus réalisé à l’extracteur ou à la centrifugeuse, vous laissez donc votre système digestif au repos et vous pouvez ingérer beaucoup plus de fruits et légumes sans inconfort digestif ou intestinal (à privilégier en période de détox par exemple, induisant une grosse consommation de jus !).

Par ailleurs, sur le plan nutritionnel, les fibres insolubles réduisent l’absorption des vitamines, minéraux et autres nutriments. Les smoothies sont donc moins concentrés en nutriments, ce qui est d’ailleurs visible à l’oeil nu (un jus d’épinards sera vert très foncé, avec une forte concentration en pigments et donc en nutriments, alors qu’un smoothie d’épinards sera beaucoup plus clair).

Mais le blender n’est toutefois pas dénué d’intérêts sur le plan nutritionnel, d’où le fait que le débat fait rage !

En effet, les fibres insolubles présentent de nombreux bienfaits.

  • Elles jouent tout d’abord un rôle indispensable pour vos intestins : elles favorisent votre transit et évitent la constipation.
  • Par ailleurs, du fait de leur consistance, elles vous “remplissent” davantage et augmentent ainsi la sensation de satiété. Le smoothie va donc vous nourrir et pouvoir se substituer à d’autres aliments, moins qualitatifs sur le plan nutritionnel. Ou comment éviter de se jeter sur un pain au chocolat en passant de la boulangerie !! (ça vous parle ?!).

    Au contraire, dans un jus réalisé à l'extracteur ou à la centrifugeuse, tous les nutriments sont conservés du fait de l’absence de fibres insolubles.

    Souvent le matin par exemple, on se contente d’un smoothie quand on est un peu pressés et on n’a pas du tout faim jusqu’au déjeuner.

  • Enfin et surtout, les fibres réduisent l’indice glycémique des aliments et ralentissent l’assimilation du sucre. La quantité de sucre dans votre sang est donc moins élevée avec un smoothie qu’avec un jus, qui élimine toutes les fibres et vous apporte donc un pic de sucre bien plus fort. En plus, il faut plus de fruits pour préparer la même quantité de jus que de smoothie (puisque le jus retire une partie des aliments). Vous allez donc ingérer davantage de fructose avec un jus qu’avec un smoothie.

D’où l’intérêt, dans tous les cas mais encore plus avec les jus, de mettre le maximum de légumes dans vos préparations. Jamais de jus ou smoothie 100% fruits !

Attention aux amalgames. Les fibres solubles sont, quant à elles, toujours présentes, dans les jus comme dans les smoothies, dès lors qu’elles sont dissoutes dans l’eau et donc dans le jus. Elles agissent en tant que prébiotique pour favoriser la santé digestive, diminuent l'absorption des graisses et du mauvais cholestérol, régulent l'absorption des glucides.

Astuce : perte du poids grâce à son blender

  • Le matin, faîtes en sorte que votre smoothie soit épais, en mettant moins de liquide, pour le manger dans un bol, éventuellement avec quelques toppings dessus (muesli, graines, amandes, noix de coco râpée, copeaux de chocolat cru, granola, etc.). Vous allez ainsi mâcher, ce qui va faciliter votre digestion et vous aurez l’impression d’avoir fait un vrai repas !
  • A midi ou le soir, démarrez par un smoothie 15 min avant votre repas, vous verrez qu’il vous apportera une sensation de satiété et vous n’aurez pas besoin de vous re-servir.
  • Un smoothie à l’heure du goûter permet d'éviter de grignoter des cochonneries et re-donne un coup de fouet pour l’après-midi.

Tu chauffes ou tu chauffes pas ?

Le second grand débat entre pro blender et pro extracteur concerne l’échauffement et l’oxydation provoqués par la rotation de l’appareil.

spiruline effet chaleur

Les blenders (comme les centrifugeuses) chauffent les aliments du fait de leur vitesse de rotation (jusqu’à 20 000 tours par minute pour les blenders professionnels !), ce qui leur fait perdre une partie de leurs bénéfices nutritionnels (vitamines, minéraux, enzymes).

Le mixage est assez “brutal” pour les aliments, il va “casser” en partie leur structure et le chauffage va les dénaturer.

Par ailleurs, de l’air est introduit dans la préparation, ce qui va oxyder le mélange. Raison pour laquelle il faut boire votre smoothie très rapidement après préparation, sous peine qu’il n’ait plus aucune valeur nutritive.

Au contraire, les extracteurs ont une vitesse de rotation très lente (maximum 100 tours par minute, voire 30 tours par minute pour certains modèle). Ils broient les aliments à froid et évite l’oxydation. Votre jus est donc d’une meilleure qualité nutritive et vous pouvez le conserver plus longtemps.


Est-ce que je veux m'amuser en cuisinant ?

On parle ici aux parents qui s’arrachent les cheveux pour faire manger des légumes à leurs enfants, mais aussi à tous les adultes chez qui la phrase “5 fruits et légumes par jour” provoque des sueurs froides (ça compte les frites ?!).

cuisiner avec un blender

Faites nous confiance : on s’amuse vraiment avec un blender !

Le blender rend la nutrition fun et gourmande. 

Le grand avantage de cette machine, contrairement aux autres appareils à jus, est en effet qu’on peut mettre tout ce que l’on veut dedans ! Certes, on vous conseille fortement de faire des mixs équilibrés, avec un maximum de légumes (pour éviter le shoot de fructose), voire des protéines (fromage blanc, purées d’oléagineux, etc.).

Mais vous pouvez aussi vous faire des gros plaisirs en préparant des smoothies banane - chocolat - purée amande, des milkshake à la fraise ou encore des pina-coladas (sans rhum hein !) avec du lait de coco et des ananas !


Quels aliments est-ce que je souhaite mixer ?

L’avantage du blender est que vous pouvez TOUT mixer (ou presque !)

extracteur de jus angel

Si on revient sur des thèmes plus sérieux, vous vous régalerez en mélangeant une pomme, un concombre et des épinards (ou du kale), ou encore de l’ananas, de la mangue, du céleri, du concombre et du gingembre. Les recettes sont infinies et vous pouvez toujours réaliser un super smoothie en utilisant les restes de votre frigo.

Avec un blender, vous découvrez (ou redécouvrez) certains aliments que vous ne mangeriez pas de façon solide mais qui prennent une toute autre consistance en smoothie.

Alex notamment est devenu fan des jus de betterave alors qu’il était incapable d’approcher une betterave à moins de 10 mètres. Idem avec les épinards (notamment pour les enfants), le chou, le céleri, le fenouil et on en passe.

En plus, vous mixez les fruits avec leur peau et bénéficiez donc de toutes les vitamines présentes dans la peau.

Enfin, le blender est la seule machine à jus capable de mixer des aliments mous et contenant peu d’eau. On pense ici principalement aux bananes et à l’avocat, que vous pouvez oublier si vous achetez une centrifugeuse ou un extracteur de jus.

Or, ils apportent une onctuosité incomparable aux smoothies et rien que pour eux, notre coeur penche souvent du côté du blender !

Il vous permet donc de faire le plein de fruits et légumes mais aussi de “bon gras” comme l’avocat, le lait de coco, le fromage blanc, les huiles. etc.


Des superaliments à profusion !

Rien de plus facile avec un blender que d’intégrer plein de superaliments dans votre alimentation. Ajoutez une cuillère de spiruline dans votre smoothie, un peu d’açai, de maca, de chlorelle, d’acerola, de chanvre, etc.

Vous vous sentirez en pleine forme, plein d’antioxydants pour affronter l’hiver, le métro et autres milieux hostiles. Et c’est bien plus facile que de devoir les ajouter à vos plats, d’autant que le goût de certains superaliments pas très agréables (la spiruline notamment) est complètement effacé dans un smoothie.


Je veux faire des smoothies, mais pas que ?

Par ailleurs, les blenders sont très polyvalents. On vous parle surtout des smoothies, mais vous pouvez aussi préparer des desserts, des sauces, des tapenades ou du houmous, des soupes (si votre blender est chauffant ou au moins thermorésistant), etc.

Attention, cela vaut surtout pour les blenders puissants et les blenders professionnels. C'est plus compliqué avec les mini blenders.

Les blenders chauffants, eux, vous permettent de réaliser des soupes cuites à partir d'aliments crus, top l'hiver !​


En synthèse : les bénéfices des smoothies réalisés avec un blender

  • Rapidité d'utilisation
  • Rapidité de nettoyage
  • Sensation de satiété
  • ​Bon pour le transit
  • Pic glycémique moindre qu’avec un jus
  • Onctuosité des préparations
  • Variété des aliments et des recettes
  • Aucun déchet
  • Polyvalence
  • Faible encombrement

fonctionnalités À prendre en compte dans le choix d’un blender

Ca y’est, vous êtes sûr de vous, c’est un blender qu’il vous faut ?

Choisir son blender pour smoothies n’est pas chose aisée devant les différentes options et modèles qui vous sont proposés. On vous a donc listé les principaux critères à prendre en compte avant de vous lancer dans l’acquisition de votre appareil.

La puissance du moteur

Le principal critère de choix d’un blender pour smoothies est la puissance de son moteur.

En effet, pour pouvoir broyer efficacement la chair de vos aliments, les blenders classiques vous offrent une puissance comprise entre 300 et 1200 watts environ, puissance bien supérieure à celle de mixeurs qui environne les 400 watts au maximum.

Pour réaliser rapidement et efficacement des smoothies onctueux et sans morceaux, mieux vaut miser sur une puissance minimale de 400 watts, d’autant plus si vous utilisez des aliments denses et durs, comme la carotte par exemple (et les glaçons !).

Si vous voulez un niveau supérieur, vous pouvez aller voir du côté des blenders professionnels, plus onéreux mais très efficaces.​

Les lames

Pour parfaire le mixage de vos aliments et l’émulsion de votre préparation, il faut également veiller au nombre de lames que possédera votre blender. Ainsi, plus leur nombre est élevé, plus vous obtiendrez votre smoothie rapidement, cela va de soi.

On vous conseille d’opter pour un blender avec 4 ou 6 lames, cela vous permettra de réduire rapidement tout type de fruit ou de légume, pour un smoothie à la texture homogène.

Le type de lames est également à prendre en compte puisqu’il en existe des striées, des arrondies ou encore des « bi-fonctions».

Ces lames permettent en effet de s’actionner dans un sens pour moudre vos aliments, efficace pour des fruits mous par exemple, et dans l’autre sens afin d’émulsionner votre préparation.

La contenance du bol

La contenance de la cuve de votre blender va surtout dépendre de votre utilisation de l’appareil. En effet, s’il s’agit de réaliser votre smoothie « minute » le matin ou de n’utiliser qu’occasionnellement votre blender, une cuve de 200 ml peut déjà suffire.

À l’inverse, pour un usage régulier avec plusieurs smoothies consommés dans la journée ou si vous êtes plusieurs à consommer, privilégiez un blender dont la contenance de cuve est supérieure à 1,5 litre.

Cette option est plus pratique puisque vous évitez de renouveler les utilisations, cependant n’oubliez pas qu’après 15 minutes à l’air libre, votre jus aura perdu une bonne partie de ses vitamines et nutriments.

Dans la mesure du possible, essayez de réaliser vos jus minute et si vous comptez transporter votre jus, faites en sorte qu’il soit le moins possible au contact de l’air.

Le prix

Last but not least, un dernier critère, qui n’est en rien optionnel, est bien évidemment le budget alloué à l’achat de votre appareil. La gamme de prix des blenders est assez large, allant de 30 à 250 euros environ (et jusqu'à plus de 700 euros pour les blenders professionnels)

Ce budget va encore et toujours se définir en fonction de la fréquence d’utilisation de votre blender. Ainsi, si vous comptez l’utiliser quotidiennement, mieux vaut miser sur un produit de qualité, aux multiples fonctions et robuste, dont le budget sera forcément plus élevé.

À l’inverse, pour un usage occasionnel, un blender d’entrée de gamme suffira largement.

Les super blenders sont-ils vraiment plus efficaces ?

On a testé beaucoup de blenders, professionnels ou non, et on doit avouer qu'en effet, les super blenders n'ont pas volé leur nom. Ils permettent d'obtenir des textures incomparables et sont bien plus polyvalents. Revers de la médaille, ils sont aussi plus onéreux...

Notre grand chouchou devant l'éternel est toujours le Vitamix, qui permet d'obtenir les smoothies les plus crémeux que l'on n'ait jamais goutés !


Questions fréquentes / FAQ sur les blenders

A quoi sert la fonction pulse sur un blender ?

Peut-on moudre du café dans un blender ?

Le blender a-t-il un filtre ?

Où acheter son blender ?

Combien de place prend un blender ?

Combien de Watt pour un blender ?

Combien coûte un blender ?


Pour conclure...​

Vous l'aurez compris, le blender est idéal pour les personnes souhaitant ajouter plus de fruits et de légumes dans leur vie, sans mettre un point d'honneur à avoir le maximum de nutriments dans leur boisson, ceux cherchant à se rassasier avec leur smoothie, les pressés, les petits budgets et bien plus encore.

Personnellement, c'est vraiment devenu un indispensable dans notre cuisine et on ne pourrait plus s'en passer. Il nous a permis à la fois de consommer plus de fruits et de légumes mais aussi d'ajouter de nombreux superaliments à notre quotidien, et notre corps nous dit merci !

On n'a pas du tout été malades cet hiver et on est convaincu que c'est lié ; )

On espère vous avoir aidé à y voir plus clair dans le monde des blenders et vous avoir donné quelques idées pour vous amuser avec votre machine !

>