28

Témoignage et avis sur l’hydrothérapie du côlon

Lorsque l’on a créé Optimyself, on vivait à Paris, on n’écrivait que sur des sujets glamour type les bienfaits des jus et des smoothies et on ne montrait pas notre visage sur Instagram. Et puis on est parti faire un tour du monde et on a pris beaaauucoooup de recul par rapport à notre image et à ce que les gens pouvaient penser de nous, on a mis notre pudeur au placard et on a commencé à écrire sur…. les intestins !!

Mais qu’est ce qui a bien pu provoquer ce virage à 180 degrés ?

Et bien croyez-le ou non, mais il s’agit, notamment, de notre expérience de l’hydrothérapie du côlon à Bali !

Si si, on vous l’assure ! Nous avons passé 2 semaines à Ubud à ne faire que du yoga, de la méditation, des balades dans les rizières, à découvrir la cuisine crue et à faire le plein de jus de légumes et on s’est sentis tellement bien et apaisés.

blender jus vert à Bali

Le centre dans lequel on prenait nos cours de yogas avait aussi un espace « retraite detox » où ils pratiquaient des irritations du côlon (hydrothérapie du côlon et irrigation du côlon sont synonymes, pour information).

Curieux (vous nous connaissez !), intrigués par les bienfaits prêtés à cette technique et après s'être renseigné sur les modalités et le tarif d'une hydrothérapie du côlon, puis complété nos échanges par quelques recherches en ligne, nous avons dépassé nos craintes et décidé de sauter le pas. Et ça a été une révélation. Sincèrement.

Moi qui avait toujours des problèmes de transit et de ballonnements (on vous a dit qu’on avait laissé notre pudeur à Paris !), j’ai eu l’impression de renaître et d’appuyer sur la touche « reset » de mes intestins. On s’est alors dit qu’on ne pouvait pas garder tout cela pour nous.

Vous aussi, vous avez un transit aussi régulier que la ligne 13 du métro parisien ? Les jours où vous avez vu votre ventre plat dans le miroir se comptent sur les doigts de votre main ? Le mot constipation vous donne des sueurs froides, et pourtant il fait partie de votre quotidien ?

Peut-être êtes-vous alors, vous aussi, un candidat idéal pour tester l’irrigation du côlon !

Dans une série d’articles, après vous avoir proposé notre grand Guide de la Constipation, on vous a présenté les différents aliments à effet laxatif, les remèdes naturels contre la constipation mais aussi les petits trucs et astuces pour réguler son transit. Parmi eux, on vous parlait justement de l’hydrothérapie du côlon, à ne pas confondre avec le lavement intestinal (on vous explique tout sur les différentes sortes de nettoyage du côlon ici).

Dans cet article, on va plus en profondeur (hihi) pour vous rapporter, sans tabou et sans tourner autour du pot (hihi bis), notre témoignage et avis sur l’hydrothérapie du côlon ! Nous espérons qu’il vous permettra de vous faire votre propre point de vue sur cette technique qui suscite parfois les débats.

intestin content 2

Nous vous rappelons que nous ne sommes pas médecins ni pharmaciens, nous ne vous faisons part que de notre expérience personnelle et de nos recherches. Nous vous conseillons donc toujours d’échanger avec votre médecin ou avec votre thérapeute avant de pratiquer une irrigation du côlon.

More...


Vous avez des problèmes de constipation ? 

Que vous soyez accro au naturel ou que vous préfériez avaler une petite pilule, on vous présente les moyens les plus efficaces de vous soulager dans nos deux guides dédiés !

remede naturel contre la constipation


L’hydrothérapie du côlon,
qu’est-ce que c’est ?

L’hydrothérapie du côlon, aussi appelée nettoyage du côlon ou encore irrigation du côlon est, comme son nom l’indique, une technique consistant à injecter un liquide dans le côlon, en passant par le rectum (c’est-à-dire par votre anus). Il s’agit souvent d’eau tiède (à la température de votre corps), mais certains pratiquent des irrigations du côlon à l’eau citronnée ou vinaigrée ou encore au café, qui aurait des vertus pour purifier le foie (non vérifié scientifiquement) !

café hydrothérapie du côlon

L’eau (restons classique) va circuler dans l’ensemble de votre gros intestin (autre nom du côlon), qui mesure 1m60 et qui est composé d’une multitude de petits replis.

Votre côlon étant situé tout au bout de votre système digestif, entre l’intestin grêle, qui est chargé de l’assimilation des nutriments, et le rectum, qui est la porte de sortie de vos selles, c’est lui qui contient tous les déchets qui vont être évacués lorsque vous allez aux toilettes.

Ces déchets sont donc des matières fécales, résidus de votre alimentation, mais aussi des toxines (issues notamment des médicaments, des métaux lourds ou encore des nombreux pesticides que l’on ingère à notre insu), voire des parasites (des vers par exemple, qui sont très fréquents !).

En ressortant, l’eau va dès lors emporter avec elle une partie de ces déchets, débarrassant vos intestins de matières qui s’y sont accumulées peut-être pendant des années et qui ont tendance à fermenter…

L'irrigation du côlon est donc d’une technique permettant de favoriser l’élimination des déchets et autres toxines par voie naturelle, pour libérer vos intestins et vous nettoyer de l’intérieur.


L’hydrothérapie du côlon,
qu’est-ce que ce n’est PAS ?

Maintenant que vous savez dans les grandes lignes ce que signifie le terme « hydrothérapie du côlon », voyons rapidement ce qu’elle n’est pas.

eau chaude nettoyer blender

Pour des explications plus détaillées sur les différentes sortes de nettoyage du côlon, nous vous invitons à lire notre article qui précise toutes les nuances.

Sachez en gros qu’une irrigation du côlon se distingue d’un lavement intestinal sur les points suivants :

Hydrothérapie du côlon

Lavement intestinal

Lieu

Dans un centre spécialisé

Chez soi

Responsable

Un thérapeute

Vous-même

Profondeur 

Tout le côlon (1m60)

Les 30 premiers cm du côlon

Quantité d'eau

Jusqu'à 60 litres

2 litres en moyenne

Coût

Variable mais entre 80 et 120 euros

10 euros environ pour un bock à lavement

Durée

1h environ

20 min environ

Pour réaliser un lavement intestinal maison, il vous faut donc simplement un bock à lavement (voir son prix sur Amazon). En revanche, on ne peut pas faire une hydrothérapie du côlon maison, il faut nécessairement se rendre dans un centre spécialisé.

Par ailleurs, l’hydrothérapie du côlon se distingue aussi du lavement anal qui, vous l’aurez deviné, ne nettoie que votre rectum, grâce à une poire à lavement ou une ampoule rectale type Normacol. Pas de nettoyage de votre intestin, donc.

intestin sur fond noir

Enfin, sachez qu’une hydrothérapie du côlon n’est pas un acte médical mais uniquement une mesure d’hygiène préventive, comme l’a d’ailleurs rappelé le juge dans un jugement de 1993.

Par ailleurs, si on ne peut pas faire une hydrothérapie du côlon chez soit, elle peut toutefois être pratiquée par tout thérapeute, dès lors qu’elle ne figure pas dans la liste des actes médicaux ne pouvant être pratiqués que par des médecins ou des auxiliaires médicaux.

On vous conseille donc d’en parler avec votre médecin avant de faire une irrigation du côlon, mais sachez qu’il ne pourra pas vous la prescrire et qu’en tout état de cause, il y a de fortes chances qu’il n’en soit pas fan ; )


Quels sont les débats autour de l’irrigation du côlon ?

En effet, si l’hydrothérapie du côlon a constitué la principale médecine préventive et curative pendant des millénaires (on a retrouvé des traces de nettoyage du côlon sur des papyrus de l’Egypte antique !), elle est tombée en désuétude au début du 20e siècle, avec l’avènement de la médecine moderne, des médicaments et des vaccins. Coïncidence ? On ne croit pas ! ; )

vaccin

Quoi qu’il en soit, sans rentrer dans des polémiques (si cela vous intéresse, on en a parlé plus en détail dans notre article sur les différents types de nettoyages du côlon), sachez que :

  • Ce qui crée la controverse, c’est la théorie dite de l’auto-intoxication, développée par certains adeptes de l’hydrothérapie du côlon et selon laquelle les déchets accumulés dans notre intestin pourraient intoxiquer l’ensemble de notre corps. Ce n’est qu’une doctrine et elle ne résume pas l’ensemble des symptômes sur lesquels l’hydrothérapie du côlon peut jouer un rôle.
  • Certains scientifiques considèrent que les bienfaits de l’irrigation du côlon n’ont pas été prouvés, voire qu’il pourrait exister, notamment, des risques de perforation du côlon (on n’a pas de trace, cela dit, ou alors à cause d’un praticien vraiment peu scrupuleux…).
  • Quelques études (certes de petite ampleur) ont en revanche révélé que l’hydrothérapie du côlon peut être utilisée comme traitement pour les personnes souffrant de problèmes fonctionnels de l’intestin, tels que la constipation, l’incontinence fécale (voir l’étude ici) ou les saignements du rectum (voir l’étude )

C’est ce dernier point qui nous intéresse et, surtout, dont on a pu tester le bien fondé.

C’est donc uniquement sous l’angle du soulagement de la constipation et des ballonnements, mais aussi du bien-être général, que l’on vous présente notre témoignage sur l'irrigation du côlon.

analyse de l'intestin au stétoscope

mon expérience de
l’irrigation du côlon : témoignage

On l’a pratiqué tous les deux mais, si vous le voulez bien, on va passer à la première personne et je vais vous livrer mon expérience personnelle, chacun ayant un ressenti très différent après un nettoyage intestinal.

Pourquoi j’ai testé l’hydrothérapie du côlon

Comme je vous l’expliquais rapidement en introduction, j’ai depuis une dizaine d’année des soucis de constipation et de ballonnements. J’ai pourtant une alimentation très équilibrée et riche en fibres, je bois beaucoup d’eau, je ne crois pas souffrir d’intolérance alimentaire et je fais du sport. Tout ce qu’il faut pour avoir un super transit, en principe !

Ballot, donc.

faire du sport pour soigner la constipation

Lorsque j’ai commencé à entendre parler de l’hydrothérapie du côlon, je me suis dit que mes soucis pouvaient venir d’une accumulation de déchets dans mes intestins, qui seraient peut-être un peu paresseux… Qui ne tente rien n’a rien, j’ai donc franchi les portes du centre avec comme objectif principal d’améliorer mon transit et de réduire mes ballonnements et d'utiliser le lavement contre ma constipation.

Pas de grand suspens, je vous ai révélé dès l’introduction que ce but avait été largement atteint. Mais on y revient plus bas !

révélation ça fonctionne

Sachez toutefois que les bienfaits de l’irrigation du côlon ne se résument pas à ceux qui guidaient ma motivation et on ne fait pas un lavement juste pour la constipation. Beaucoup de personnes cherchent simplement à désencrasser leur corps, de façon régulière, d’autres en pratiquent systématiquement en période de jeûne ou de detox, d’autres encore en font pour lutter contre leurs diarrhées, leur obésité, leurs problèmes de peau, leurs maux de tête, leurs allergies, etc.

A chacun son objectif, le principal étant qu’il soit atteint !


Comment s’est déroulée mon hydrothérapie du côlon

J’en ai fait 3 consécutives, les 2 premières dans le même centre à Ubud (le Yoga Barn) à 3 jours d’intervalle et la 3e dans un spa à Canggu, toujours à Bali (le Peppers), 2 semaines après.

A Ubud, l’hydrothérapie a été réalisée par des thérapeutes, tandis qu’à Canggu, c’était une infirmière.

Les 3 soins étaient globalement similaires, je vous signalerai les différences lorsqu’il y en avait.

hydrothérapeute du côlon

Sachez par ailleurs que l’irrigation du côlon est quelque chose d’assez universel, il n’existe donc pas de grandes distinctions d’un pays à l’autre. Les soins que j’ai reçus en Indonésie sont donc très similaires à ceux que vous pourrez trouver en France ou ailleurs en Europe et les prix pour une hydrothérapie du côlon sont également assez proches (60 euros en Indonésie, entre 80 et 120 euros en France).

Mon avis sur l'hydrothérapie du côlon à Bali peut donc, dans sa grande majorité, être transposé à une irrigation du côlon en France.


Etape 1 : on échange avec le/la thérapeute

C’est l’un des points positifs de l’hydrothérapie du côlon par rapport au lavement intestinal. On n’est pas seul face à son gros intestin et on parle avec quelqu’un dont c’est le métier et qui a probablement vu plus de 3.000 rectums, pas de honte à avoir donc !

thérapeute hydrothérapie du côlon

Bon, je dois avouer que la 1e fois, je ne faisais pas la fière et que j’ai dû prendre grandement sur moi...!

Mais la thérapeute m’a tout de suite mise très à l’aise, en appelant un chat un chat, et au bout de quelques secondes, je parlais de caca et de gaz aussi facilement que de shopping ou de cuisine !

A mon avis, lors d'une irrigation du côlon, il faut donc surpasser sa peur en se disant que la personne qui vous reçoit est :

  • Super à l’aise avec les sujets de la constipation, de la diarrhée, des gaz ou encore des vers intestinaux. Lâchez-vous, elle a l’habitude !
  • Passionnée par les intestins et heureuse de voir tout ce que vous évacuez, c’est pour elle le signe d’une réussite, elle ne vous regardera pas comme un pestiféré pourri de l’intérieur, bien au contraire !
  • Habituée : elle a inséré des canules dans l’anus de bien plus de personnes que vous n’avez d’amis sur Facebook et elle a admiré avec eux leurs déchets s’écouler dans un petit tuyau avec un grand sourire : vous n’êtes ni le/la premier(e), ni le/la dernier(e) !

Pourquoi est-ce que je vous dis cela ? Car il est important, avant la séance, d’échanger sans tabou avec le ou la thérapeute, pour que l’hydrothérapie soit le plus adaptée et bénéfique pour vous.

matériel hydrothérapie du côlon

Dans le 1e centre à Ubud, on nous a fait remplir un document avec des questions sur la fréquence de nos selles, nos habitudes alimentaires ou encore l’aspect de notre caca (on devait le dessiner !). Pas super sexy, je vous l’accorde, mais utile pour amorcer la discussion.

Je vous conseille donc vivement de ranger votre pudeur et vos principes dans votre poche en passant le seuil du centre d’hydrothérapie du côlon et d’échanger avec votre thérapeute en toute transparence !

La 3e fois, j’étais même presque plus à l’aise que l’infirmière !

infirmière affolée

On vous explique ensuite comment la séance va se dérouler, en vous rassurant sur le fait que ça ne fait pas mal du tout, et vous faites connaissance avec le matériel (la canule, notamment !, ainsi que la machine contrôlant l’arrivée d’eau et les tuyaux).


Etape 2 : On enfile une tunique et on s’allonge sur le côté

Forcément, on enlève sa culotte pour faire une hydrothérapie du côlon. Pour autant, on ne se retrouve pas cul nu face au thérapeute ; ) car on enfile une sorte de tunique en coton, qui couvre jusqu’aux genoux et qui est légèrement ouverte à l’arrière.

tunique hydrothérapie du côlon

J’ai eu ce genre de tunique les 3 fois et j’ai trouvé cela très bien, pour allier pudeur et praticité ! En revanche je ne peux pas garantir que ce soit le cas partout, renseignez-vous avant.

On s’allonge alors sur une table identique à celle d’un médecin, en chien de fusil sur le côté gauche, fesses face au thérapeute donc (cachées sous la tunique + sous un drap, pas de panique !).


Etape 3 : La thérapeute insère la canule

C’est le moment un peu délicat la 1e fois, avouons-le !

Alors que vous êtes en position fœtale, avec un drap qui vous recouvre, le ou la thérapeute, vient introduire la canule dans votre rectum, autrement dit par votre anus.

Vous ne la sentez presque pas, car votre thérapeute va la lubrifier (avec de l’huile de coco dans mon cas). Ça glisse donc tout seul et c’est fait avec grande délicatesse !

insertion canule hydrothérapie du côlon

J’ai lu sur certains sites de centres d’hydrothérapie du côlon en France que certains proposaient au patient d’insérer la canule lui-même. Cela peut être une option pour les personnes pudiques, néanmoins je pense qu’il est assez délicat de bien la positionner et je trouve cela bien plus efficace de laisser quelqu’un dont c’est le travail le faire. Mais c’est une question de goût !

Sur d’autres sites, j’ai aussi lu que l’insertion pouvait être faite par le ou la thérapeute alors que vous êtes à quatre pattes… Alors là, je vote contre ! Pourquoi se mettre dans une telle position gênante alors que c’est tout à fait possible couché sur le côté ?! Dites-le à votre thérapeute si cette version vous est proposée, il ou elle est certainement disposée à changer de technique.

thérapeute

Vous vous demandez peut-être quelle est la taille de la canule ?

Pas d’inquiétude, elle est assez fine, je dirai 1cm de diamètre grand maximum. Ce n’est absolument pas douloureux, ni même gênant (pas plus que lorsqu’on vous mettait un suppo quand vous étiez enfant !).

Elle est reliée à deux tuyaux indépendants :

  • Le tuyau d’arrivée, assez fin, par lequel l’eau est délicatement injectée dans votre côlon
  • Le tuyau de sortie, plus large, par lequel l’eau ressort avec les déchets

Ces deux tuyaux sont transparents et, croyez-moi, c’est super !

En effet, à quoi bon faire un nettoyage du côlon si on ne voit pas ce qui sort ? Là encore, ça peut paraître un peu crado au premier abord mais, faites-moi confiance, c’est très gratifiant de voir tout ce qui est évacué, surtout quand on fait un lavement pour soulager sa constipation. Et surtout, c’est absolument incroyable ! C’est à ce moment là que l’on réalise à quel point on a raison de procéder à un tel lavement, lorsque l’on voit la quantité de déchets qui peut être stockée !

caca hydrothérapie du côlon

J’ai toujours halluciné sur le concept de déni de grossesse, ne comprenant pas comme un bébé pouvait se trouver dans un ventre sans que cela ne se voit une seconde. Et bien là, c’est un peu la même chose. Il est absolument dingue d’imaginer que tant de matière peut être accumulée dans nos intestins. Surtout, il est clair qu’on ne l’aurait pas évacuée naturellement, sauf à passer 3 jours non stop sur les toilettes !!


Etape 4 : On s’allonge sur le dos et le/la thérapeute ouvre l’eau

Ne faites pas cette tête, on peut tout à fait s’allonger sur le dos avec la canule insérée dans le derrière !

La position allongée permet une grande relaxation et un massage abdominal (on y revient).

Le ou la thérapeute ouvre alors l’eau, qui est très délicatement injectée dans votre intestin et qui ne peut pas ressortir à ce stade car la sortie est fermée.

La température, la pression et la quantité d’eau sont réglés par un appareil, actionné par le ou la thérapeute. La température est à peu près celle de votre corps, il n’y a donc aucune gêne. La pression est douce et la quantité telle que votre intestin soit rempli.

eau hydrothérapie du côlon

Il existe plusieurs types d’appareils pour l'irrigation du côlon et j’ai pu en tester deux :

  • Les appareils fonctionnant grâce à la gravité, qui sont fixés en hauteur et l’eau descend donc jusqu’à vous et rentre grâce à la gravité. On utilise le même principe pour les lavements intestinaux maison, en général il faut positionner son bock à lavement au dessus de soi.
  • Les appareils fonctionnant grâce à la pression, l’appareil, situé à côté du ou de la thérapeute, fonctionne à l’électricité et envoie l’eau à très faible pression dans votre côlon lorsqu’on ouvre la vanne « arrivée d’eau ».

J’ai eu la version à gravité à Ubud et la version pressurisée à Canggu et, honnêtement, je n’ai ressenti aucune différence. A mon avis, ce n’est donc pas un point à prendre en compte dans son choix de type d'irrigation du côlon (néanmoins si certains ont un avis différent, je serais heureuse d’en discuter dans les commentaires !).

faire un choix hydrothérapie du côlon

Dès que vous êtes « plein », on arrête l’arrivée d’eau et on vous laisse évacuer (idéalement en laissant, auparavant, l’eau quelques secondes dans votre intestin, pour optimiser le nettoyage).

En gros, lorsque vos intestins sont remplis, vous ressentez comme une énorme envie d’aller à la selle. Ça tombe bien, vous n’avez pas à vous retenir (mais pas à pousser comme un dératé non plus, attention, sous peine d’éjecter la canule !) : très naturellement et sans même y penser, vous évacuez l’eau par le second tuyau, emportant avec elle beaucoup de gaz, des matières fécales, du mucus, d’autres déchets et même des parasites, notamment des vers, qui peuvent être assez gros !

parasites hydrothérapie du côlon

Pour permettre l’évacuation, le ou la thérapeute ouvre la vanne du tuyau de sortie. Il est donc important que vous communiquiez bien ensemble, pour lui dire à quel moment vous avez besoin d’évacuer.

En conséquence, il n’y a aucune douleur, juste une certaine gêne, comparable à une grosse envie de courir aux toilettes lorsqu’on a la diarrhée. Mais c’est tout. Pour le reste, une hydrothérapie du côlon, c’est même plutôt relaxant.


Etape 5 : Le/la thérapeute vous masse le ventre

Pour aider au décollement des déchets, le ou la thérapeute va vous masser le ventre, dans le sens des aiguilles d’une montre, pour accompagner les matières vers l’extérieur (votre côlon s’écoule dans ce sens). Il ou elle va donc de la partie droite, vers votre appendice, jusqu’à votre flanc gauche, en suivant votre côlon.

Cela lui permet aussi de ressentir si l’eau est bien arrivée tout au bout de votre intestin, sur le côté droit, mais aussi d’identifier les zones remplies de gaz, qu’elle va masser pour les faire sortir.

massage hydrothérapie du côlon

Les thérapeutes massaient surtout mon ventre lorsqu’il était rempli, c’est-à-dire pendant la phase où on doit garder l’eau à l’intérieur, avant de relâcher. Ce n’est pas forcément le moment le plus agréable de l'irrigation du côlon (c’est là que l’on a TRES envie d’évacuer), mais ce massage le rend plus supportable !


Etape 6 : L’opération arrivée d’eau / massage / évacuation est répétée

Le ou la thérapeute répète cette procédure à plusieurs reprises, je dirais une petite dizaine de fois. Lorsque toute l’eau est ressortie, on remplit à nouveau, et ainsi de suite. En réalité, tout dépend de la quantité que vous éliminez, l’idée étant d’arrêter lorsque l’eau redevient limpide.

Sachez que lors des premières éliminations de la séance, l’eau est assez claire et uniquement chargée de gaz, ensuite elle devient très chargée en matière fécale puis elle redevient plus transparente. C’est en principe à ce moment là que la séance prend fin, entre 40 min et 1h15 après le début.

grenouille aux toilettes

Etape 7 : Le/la thérapeute retire la canule et vous allez aux toilettes

peur lavement intestinal

Vous pensez peut-être, comme moi la 1e fois, qu’au moment où la canule va être retirée, ça va être un carnage ? Rassurez-vous, pas du tout. Normalement, vous vous êtes déjà pas mal vidé(e), et vous avez quelques secondes pour aller tranquillement jusqu’aux toilettes, où vous finissez d’évacuer un peu d’eau et des matières fécales.

Cette étape dépend beaucoup d’une personne à l’autre. Vous pouvez avoir encore beaucoup de matière à éliminer, ou presque rien. Personnellement, je n’avais pas grand chose, juste un peu d’eau.

courir aux toilettes hydrothérapie du côlon

Etape 8 : Vous prenez éventuellement un probiotique

Les 2 premières fois, à Ubud, j’en suis restée là, j’ai échangé quelques mots avec la thérapeute après la case toilettes puis je suis partie.

La 3e fois, à Canggu, l’infirmière m’a fait prendre un probiotique avec un thé au gingembre, pour reconstituer ma flore intestinale avec de bonnes bactéries, après que j’ai éliminé la grande partie des mauvaises.

L’intérêt des probiotiques, qui sont des micro-organismes vivants peuplant notre flore intestinale, est en effet de s’opposer à la prolifération des micro-organismes nuisibles pouvant être à l’origine de la constipation, la diarrhée ou encore des infections (source). Prendre des probiotiques permettrait donc, après un nettoyage du côlon, de rééquilibrer la flore intestinale avec des bons micro-organismes.

Leurs bienfaits en matière de constipation ont été mis en lumière par la recherche (voir notamment cette étude) mais également en cas de diarrhée.

Il existe aussi de nombreux probiotiques naturels, vous pouvez donc facilement en ajouter dans votre alimentation, avant ou après une hydrothérapie du côlon (et même indépendamment de l'hydrothérapie !). 


Comment se préparer à une hydrothérapie du côlon ?

On ne va pas faire une irrigation du côlon comme on irait faire une manucure. C’est un acte qui s’inscrit dans une démarche globale de bien-être et de nettoyage et il faut donc le préparer un minimum.

produits pour hydrothérapie du côlon

Pour autant, il y a plusieurs écoles en la matière :

  • Certains conseillent de jeûner les 2 jours qui précèdent, pour commencer à vider son intestin.
  • D’autres considèrent qu’une monodiète (de fruits, de légumes, de jus ou autre) est suffisante pendant ces dernières 48h.
  • D’autres, enfin, se contentent de faire des repas plus légers pendant les 2 jours précédents, en supprimant l’alcool, le café, le thé, les protéines animales, le gluten, les produits laitiers et les produits transformés, ainsi que les aliments crus pour les personnes sujettes aux ballonnements.

De notre côté, la première fois, on a jeûné en buvant quelques jus de légumes. J’ai trouvé cela super car tout ce que l’on a évacué était là depuis longtemps, il ne s’agissait pas juste des résidus de nos repas précédents.

fruits et légumes pour hydrothérapie du côlon

La 2e et la 3e fois on a simplement fait des repas légers en retirant tous les aliments à éviter (que l’on consomme très peu en général, de toute façon). Ces fois là, je sais que lors des 1e éliminations, il s’agissait en grande partie des déchets de mes repas. L’infirmière qui a procédé au lavement à Canggu m’a d’ailleurs dit que lorsque les matières étaient claires, il s’agissait de résidus récents, alors que lorsqu’elles sont foncées, on est face à de vieux déchets. J’étais donc au taquet sur l’observation du tuyau, et il y avait des deux !

Quoi qu’il en soit, si pour des raisons professionnelles notamment, vous ne pouvez pas faire un jeûne, une cure de jus ou une mono-diète avant votre irrigation du côlon, pensez bien à supprimer tous les aliments interdits et à manger des aliments riches en fibres, plutôt cuits si vous souffrez de ballonnements. Et arrêtez de manger dans les 3 heures qui précèdent le traitement.

manger léger avant hydrothérapie du côlon

Par ailleurs, buvez beaucoup d’eau avant votre nettoyage du côlon, pour être super hydraté(e).

Rien de bien compliqué donc, on ne prépare pas le marathon, mais il faut être un minimum vigilant avant son hydrothérapie. Et après, on a autant de crampes qu’au lendemain d’un 42 kms … ?


Et après ?

A l’issue de votre irrigation du côlon, je vous l'ai dit, il est possible que l’on vous propose un probiotique, pour rééquilibrer votre flore intestinale. Je l’ai eu uniquement la 3e fois et j’ai trouvé cela pas mal.

S’agissant du ressenti, il y a plusieurs cas et je les ai tous testés !

  • La 1e fois j’avais une pêche d’enfer en sortant, j’ai vécu ma journée sans aucun coup de fatigue et j’étais même super motivée pour faire plein de chose.
  • La 2e fois j’étais normale, ni excitée ni fatiguée.
  • La 3e fois j’étais épuisée et j’ai eu une grosse migraine.

Pas de véritable enseignement à en tirer, donc. Sachez toutefois que les hydrothérapeutes conseillent en général de se reposer, car le corps a vécu quelque chose d’inhabituel et il faut le laisser s’en remettre tranquillement.

repos après hydrothérapie du côlon

Si vous êtes fatigué(e), que vous avez quelques maux de ventre ou de tête, pas d’inquiétude donc. Si en revanche vos symptômes dépassent ces quelques désagréments, il faut en parler tout de suite à votre thérapeute et/ou à votre médecin.

Vous vous demandez peut-être si vous allez passer la journée suivant l'hydrothérapie du côlon à courir aux toilettes ? En principe non, si vous avez bien éliminé toute l’eau après la séance, il n’y aura plus rien. Il n’est d’ailleurs pas alarmant que vous n’alliez pas à la selle le ou les jours qui suivent, votre rectum n’étant pas encore re-rempli !

courir aux toilettes après hydrothérapie

Enfin, toutes mes thérapeutes m’ont conseillé d’y aller mollo sur la nourriture juste après le lavement, pour ne pas agresser mon intestin. En gros, on reste sur le même régime alimentaire que les 2 jours précédents, jusqu’au lendemain au moins. La 1e thérapeute m’a recommandé de manger de la papaye, qui est apparemment très douce pour les intestins. Mais je vous accorde que c’est plus facile à trouver à Bali qu’à Lille ou à Paris…

Vous vous dites peut-être que c’est bien beau tout ça, mais on en tire quoi, au juste, de l’hydrothérapie du côlon ? Je vous raconte tout !


Quels sont les bienfaits
de l'hydrothérapie du côlon

On l’a vu, il y a une petite bataille de scientifiques sur le sujet, certains considérant que les bénéfices tirés de l’hydrothérapie du côlon n’ont pas fait leurs preuves auprès de la science.

intestin qui valide

Pour autant, il existe des études démontrant ses effets sur le transit ou encore sur les saignements du rectum.

Pour ne pas entrer dans ces querelles de blouses blanches, je ne vais vous parler que des bienfaits que j’ai tiré de mes hydrothérapies du côlon. Il s’agit donc de mon expérience purement personnelle. J’ai ressenti :

  • Une vraie sensation de légèreté et de propreté : c’est logique au vu de ce que l’on a retiré, mais j’avais vraiment l’impression de voler après mes séances, et surtout d’avoir un ventre super plat !
  • Un sentiment de gratitude : le fait de prendre soin de soi, d’être à l’écoute de son corps, de chercher à le rendre plus performant et moins encrassé est très gratifiant. Que ce soit lorsque je prépare un jus de légume, que je mange un bon açai bowl ou que je fais un nettoyage intestinal, j’ai l’impression de faire du bien à mon corps et j’adore cette sensation.
  • Une réelle amélioration de mon transit : dès le surlendemain de ma 1e hydrothérapie du côlon, j’ai commencé à être réglée comme une horloge suisse (ou presque) ! Je n’irai pas jusqu’à parler de miracle (je reste très cartésienne comme fille et je déteste tout ce qui se rapproche du charlatanisme en matière de détox), mais j’ai réellement vu un changement, dans la fréquence et dans la qualité des selles. Je pense que les capacités de mouvement de mon intestin ont été réactivées par l’hydrothérapie, qu’il a été réhydraté et désincrusté. Quoi qu’il en soit, il va mieux !
  • Une réduction des ballonnements : je mets cela sur le compte de l’irrigation du côlon mais aussi de la suppression de certains aliments certainement néfastes (notamment l’alcool), mais je peux honnêtement dire que depuis mon séjour à Ubud, je ne pense plus à mon ventre à longueur de journée et que je ne suis jamais ballonnée (ou presque, là encore !). J’ai l’intime conviction que mes problèmes de ventre étaient dû à des parasites que j’avais dans les intestins et qui ont été évacués avec l’hydrothérapie.
  • Une digestion facilitée : rien de flagrant, mais j’ai aussi la sensation d’être moins gonflée après les repas.
  • Une peau plus éclatante : bon, c’est certainement dû à l’effet soleil aussi, mais on me dit souvent que je suis « rayonnante » ces derniers temps : ), or j’ai lu dans de nombreux témoignages que l'irrigation du côlon pouvait avoir un effet sur l’éclat de la peau. Peut-être y’a t’il un lien, du coup ?! ; )
  • Un bien-être général : je pense que c’est un tout et il ne faut pas tout attribuer au nettoyage du côlon, mais qu’est ce que je me sens apaisée, dénouée, libérée et de super humeur depuis quelques temps ! Prendre soin de son corps, c’est vraiment la meilleure thérapie anti-déprime, croyez-moi !
bien-être après hydrothérapie

En revanche, malgré ce que j’ai pu lire ça et là, dans mon cas précis, l’hydrothérapie du côlon n’a eu aucun impact sur :

  • Mes migraines, je continue d’en avoir malgré les séances. Il faut donc que j’investigue sur un autre terrain.
  • Mes règles, qui sont, elles aussi, toujours synonymes de migraines.
  • Mon sommeil, qui reste assez perturbé, là aussi il faut que j’enquête sur les possibles raisons !
  • La clarté de mon esprit : j’ai toujours été assez lucide et sereine, pas de grand changement à signaler donc !
  • Mon poids : j’ai le ventre plus plat, c’est évident, mais je n’ai pas perdu 5 kg pour autant. Certains lient hydrothérapie du côlon et perte de poids, je pense qu'il peut y avoir un effet mais ce n'est pas l'objectif principal.
perte de poids après hydrothérapie du côlon

Maintenant que vous savez tout sur l’avant et l’après hydrothérapie du côlon, faisons un dernier point pratique sur la fréquence et les précautions à prendre avant de courir se faire nettoyer les intestins !


L’irrigation du côlon : quand, comment ?

A quelle fréquence pratiquer une irrigation du côlon ?

Vous l’aurez compris, j’ai fait 3 séances quasi consécutives la 1e fois. On m’a en effet conseillé de commencer ainsi, pour faire un grand nettoyage, car on n’enlève pas tout en un lavement. J’ai d’ailleurs éliminé des parasites la 2e fois, qui n’étaient donc pas sortis au départ !

grand nettoyage hydrothérapie du côlon

Ensuite, les thérapeutes recommandent de réaliser 1 à 2 hydrothérapies du côlon par an et de compléter, au cours de l’année, par des lavements intestinaux maison, 1 fois par mois environ (source).

Attention toutefois à ne pas en abuser ! Comme avec l’excès de laxatifs, cela peut créer une dépendance, vos intestins n’arrivant plus à éliminer par eux-mêmes.


Les précautions et contre-indications à l'irrigation du côlon

Si j’ai été enchantée par ma découverte de l’hydrothérapie du côlon, sachez qu’elle n’est pas adaptée à n’importe qui. On vous en a déjà parlé dans notre article sur les différents types de nettoyage du côlon, sachez qu’il est déconseillé d’en pratiquer si :

  • vous êtes enceinte
  • vous souffrez de la maladie de Crohn
  • vous avez des hémorroïdes, des fissures anales ou des tumeurs dans le rectum ou les intestins
  • vous souffrez de colites ulcéreuses ou de diverticules
  • vous avez de l’hypertension
  • vous souffrez de déshydratation
  • vous avez été récemment opéré(e) du côlon
  • vous avez des troubles rénaux ou cardiovasculaires

Par ailleurs, nous vous conseillons toujours d’en parler avec votre médecin au préalable.

parler avec médecin avant hydrothérapie du côlon

Les points à regarder avant de se lancer dans une hydrothérapie du côlon

Cette pratique n’étant pas réglementée, il convient d’être très vigilant et de ne pas offrir votre rectum au premier inconnu !

Renseignez vous sur votre thérapeute, sur son expérience, ses diplômes et ses éventuels organismes de rattachement.

diplome thérapeute hydrothérapie du côlon

Vérifiez la propreté des lieux, l’hygiène de la machine et assurez-vous que la canule soit à usage unique (si elle est en plastique, c’était mon cas la 3e fois) ou stérilisée (si elle est en métal, c’était mon cas les 2 premières fois).

Surtout, mettez un point d’honneur d’être à l’aise avec votre thérapeute, si vous avez le moindre problème de feeling, passez votre chemin. C’est un moment intime, il ne faut pas ressentir une once de gêne.


Où faire une hydrothérapie du côlon ?

Vous êtes motivé à vous lancer et à nettoyer votre côlon en profondeur ?

Pour trouver des centres près de chez vous, le plus simple est de consulter la liste disponible sur le site de l’annuaire des thérapeutes. Il y en a forcément un dans votre région !

Et si vous n’êtes pas sûr(e) de vous, n’hésitez pas à venir nous en parler dans les commentaires, on aura peut-être un avis.

liste des centre d'hydrothérapie du côlon

Hydrothérapie du côlon : mon avis final

Voilà, je n’ai plus aucun secret pour vous, vous savez désormais tout sur mes intestins et, surtout, vous connaissez mon avis sur l’hydrothérapie du côlon ! ; )

Vous l’aurez compris, elle a eu un véritable effet bénéfique sur mon bien-être général et sur mon transit et, pour cela, j’en suis extrêmement reconnaissante !

intestin super content

Encore une fois, il s’agit d’une démarche très personnelle, adaptée à certains et à éviter pour d’autres, qui pourra vous enchanter ou vous rebuter, qui vous donnera la pêche ou vous épuisera mais qui, si vous êtes dans une démarche de vie plus saine, devrait vous permettre de renouer avec votre corps.

Pensez à bien vous renseigner avant de vous lancer, échangez avec des professionnels de la médecine (conventionnelle ou douce) et, surtout, venez nous raconter, vous aussi, votre témoignage et avis sur l’irrigation du côlon dans les commentaires !

Poursuivez votre lecture :

remede naturel contre la constipation
Laurène
 

Laurène est la co-fondatrice du site Optimyself. Si il y a bien une chose qu'elle aime dans la vie, c'est creuser à fond les sujets qui l'intriguent (surement un reste de son ancienne vie d'avocate !). Elle est passionnée par les médecines douces et est titulaire d'un certificat en naturopathie. Découvrez sa biographie.

  • Belize dit :

    Pas encore testé…. prochainement !

  • Pepite dit :

    Coucou,

    Je ne connaissais pas du tout l’irrigation du colon, je l’ai découvert il y a 2 jours sur internet, en faisant des recherches sur la constipation. Moi je souffre de constipation depuis mon enfance. J’ai le ventre très lourd, je ne digère pas mes repas. Je ne vais presque pas aux toilettes. Quand j’y vais je libère difficilement et je sors des toilettes encore le ventre très chargé. Et évidemment j’ai le ventre hyper gonflé, ballonné, souvent j’ai l’impression que mon ventre va exploser. Je n’ai aucu problème de poids, mais à voir mon ventre, il est tellement énorme on dirait qu’il appartient à une autre personne. Je me souviens il y a 3 ans environs, un médecin m’a fait une échographie et avait dit que j’avais le ventre très très chargé. Il m’a prescrit un médicament en sachet à boire mais tellement dégueulasse que je n’ai pas tenu une semaine. Et maintenant que je découvre cette méthode du nettoyage du colon, je ne comprends pas pourquoi aucun médecin m’en a parlé si ça peut me faire du bien ! Je mange des fruits et légumes, je bois du thé “ventre plat”, je fais l’effort de boire suffisamment d’eau, mais j’ai toujours le ventre lourd, même au réveil ! Je suis vraiment tentée de faire cette expérience. Je chercherai un centre où le faire. J’aimerai savoir si c’était du coup remboursé par la sécu ? Et s’il y a un tarif pour toutes les séances ensemble ou si c’est un tarif pour chaque séance.
    Je découvre votre site et il est vraiment top !

    • Lo dit :

      Bonjour Jamilla,
      On comprend tellement votre situation… On parle peu des problèmes de constipation et pourtant, c’est incroyable comme ils pourrissent la vie.
      L’hydrothérapie du côlon n’est pas un sujet dont on parle beaucoup non plus, elle a ses adeptes et ses détracteurs mais de notre côté, elle nous a beaucoup aidé à rétablir notre transit.
      Pour trouver un centre proche de chez vous, on vous conseille de jeter un oeil au site de l’annuaire des thérapeutes (https://www.annuaire-therapeutes.com/therapies/112-irrigation-du-colon/1-france/). En revanche, ce n’est pas remboursé par la sécu à notre connaissance… S’agissant des tarifs, cela dépend du centre, il faut en discuter directement avec eux.
      En tout cas on vous remercie pour vos encouragements quant à notre site, on espère vraiment qu’il vous aidera à vous sentir mieux !
      Et tenez nous au courant surtout !

  • Nathalie dit :

    Bonjour,
    J’ai un ventre de femme enceinte de 4/5 mois.
    Ventre lourd bien sûr.
    Pas constipation. Je sais que j’ai un candida candidose par contre.
    Bref, j’ai pris rdv pour tester et voir.
    A suivre…
    Très bien votre site

    • Laurène dit :

      Bonjour Nathalie, super, on espère que l’expérience va vous plaire (et vous faire dégonfler). Vous nous tenez au courant ?!
      A bientôt !

      • Nathalie dit :

        Bonjour,
        Un petit retour de mon hydrotherapie, effectué il y a une heure.
        La naturopathe sympa, materiel, cbt et wc nikel (c important car cela met en confiance).
        Avant de demarrer un point sur ma situation, le pk de la choses et des conseils.
        Le plus, un examen d’iridologique (examen des yeux pour voir si les differents organes fonctionnent bien et un bol d’air jacquier).
        Un ti pipi avant de demarrer et hop, installation sur la table.
        Presentation de l’appareil et de la canule et des 2 tubes (tt neuf a usage unique).
        Introduction de la canule et hop hop c parti.
        Ventre lourd, estomac lourd, intestins dur. L’eau est envoyee et massage en cours.
        Tout est coince ds mon ventre, mon intestin est pudique. Elle sent des bouchons.
        Verification avec la machine et moi même pour extraire mais rien ne vient.
        Au bout d’un moment, ca y est ca sort mais très peu.
        Bref rien a faire ce qui est dedans ne veut pas sortir.
        Apres plusieurs essais d’eau et d’extraction, arrêt mes intestins disent non (c vrai, j’ai ressenti la difference).
        Passage aux WC et là, ca degage/degaze tout azzimut…
        Enfin…
        Bilan : seance qui a dure en tout une bonne 30 avec la consultation.
        Ce n’est pas desagréable et le plus difficile c de se lâcher pour moi et mon intestin.
        Pour l’instant je ne me sens pas deballonner. Mon gros ventre est tjs la (un peu deçue de se côté là).
        Par contre, plus d’energie que ce matin, je suis a mon 3ème jour de jeune.
        J’ai repris une seance pour la semaine prochaine
        Affaire à suivre
        Bonne journée

        • Laurène dit :

          Merci beaucoup pour ce retour Nathalie, j’espère que les effets vont s’intensifier dans les prochains jours ! En tout cas la thérapeute avait l’air très bien : )

          • Nathalie dit :

            Bonjour,
            3ème séance ce jour…
            Rien à voir avec la première.
            J’etais très a l’aise et mon bidon aussi.
            Si la première fois, très peu de cjoses sont sortis et bien avec la deuxième et aujourd’hui la troisième, il y a eu des bq de selles d’evacuer.
            J’ai eu le droit à de la chlorophylle en plus de l’eau à la fin de la seance pour bien nettoyer l’intérieur.
            J’avoue que ca fait un bien fou.
            Donc bilan : c’est vraiment bien. Depuis que j’ai fait les séances bq moins de gaz, voir plus du tout. Moins ballonné et je dors mieux.
            Elle m’a conseillé de refaire une séance entre l’automne et l’hier et le printemps/été.
            Donc, je referais en oct/nov.
            Je conseille vraiment.
            Bonne journée

          • Laurène dit :

            Super !! Vraiment ravie pour vous ; )

  • Camille dit :

    Bonjour, j’ai 19 ans et il y a qlq mois, un an tout au plus j’ai commencé à avoir des ballonnements et crampes abdominales (gros stress pour les exams à la fac) depuis ça ne s’est jamais réellement arrêté.

    Parfois c’est très intense et très douloureux, j’ai tellement mal que j’en ai la nausée.

    Je vais à la selle normalement je pense c’est à dire une fois par jour mais parfois plus ou parfois moins…

    Avant je pouvais manger une quantité énorme de nourriture (pour une fille) et je ne mange pas très très sain.. mais maintenant j’ai beaucoup de mal après mes repas je me sens vraiment mal comme si que je n’aurai pas du manger! Mon ventre est ballonné et très gros, la douleur est moindre quand je gonfle le ventre!  Mon ventre est dur aussi !

    Pensez vous que l’irrigation est une bonne chose ou devrais je juste changer mon alimentation et faire un peu d’abdos ahah merci

    • Laurène dit :

      Bonjour Camille,
      Dans un premier temps, je vous conseille de consulter un médecin ou un naturopathe pour faire un bilan et voir ce qui pourrait causer ces douleurs abdominales (plutôt un naturopathe d’ailleurs !).
      En parallèle, vous pouvez essayer de déterminer si vous ne seriez pas intolérante à un aliment (j’ai eu ça personnellement et j’ai réglé pas mal de soucis en l’éliminant de mon alimentation). Le plus simple est de fonctionner avec un journal de suivi et d’éliminer un type d’aliment (un à un) sur une dizaine de jours, et de noter vos réactions et votre ressenti au jour le jour. Vous pouvez commencer par supprimer les produits laitiers 10 jours, puis le gluten, les légumineuses, l’alcool ou encore les protéines animales. C’est un peu long comme processus, certes, mais ça permet d’identifier très facilement une intolérance.
      S’agissant de l’irrigation du côlon, je ne l’envisagerais pas dans l’immédiat, il est préférable de chercher la cause dans votre alimentation d’abord.
      Et pour les abdos, ça ne fait jamais de mal ! ; ) (mais pas sûre que ça ait un lien !)
      Vous nous tenez au courant ?

  • Laurence dit :

    Bonjour,
    Je découvre votre site que je trouve génial, des infos intéressantes et un graphisme trés sympa.
    Je cherchais des infos sur l’hydratation du colon car, suite à un scanner, on m’a dit que j’avais beaucoup de matières fécales dans le colon et de gaz.Je suis effectivement toujours ballonnée et j’ai un gros ventre.
    Il se trouve que je pars à Bali début mai, je logerai a Seminyiak donc je pense aller au même endroit que vous, la 2 ème fois.
    Petite question: l’infirmière parle t’elle français ?
    Je reste 7 jours sur place, pensez vous que je puisse faire 2 séances tout en visitant et profitant de Bali où est ce trop juste ?
    Merci de votre réponse !

    • Laurène dit :

      Bonjour Laurence,
      Tout d’abord, merci pour votre message qui nous fait très plaisir !
      Si vous saviez qu’on on vous envie d’aller à Bali !
      Il me semble tout à fait possible de faire 2 séances sur la semaine, essayez d’y aller au début de votre séjour pour suffisamment les espacer. Chaque séance dure 1h et le lieu est très central dans Seminyak, donc ça ne devrait pas trop vous mobiliser et vous aurez tout votre temps pour profiter de la plage, de la délicieuse nourriture balinaise et de tout le reste !
      En revanche, l’infirmière qui a pratiqué l’hydrothérapie ne parlait pas français, uniquement anglais. Vous pouvez toujours demander s’ils ont une thérapeute qui parle français mais honnêtement, ça m’étonnerait.
      J’espère donc que vous pourrez quand même vous comprendre ; )
      N’hésitez pas à nous tenir au courant, et on vous souhaite un excellent séjour !

  • Ghrib dit :

    Merci pour votre aide plus que complète sur l’hydrothérapie.
    En ce qui concerne vos migraines,
    je vous recommande vivement la cupping therapie ou « hijama »cela consiste à diminuer la pression sanguine au niveau de la tête mais aussi dans différentes parties du corps.

    • Laurène dit :

      Merci beaucoup pour ce tuyau, je ne connaissais pas du tout, je vais me renseigner avec plaisir !
      A très bientôt : )

  • Renaud dit :

    Bonjour,
    Merci pour cet article très complet (et le site que je découvre en même temps).

    J’ai eu l’occasion de faire deux séances d’hydrothérapie et ça rejoint votre description. La seule différence c’est que Bruxelles est définitivement moins exotique que Bali (et je n’ai pas eu le plaisir de l’huile de coco).

    Après quelques recherches je suis tombé sur une personne de confiance et tout s’est très bien passé. Avec un système digestif à géométrie variable, ce traitement m’a fait beaucoup de bien. C’est plutôt cher, 90 euros la séance, mais avec deux c’est bon pour un an… Je le referai l’année prochaine sans hésiter.

    Pour info, ma praticienne m’a dit que nous pouvions stocker jusqu’à 8 kilos de fèces dans le gros intestin… A vérifier mais ça ne m’étonnerait pas. Pas surprenant qu’on se sente plus léger en sortant.

    Si ça vous intéresse j’ai partagé mon expérience (moins détaillée qu’ici) sur mon blog Bhavana.be.

    Cordialement

    • Laurène dit :

      Merci Renaud, la Belgique est certes moins exotique que Bali mais néanmoins bien plus proche pour la plupart de nos lecteurs, votre expérience devrait donc leur être très utile ! ; )
      A très bientôt !

  • Marie dit :

    Bonjour,

    J’ai fait ma première irrigation colique mardi dernier et j’avoue que cela s’est très bien passé. Je n’avais aucune appréhension et mon intestin semble encore moins pudique que mon cerveau. Tout s’est passé comme cité précedemment : iridologie et beaucoup de conseils alimentaires après avoir expliqué mes habitudes. Une fois sur la table, je n’ai rien senti de douloureux sauf à un certain point sur la droite de mon ventre lors du massage. La thérapeute est vraiment douce et professionnelle et explique tout. En fin de séance idem, un passage obligé aux toilettes où la gravitation termine le travail. Un coût de 85 euros et des probiotiques en plus. Bref un peu plus de 100 euros au total pour repartir apaisée. Je connaissais cette méthode depuis longtemps mais le fait de boire depuis quelques temps des jus de legumes et fruits bio avec mon extracteur m’a conduite à nettoyer la partie de mon corps qui les absorbe pour une plus grande efficacité.
    J’y retourne la semaine prochaine.
    Les bienfaits : un ventre plat, un sommeil de bébé et peut être moins de nervosité.

    Voilà pour moi. Bonne journée à tous.

    • Laurène dit :

      Bonjour Marie,
      Merci beaucoup pour ce témoignage très complet et instructif, on espère qu’il aidera d’autres personnes ou au moins qu’il rassurera ceux qui pourraient être intimidés par l’irrigation du côlon !
      Et en effet, les jus ont dû vous aider à préparer le terrain, en plus de leurs nombreux autres bienfaits sur votre organisme. Tout bénèf donc ; )
      A bientôt !

  • ZAHIRI dit :

    Bonjour Laurène, Alex,

    Merci pour cet article ô combien intéressant. Le sujet est abordé intelligemment et avec beaucoup d’humour qui met tout de suite à l’aise !! J’y ai trouvé toutes les questions (ou presque, et oui je ne suis pas si facile que ça ^^) que le me posaient (notamment le clivage qu’il y a entre médecine moderne qui nie tout bien fait de cette méthode, et médecine alternative/naturelle qui en fait que des éloges). Toutefois, la question majeure que je me pose aussi est la suivante ==> Est ce que ce procédé peu avoir un mauvais impact sur la flore intestinale ? Certes, l’intestin est purgé de tout ce qui est mauvais, mais est ce que les bonnes bebettes nécessaires à son bon équilibre sont aussi emportées (surtout quand je lis que des probiotiques sont données à la fin, j’ai un peu peur que c’est pour remédier au fait qu’on a un peu déséquilibrer la flore intestinale) ??

    Aussi, peux-tu me dire si ton intestin va mieux sur le long terme (en termes de constipation et ballonnement) ou ça a eu un effet positif juste les premières semaines ??

    La dernière question (et après je te lâche promis…quoi que… jen e préfère pas promettre ^^). Est ce que tu as un bon naturopathe ou thérapeute pratiquant ce procédé à me conseiller sur paris stp ?

    Merci par avance de ton retour.

    Bien à vous deux!!

    • Laurène dit :

      Bonjour Zahiri,
      Déjà, merci beaucoup pour ton commentaire adorable !!
      Alors, pour répondre à tes questions :
      S’agissant de la purge des bonnes bactéries en même temps que les mauvaises, je ne suis pas hydrothérapeute mais je comprends qu’effectivement, il est nécessaire de reconstituer sa flore après une hydrothérapie pour favoriser son repeuplement par des bonnes bactéries. D’où l’intérêt de prendre des probiotiques juste après, en cure, et également de manger des aliments riches en probiotiques dans les jours qui suivent (pour info on en liste pas mal ici : https://www.optimyself.com/meilleurs-probiotiques-naturels/)
      Ensuite, alors je te réponds un GRAND OUI, ça va mille fois mieux depuis mon expérience. Je pense qu’il y a plusieurs éléments qui ont joué en parallèle (diminution de l’alcool et de la viande notamment), mais clairement, j’ai senti un avant et un après hydrothérapie et mon transit n’a plus rien à voir désormais. C’est le jour et la nuit !!!
      Enfin, on est désormais installé à Lyon donc je ne peux pas te conseiller de thérapeute à Paris, mais je pense que tu peux facilement en trouver sur Internet (et notamment sur Instagram, c’est un bon moyen de découvrir des praticiens passionnés).
      N’hésite pas à nous donner des nouvelles !!

      • ZAHIRI Ali dit :

        Bonjour Laurène,

        Merci de ton retour !!

        Tu m’as bien convaincu car je vis une période horrible et je ne pense qu’à ça, malgré un tri drastique fait sur mon assiette. Et aussi des informations aussi contradictoire les unes que les autres d’un interlocuteur à un autre (tiens, un médecin généraliste m’apprends aujourd’hui que les figues sèches, dattes et abricot secs sont des irritant du colon … est ce vrai ? je n’en sais rien car j’ai toujours appris que ces fruits secs étaient des miracles….). Aussi le même médecin me dit ooooooh non il ne faut surtout pas faire d’irrigation car on va mettre le pied dans ce que l’on appelle l’obsession intestinal et que une fois on est dedans on en sort plus jusqu’à la retraire et que cette méthode n’est pas du tout avéré scientifiquement et que c’était plus du charlatanisme qu’autre chose. Mais ce qu’il ignore, c’est que ça fait trois ans que je consulte et qu’on me donne des laxatifs doux en espérant que ça aie mieux mais mon cas empire….

        oooof j’en avait gros sur la patate, je crois que si je continue, je ne m’arrêterai plus alors….

        Du coup quel est ton avis sur tout ça ? (tu vois ? j’ai bien fait d’annuler ma promesse lol )

        Merci beaucoup pour ce que vous faites !!!

        • Laurène dit :

          C’est fou quand même ce discours, sachant que ce sont justement les laxatifs qui, à mon sens, créent une dépendance et font que de nombreuses personnes n’arrivent plus à aller à la selle sans, et développent ce qu’on appelle parfois la « maladie des laxatifs ».
          A mon humble avis, il vaut bien mieux une irrigation du côlon de temps en temps plutôt que de se gaver de laxatifs au quotidien !
          D’autant que l’on va espacer les irrigations de plusieurs années, donc on ne parle pas franchement d’obsession…
          S’agissant ensuite des aliments irritants, je pense qu’on ne peut pas du tout faire de généralités mais que tout dépend d’une personne à l’autre. Certains sont irrités par le gluten, d’autres par les crucifères (chou, brocoli, etc.), d’autres par l’alcool, etc. Il faut bien se connaître et essayer d’éliminer les aliments à risque sur des périodes de quelques semaines pour découvrir ceux qui permettent de diminuer les symptômes.
          On va justement travailler sur une méthode pour aider les personnes qui souffrent d’intolérance à les identifier, on est un peu débordés en ce moment mais reste connectée (tu peux t’inscrire à notre newsletter !).
          A bientôt !

          • ZAHIRI Ali dit :

            Bonjour Laurène,

            Tout à fait d’accord avec toi !! Tu as mis le doigt sur un sujet majeur qui me tracasse aussi !! comment se connaitre ? comment connaitre ces intolérances, en le disant ça parait facile mais ce n’est absolument pas évident. J’ai même pensé à faire un test des 200 aliments (je ne sais pas si tu en as entendu parlé) et là encore… quand j’en parle à des médecins, ils me disent que ce genre de test est fait pour nous piquer notre argent !!

            En tout cas, j’attends avec impatience votre article sur ce sujet. Et si vous avez besoin d’aide n’hésitez pas car ce que vous faites mérite au moins des encouragements.

            Sinon je pense m’être inscrit mais je ne suis pas si sûr. Sinon comment créer un compte ? car il y a effectivement « login on website » mais je ne trouve pas de « créer un compte ».

            Bien à toi.

          • Laurène dit :

            Avec plaisir, on te fera signe si on a besoin de testeurs !!!
            Et pour le test sur les 200 aliments, ma maman vient justement d’en faire un que l’on voulait analyser pour le site et les enseignements ont été hyper intéressants (elle a par exemple découvert qu’elle était intolérante aux graines de lin alors qu’elle en mangeait presque tous les jours…).
            Pour la newsletter, il suffit de rentrer ton mail sur la page d’accueil du site, il y a un encart « m’abonner à la newsletter ».
            A très vite alors ; )

          • ZAHIRI Ali dit :

            je me suis bien inscrit dans la newsletter mais je n’ai pas reçu de mail de bienvenue comme indiqué. J’ai même vérifié dans les spams et je n’ai rien.

          • Laurène dit :

            Je mets Alex sur le coup (moi je suis nulle sur ce genre de chose !!!).

  • >