18

Comment faire un lavement intestinal maison ?

Lorsque l’on décide de prendre soin de son corps et d’adopter un mode de vie plus sain, on pense souvent à manger plus de fruits et de légumes ou encore à faire davantage d’exercice physique, mais on oublie souvent de soigner aussi l’intérieur de son organisme.

Or, notre système digestif, et plus particulièrement sa dernière partie, le gros intestin (aussi appelé côlon), peut être encrassé par des années de malbouffe ou simplement par les toxines auxquelles on est tous exposés au quotidien (même les plus sains d’entre nous), voire par un transit plus que paresseux qui laisse derrière lui de nombreuses matières stagnantes…

C’est la raison pour laquelle le lavement intestinal maison (​ou lavement du côlon) est très souvent pratiqué par les adeptes du jeûne et des mono-diètes, pour nettoyer en profondeur l’intégralité de leur intestin.

mal de ventre lavement intestinal

Vous aussi, vous préparez un jeûne ou une détox ? Ou vous n’en pouvez plus de votre constipation et/ou de vos ballonnements et vous avez épuisé toutes les méthodes diététiques pour les soigner, en vain ? Voire vous souhaitez, tout simplement, laver votre corps pour vous sentir plus léger(e) et plus propre et avoir davantage d’énergie ?

Quelle que soit votre motivation (et sous réserve que vous en ayez parlé à votre médecin), on ne peut que vous féliciter de vous lancer dans cette voie naturelle d’élimination !

Après vous avoir présenté les différents types de nettoyage du côlon existants et vous avoir fait part de notre expérience de l’hydrothérapie du côlon, on vous donne notre avis sur le lavement intestinal et on vous raconter comment faire un lavement intestinal naturel, chez vous !

Nous vous rappelons que nous ne sommes pas médecins ni pharmaciens, nous ne vous faisons part que de notre expérience personnelle et de nos recherches. Nous vous conseillons donc toujours d’échanger avec votre médecin ou avec votre thérapeute avant de pratiquer un lavement intestinal maison.

More...

Vous avez des problèmes de constipation ? 

Que vous soyez accro au naturel ou que vous préfériez avaler une petite pilule, on vous présente les moyens les plus efficaces de vous soulager dans nos deux guides dédiés !

remede naturel contre la constipation

Le lavement intestinal,
qu’est-ce que c’est ?

lavement intestinal maison

C'est là que ça se passe ! ; )

Le lavement intestinal, que l'on appelle aussi lavement du côlon, est un procédé par lequel on injecte un liquide dans son côlon, en passant par le rectum (c’est-à-dire par l’anus). Le liquide peut être de l’eau chauffée à la température de votre corps (37 degrés environ), mais aussi une préparation à base de plantes, de l’eau citronnée ou vinaigrée voire du café.

Nous resterons toutefois assez classique dans cet article qui n’a pour objectif que de présenter un tutoriel pour faire un lavement intestinal maison, et nous ne rentrerons donc pas dans les nuances des types de lavements que vous pouvez réaliser ; )

L’objectif d’une telle irrigation du côlon est de décoller les déchets qui stagnent dans votre côlon, grâce au passage de l’eau, puis de les emporter vers la sortie lorsque l’eau est évacuée.

En effet, dernière partie de votre système digestif, le gros intestin est le réceptacle des résidus de votre alimentation qui, mélangés à l’eau, vont créer des selles évacuées par votre rectum.

Mais votre intestin contient plus que les déchets de vos repas, il est aussi chargés en toxines et autres métaux lourds, provenant des pesticides que nous ingérons au quotidien ou encore des médicaments, mais aussi de parasites, comme par exemple des vers, beaucoup plus fréquents qu’on ne le pense ...!

accumulation déchets et toxines intestin

via WeightWorld

Ces déchets peuvent encrasser les milliers de petits replis qui composent votre intestin, d’où l’intérêt de les déloger grâce à un lavement intestinal.

Le lavement intestinal maison est donc une technique favorisant l’élimination des déchets et autres toxines par voie naturelle, afin de libérer vos intestins et vous nettoyer de l’intérieur. De ce fait, le lavement intestinal peut agir contre la constipation, mais aussi vous apporter de nombreux autres bienfaits. D'ailleurs, si vous souhaitez connaître tous les bienfaits du lavement intestinal, on les a listés dans notre témoignage de l'hydrothérapie du côlon.

Certains utilisent le lavement intestinal pour maigrir. Ce n'est toutefois pas l'objectif principal, même si un meilleur transit peut vous aider à perdre du poids.


Un lavement intestinal maison
est-il profond ou superficiel ?

Pour autant, contrairement à l’hydrothérapie du côlon qui permet de faire circuler de l’eau dans l’intégralité de votre gros intestin (soit 1m60 en moyenne), le lavement intestinal ne permet d’atteindre que les 30 premiers centimètres environ.

hydrothérapie du colon

via jennysolmy

C’est un très bon début et c’est bien mieux que de ne rien faire du tout, mais c’est un acte plus superficiel qu’une hydrothérapie du côlon. C’est la raison pour laquelle la plupart des praticiens recommandent de pratiquer une hydrothérapie du côlon par an et, en parallèle, des lavements intestinaux maison, plusieurs fois par an (pas plus d’un par mois toutefois, sous peine de créer une addiction et de ne plus être capable d’éliminer tout seul…).

Le lavement intestinal est toutefois plus profond que le lavement anal, réalisé par exemple avec une poire à lavement ou avec une ampoule rectale, qui ne nettoie que le rectum et n’atteint pas le côlon.

En synthèse, les principales différences entre ces trois types de lavements sont les suivantes:

Hydrothérapie du côlon

Lavement intestinal

Lavement anal

Lieu

Dans un centre spécialisé

Chez vous

Chez vous

Responsable

Un thérapeute

Vous-même

Vous-même

Profondeur du lavement

Tout le côlon (1m60)

Les 30 premiers cm du côlon

Uniquement le rectum

Quantité d'eau

Jusqu'à 60 litres

2 litres en moyenne

Moins d'1 litre

Coût

Variable mais entre 80 et 120 euros

10 euros environ pour un bock à lavement

Moins de 10 euros pour une poire à lavement

Durée

1h environ

20 min environ

5 min environ

Ces remarques préliminaires étant faites, rentrons dans le vif du sujet et apprenons, pas à pas, comment faire un lavement intestinal !


Comment faire un lavement
intestinal maison ?

Etape 1 : Procurez-vous un bock à lavement

Certains blogs proposent des tutoriels pour réaliser votre propre kit de lavement intestinal, en utilisant par exemple des tuyaux d’arrosage pour injecter l’eau et un cintre pour suspendre la poche d’eau. Non pas qu’on n’aime pas jouer au Mc Gyver, mais quand même… Quand il s’agit de toucher à l’intérieur de son corps, mieux vaut faire confiance à des professionnels qui ont conçu des appareils spécialement adaptés ! D’autant que le prix n’est vraiment pas effrayant...

Nous vous déconseillons donc fortement de réveiller l’ingénieur qui sommeille en vous et vous recommandons plutôt soit d’acheter un kit de lavement intestinal en pharmacie soit, si votre pharmacie n’en propose pas ou si vous n’avez pas très envie d’en demander un à tue-tête quand quand il y a 10 personnes qui font la queue derrière vous (on peut vous comprendre !), d’acheter un kit de lavement en ligne .

Vous les trouverez soit sous le nom de “kit de lavement intestinal”, soit sous l’appellation “bock à lavement”, par exemple sur des sites comme Amazon, notamment ce kit, avec une poche souple, ou encore celui-là, en polyéthylène rigide.

Le bock à lavement contient en principe une poche ou une sorte de seau dans lequel vous mettez le liquide, une canule à insérer dans votre anus et un tuyau pour l’arrivée d’eau. Contrairement au matériel utilisé pour l’hydrothérapie du côlon, il n’y a pas de tuyau pour l’évacuation de l’eau, puisque vous rejetez l’eau directement aux toilettes.

Dans certains modèles comme par exemple pour ce bock rigide, ci-dessus, la canule est aussi reliée à une sorte de clapet qui permet de contrôler l’entrée de l’eau. Ce type de kit de lavement intestinal est généralement un peu plus cher mais c’est tout de même très pratique !

Enfin, si vous envisagez de réaliser régulièrement un lavement intestinal, nous vous conseillons de privilégier les bocks à lavements réutilisables plutôt qu’un kit à usage unique.

NB : on entend parfois parler de "poire de lavement intestinal", or une poire sert à effectuer un lavement anal, donc du rectum et non du côlon. Il est beaucoup plus superficiel que le lavement intestinal. Si cela vous intéresse, on vous a expliqué les nuances entre les différents types de nettoyage du côlon, jetez un œil !


Etape 2 : Déterminez le moment opportun pour faire votre lavement

programmer blender

On ne réalise pas un lavement intestinal à 7h50 avant de courir au boulot ! C’est tout d’abord un acte un peu fastidieux les premières fois, il est donc nécessaire de prendre son temps pour ne pas se louper !

Par ailleurs, plus vous serez relaxé(e) et détendu(e), plus ce sera un moment agréable et bénéfique pour votre corps. Choisissez donc un moment où vous ne risquez pas d’être dérangé(e) (envoyez vos enfants jouer dehors !).

Enfin, après un lavement intestinal, il est conseillé de se reposer. En effet, vous pourrez soit être plein de vitalité à l’issue de votre lavement, soit ressentir une grande fatigue (ou entre les 2, bien sûr). Il n’y a pas de règle en la matière, c’est votre corps qui s’exprime.

Quoi qu’il en soit, ne le brusquez pas juste après votre lavement intestinal maison et restez tranquillement allongé sur votre canapé ! On vous conseille donc de le réaliser le week-end et plutôt le matin, car il est recommandé d’être à jeun, ou a minima de ne pas avoir mangé dans les 3 heures qui précèdent.


Etape 3 : Choisissez un endroit confortable

Là encore, évitez de faire votre lavement intestinal maison contorsionné(e) dans vos toilettes où il fait 12 degrés !

lavement intestinal dans pièce froide

Trouvez au contraire une pièce chaude, dans laquelle vous vous sentez bien et où vous pourrez vous allonger pendant au moins 15 minutes.

La salle de bain est la pièce choisie par la plupart des adeptes du lavement intestinal maison, d’autant plus lorsqu’elle comporte une baignoire et des toilettes. Cela vous permet en effet de vous allonger dans votre baignoire (si elle est assez grande) et d’aller aux toilettes à l’issue de votre lavement sans passer devant toute votre petite famille ébahie !

Si vous n’avez pas de baignoire, aucun problème, l’idée est simplement de disposer des serviettes au sol (ou dans la baignoire) pour vous allonger confortablement. Gardez d’autres serviettes à portée de main, si nécessaire (l’objectif est que vous n’en ayez pas besoin, mais sait-on jamais !).

On vous avoue qu’on préfère s’allonger directement sur le sol, mais il y a plusieurs écoles en la matière ; )


Étape 4 : Montez votre kit de lavement intestinal

monter le kit de lavement intestinal

Que vous ayez acheté votre kit de lavement intestinal en pharmacie ou sur Internet, vous devrez le monter vous-même. Pas de panique, c’est très facile !

On vous conseille bien sûr de suivre les instructions de la notice d’utilisation de votre bock à lavement, car il existe des subtilités d’un kit à l’autre.

Si vous utilisez un kit réutilisable (et même avec un modèle unique, c’est toujours préférable), nous vous recommandons de nettoyer la canule et le tuyau avec de l’eau chaude et du savon.

Pour remplir la poche, nous vous conseillons d’utiliser de l’eau filtrée, soit en bouteille, soit grâce à une carafe filtrante ou à un embout filtrant pour votre robinet.

Faîtes chauffer de l’eau à 37 degrés environ et remplissez la poche, qui contient en principe 2 litres.

Évacuez l’air du tuyau en faisant couler un peu d’eau dedans, jusqu’à ce que l’eau s’écoule. Cela vous évitera de commencer par injecter de l’air dans votre rectum, alors même que l’on cherche justement à évacuer celui qui est déjà à l’intérieur de votre corps !


Etape 5 : Lubrifiez la canule de votre kit à lavement

Afin de faciliter l’insertion de la canule, nous vous conseillons de la lubrifier, idéalement avec de l’huile de coco pour rester naturel. Vous pouvez aussi utiliser un lubrifiant intime ou de la vaseline.

Lubrifiez l’ensemble de la canule et le début du tuyau, pour vous assurer que tout glissera avec douceur !


Etape 6 : Allongez-vous pour insérer la canule

Vous êtes maintenant prêt(e) à commencer votre lavement intestinal maison !

Pour cela, vous devez insérez la canule dans votre anus et il existe alors plusieurs méthodes :

insérer la canule en position foetale
insérer la canule sur le dos

via bivea

  • Vous pouvez vous mettre en position foetale, sur votre côté gauche, en glissant la canule grâce à votre main droite. C’est la position adoptée pour l’hydrothérapie du côlon, mais c’est alors un thérapeute qui procède à l’insertion. Plus facile quand ce n’est pas sur soi-même !
  • Vous pouvez aussi vous allonger sur le dos, replier vos genoux sur votre buste et insérer la canule avec n’importe laquelle de vos mains.

Dans tous les cas, vous devez enfoncer la canule sur 7 cm environ. Pas énorme, mais plus qu’un suppositoire, soyez préparé(e) donc !


Etape 7 : Ouvrez l’eau

Vous avez fait le plus délicat en positionnant la canule, maintenant il vous suffit de libérer l’eau en desserrant la pince ou le clapet selon votre kit de lavement intestinal ou en relevant votre kit s’il ne contient pas de clapet (la gravité fera alors descendre l’eau).

Dans ce cas, il vous suffit de disposer votre poche de lavement en hauteur, pour que l’eau s’écoule grâce à la gravité. Si vous êtes allongé(e) au sol, vous pouvez la mettre sur le lavabo et si vous êtes dans la baignoire, vous pouvez l’accrocher au rideau ou à un cintre fixé à un meuble. L’idée est qu’il soit à un peu moins d’1 mètre au dessus de vous.

Laissez l’eau s’écouler tout doucement, pour ne pas brusquer vos intestins et courir aux toilettes plus vite que prévu ! Sauf gêne, videz la poche et fermez le robinet uniquement lorsque vous avez toute l’eau à l’intérieur.

C’est maintenant que les choses sérieuses commencent : il faut garder tout cela le plus longtemps possible, idéalement 15 minutes !

On vous prévient, vous risquez d’avoir très envie d’aller aux toilettes, la sensation étant assez proche de celle que l’on ressent en pleine gastro lorsque l’heure est grave…Au moins votre lavement traite votre constipation !

Mais si vous avez bien suivi nos conseils, vous êtes confortablement allongé(e) dans votre salle de bain, il faut chaud, vous êtes zen, vous respirez profondément, vous pouvez même en profiter pour faire un peu de méditation ! Allez, soyez fort(e) et prenez de longues inspirations !


Etape 8 : Massez votre ventre pendant le lavement

Autre astuce pour faire passer le temps pendant votre lavement intestinal, qui présente aussi l’avantage d’aider au décollement des matières : massez votre ventre dans le sens des aiguilles d’une montre (qui est aussi le sens d’écoulement de votre gros intestin).

C’est ce que font les thérapeutes lors des hydrothérapies du côlon, et c’est à la fois très agréable et cela aide au désencrassage. Au-delà du lavement, en cas de constipation, les massages sont très utiles.

Vous pouvez vous inspirer de cette vidéo pour faire votre auto-massage aussi bien qu’un thérapeute !



Etape 9 : Retirez la canule et allez aux toilettes

Et voilà, le lavement intestinal naturel est terminé, il est temps d’évacuer l’eau, en retirant la canule très délicatement. Pas de panique, il n’y aura ni explosion ni inondation !

xénical aller aux toilettes

Vous avez quelques minutes pour aller jusqu’aux toilettes. Comme évoqué plus haut, il est mieux si vos toilettes sont dans votre salle de bain pour éviter les défilés devant toute votre maisonnée, mais sachez toutefois que, sauf si vous habitez à Versailles, vous avez le temps d’aller jusqu’au petit coin.

Prenez alors le temps de rester sur vos toilettes, pour que l’eau s’écoule doucement. Cela peut prendre plusieurs minutes et il se peut aussi que vous ayez l’impression que c’est terminé et que lorsque vous vous relevez, vous vous rendiez compte qu’il faut vite vous rasseoir ! (histoire vécue ; ))

On assume notre côté cracra mais, surtout, regardez dans la cuvette ce que vous avez éliminé. C’est là tout l’intérêt d’un lavement intestinal maison, il serait dommage de ne pas jeter un oeil ! C’est le moment le plus gratifiant du lavement en cas de constipation, appréciez-le !


Etape 10 : Reposez-vous

repos après lavement intestinal

Un lavement intestinal naturel, ce n’est pas un acte anodin et, comme on vous l’a déjà dit, il se peut que vous soyez fatigué(e) ensuite.

Allongez-vous, continuez à bien vous reposer et, surtout, profitez de cette sensation de propreté et de légèreté !

Il se peut aussi que vous ayez légèrement mal à la tête ou au ventre. Pas d’inquiétude, c’est normal. Toutefois, si ces symptômes vous paraissent démesurés, consultez votre médecin.


Ca y’est, vous êtes prêt à vous lancer et faire votre propre lavement intestinal maison ! Voyons pour finir quel rythme adopter pour optimiser l’efficacité de vos lavements.

A quelle fréquence réaliser
un lavement intestinal maison ?

Il est en principe conseillé de pratiquer un lavement intestinal tous les mois voire tous les 2 mois. N’en abusez pas, sous peine d’habituer vos intestins et qu’ils ne soient plus capables d’éliminer par eux-même. Comme avec un excès de laxatifs, vous pourriez attraper la maladie des lavements. Prudence, donc, il s’agit d’une mesure d’hygiène préventive, pas d’un coup de main dès que vous n’arriez pas à aller à la selle 2 jours consécutifs.

Toutefois, lorsque vous débutez dans le lavement intestinal maison, vous pouvez en faire plusieurs consécutivement (pas plus de 3 en 3 jours toutefois), pour vous décrasser.

Par ailleurs, il est recommandé de réaliser, en plus, une hydrothérapie du côlon par an, pour un nettoyage plus en profondeur. Si cela vous intéresse, on vous a raconté notre expérience de l’hydrothérapie du côlon, vous y trouverez tous les détails pratiques.


Comment Faire un Lavement anti constipation : le mot de la fin

On espère que cet article vous aura permis de comprendre comment faire un lavement intestinal et qu’il ne vous aura pas effrayé !

Il n’y a pas de raison d’avoir peur, si vous suivez bien nos conseils, vous ne devriez prendre aucun risque et même passer un moment agréable ! ; )

N’oubliez pas de bien vérifier la propreté de votre kit de lavement intestinal et de ne pas abuser si vous ressentez des douleurs anormales pendant le lavement.

Surtout, venez nous raconter votre expérience et votre avis sur le lavement intestinal dans les commentaires, on a hâte de savoir comment cela s’est passé et surtout à quel point vous vous sentez bien à l’issue de votre lavement intestinal maison ! Un lavement du côlon a soigné votre constipation, vous aussi ? Venez nous expliquer !

Laurène
 

Laurène est la co-fondatrice du site Optimyself. Si il y a bien une chose qu'elle aime dans la vie, c'est creuser à fond les sujets qui l'intriguent (surement un reste de son ancienne vie d'avocate !). Elle est passionnée par les médecines douces et est titulaire d'un certificat en naturopathie. Découvrez sa biographie.

  • rommmmai dit :

    j,ai 58 ans depuis ma plus tendre enfance j,ai pratiquer le lavage intestinale par ma grand-mere et ma mere etdepuuis tout seul ,je connais les plantes medicinales ,autour de moi dans le cercle familiale je suis le seul a precher cette bonne nouvelle ,mais personne n,a preter attention si vous savez quelle soulagement d,etre debarasser des toxines et dechets qui deterrriorent notre santé fragile

    • Laurène dit :

      Merci pour ce témoignage Romain, vous voyez, vous n’êtes pas seul à prêcher les bienfaits des lavements désormais !
      A très bientôt

  • Juliette dit :

    Bonjour merci pour vos conseils c’est ce que je cherchais. Je fais les lavements quotidiennement dans le cadre d’une cure gerson. Grâce a vos conseils c’est devenu facile et rapide. Encore merci !

  • Benbilly dit :

    Merci pour tout toutes ces informations très complètes, ainsi que la vidéo. Un tout tout grand merci à l’équipe !
    P.S. j’espère que je vais m’en sortir!!!!!!

  • cedric dit :

    Je viens d’expérimenter mon premier lavage coloniale et tout c’est très bien passé. Je me sens léger et propre à l’intérieur. Quelque léger ballonnement et une grande fatigue . Merci pour vos conseils.

  • Martyn dit :

    Bonsoir,
    Premier essai aujourd’hui mais je n’ai pas réussi à le faire correctement.
    La canule fuyait. J’ai pourtant respecté les consignes. Resultats aucun.
    Je renouvellerai et peut être aurais je plus de succès.
    Merci en tout cas pour votre article bien documenté.

    • Laurène dit :

      Bonjour Martyn,
      Je suis désolée de ce premier essai pas concluant… Quel kit avez-vous utilisé ? Peut-être avait-il un problème ?
      J’espère en tout cas que vous réussirez à aller au bout !
      N’hésitez pas à nous tenir au courant, à bientôt !

  • Jonathan dit :

    Bonsoir,

    Premiere utilisation aujourd’hui, sans les explications de cette page je pense que je ne serais pas aller jusqu’au bout! Des sensations étranges auquelles on s’habitue. De bon résultats et j’ai bien inspecter mes selles! Lol.
    Merci pour votre article bien documenté et je le referais dans quelques mois avec plaisir.

    • Laurène dit :

      Merci pour votre retour Jonathan, on adore ce genre de témoignage !!!
      Et surtout on est ravis de vous avoir aidé à passer le cap ; )
      N’hésitez pas à nous donner des nouvelles, à bientôt !

  • Arnaud dit :

    Bonjour, j’ai lu avec intérêt votre article, et je sens la nécessité de faire des lavements intestinaux. Par contre, j’ai lu que les lavements sont contre-indiqués si l’on a des diverticulites du sigmoïde, ce que j’ai eu l’année dernière, et j’en souffre encore légèrement de temps en temps. De plus, je n’ai plus que la moitié du côlon (depuis l’année 1990), suite à des problèmes après une appendicectomie. Que me conseillez-vous ? Merci.

    • Laurène dit :

      Bonjour Arnaud,
      En matière de lavement, on ne saurait être trop prudent donc je vous conseille vivement d’en parler avec votre médecin généraliste ou votre gastro-entérologue, on ne voudrait pas que vous preniez de risque. En revanche n’hésitez pas à nous tenir informés !
      A bientôt

  • kieller dit :

    je n’ai pas réussi à tenir plusieurs minutes, je suis obligée d’aller aux toilettes très vite et il ne sort pratiquement rien, là je viens d’en refaire un, j’ai tenu un peu plus longtemps, mais il n’est sorti que de l’eau, pourquoi ?

    • Laurène dit :

      Bonjour,
      Si c’est vraiment inconfortable pour vous, nous vous conseillons de ne pas insister. Surtout, il est préférable d’en parler avec votre médecin ou alors de vous tourner plutôt vers l’hydrothérapie du côlon avec un professionnel, cela devrait être plus efficace (si ça vous intéresse, on a partagé notre témoignage ici : https://www.optimyself.com/temoignage-hydrotherapie-colon/).
      On espère que vous allez trouver une solution, n’hésitez pas à nous tenir au courant.

  • Ginette dit :

    J’ai fait et bien réussi par contre quand je fait je suis très proche de tomber dans les pommes es ce que c’est normal ?

    • Laurène dit :

      Bonjour Ginette,
      Je vous conseille d’être très prudente et d’en parler avec un praticien si vous sentez que les effets sont trop prononcés sur vous. Il serait dommage de prendre des risques !
      Vous nous donnerez des nouvelles ?

  • >