Allaitement et perte de poids

Vous vous demandez si le fait d’allaiter peut vous faire perdre du poids ?

Même si tous les professionnels de santé s’accordent si les bénéfices de l’allaitement maternel (et pour cause, ils sont nombreux et nous en découvrons encore actuellement), le choix de l’alimentation de son enfant peut porter à réflexion .

On fait la liste des “pour” et des “contre” et, dans celle des “pour” on peut trouver l’allaitement comme facilitateur de la perte des kilos de grossesse.

D’un autre côté, la reprise du travail précoce (10 semaines post naissance, c’est quand même court pour se remettre de son accouchement) et la volonté de retrouver sa silhouette ( majorée par l’image de stars sur papier glacée qui retrouvent leur ligne en 4 semaines…hmm ) incitent à entamer un régime sec, peu compatible avec l’énergie nécessaire à une lactation de qualité.

Alors, perd t-on vraiment du poids en allaitant ?

Cela peut il aider à se motiver pour allaiter ?


Le corps après la naissance de bébé

Tout d’abord, sachez que pour que le corps récupère de l’effort induit par la grossesse, on considère qu’il faut attendre un an, tant sur le plan du physique que des réserves en vitamines, oligo-éléments, etc.

Donc ce n’est pas du tout une bonne idée d’entreprendre un régime drastique, d’autant plus qu’ils sont en général déséquilibrés et garantissent un seul résultat : la reprise de poids lors de l’arrêt du régime avec quelques kilos en bonus (l’effet yo-yo).

effet yoyo

Éviter de prendre du poids durant la grossesse

Ensuite, revenons sur les bases : votre volonté de perte de poids va être liée à votre prise pendant le grossesse.

Si vous avez pris 30 kilos, allaitement ou pas, il vous faudra du temps pour les perdre!!

Donc premier point : mieux vaut-il être raisonnable durant sa grossesse.

D’un point de vue santé, on sait que l’adage “pendant la grossesse il faut manger pour deux “ n’est pas vrai .

Votre besoin calorique journalier passe de 1800 kcal en moyenne pour une femme à 1900 kcal pendant la grossesse soit l équivalent… d une pomme ! ! (désolée, la croissance de l’enfant n’est pas une excuse pour finir la galette des rois ou les chocolats de Pâques, selon la saison).

Pomme

Manger mieux pendant l’allaitement

En revanche votre besoin calorique passera à 2400 kcal si vous choisissez un allaitement maternel exclusif ( tout de suite c’est plus intéressant !!!), une femme produisant en moyenne 1 l de lait par 24h à un mois de vie de l’enfant.

Si l’allaitement nécessite donc une augmentation des apports, il nécessite aussi une variété de ces apports et c’est là que l on peut perdre ou pas du poids.

Si l’on augmente ses apports de chaque famille d’aliments, en pensant à majorer ceux en Fer notamment ( présent dans les légumineuses, les amandes par exemple mais peu dans les pâtes à tartiner… ), en respectant les signaux de la faim alors oui on peut compter sur l allaitement pour maigrir.

allaiter

On peut notamment compter sur lui pour perdre les fameuses poignées d amour et autre culotte de cheval qui sont des stocks créés par le corps pour enrichir le lait, à condition que l’allaitement dure au moins 6 mois ce qui rejoint la durée de l’allaitement recommandée par l’Organisation Mondiale de la Santé.

Bonus : L’hormone permettant l’éjection du lait, l’ocytocine,étant celle déclenchant les contractions utérines, l’allaitement facilite le retour de l‘utérus dans sa position initiale et donc…le ventre plat!!


Bien gérer la première semaine

Les premières semaines avec un nouveau-né étant un grand chamboulement notamment dans l’absence d’horaire et d’organisation, il est bien souvent difficile de prendre le temps de cuisiner, surtout des produits frais et de qualité, on se dirige vite vers le grignotage, le surgelé voire la livraison à domicile, en général très peu équilibré ….

C’est heureusement là que votre entourage peut vous aider dans votre perte de poids !

Au lieu de vous offrir un énième body ou doudou, demandez leur de vous offrir des petits plats maison (en privilégiant les apports en vitamines et en fer) et des heures de baby-sitting à domicile afin de vous permettre de vous reposer ce qui facilitera votre perte de poids (et qui est en général meilleur pour le moral!)

allaitement bébé

Oui il existe un lien entre sommeil et perte de poids, le temps de sommeil affectant la ghréline et la leptine qui sont des hormones de régulation de l’appétit.

Le congé maternité prénatal peut aussi être l’occasion de congeler des plats équilibrés faits par vos soins!

Profitez, vous pouvez consommer de tout pendant l’allaitement (sauf de l’alcool évidemment), c’est l’occasion de se rattraper surtout pour celles qui ont eu un régime spécifique pendant la grossesse (diabète, pas d’immunisation contre le toxoplasme entre autres).

On peut noter que l ‘allaitement maternel complet bloquant la reprise des règles, il évite une déperdition de fer mensuelle, Dame Nature a bien fait les choses.

L’idéal, comme pendant la grossesse et pour tout le monde, est de consommer des produits frais, non transformés et de saison afin d’entretenir son capital santé. Mais bon… ça vous le savez 🙂


Le sport et l’allaitement

La perte de poids apparaissant après au moins trois mois d’allaitement (on déstocke en somme!), on peut parfois s’impatienter devant son corps encore callipyge les premières semaines de vie de son bébé .

Et donc être tentée par la reprise intensive du sport

allaitement sport

Attention, pour protéger votre périné (et aussi la fermeté des tissus de sa poitrine), il faut attendre 6 mois après le naissance et une rééducation périnéale complète pour reprendre les sports “cardio” notamment la course et cela quelque soit le mode d alimentation de son enfant.

Il est à noter par ailleurs que les hormones de l’allaitement entretiennent une forme d élasticité périnéale, on se rassure, tout cela revient en place au sevrage !

En revanche, vous pouvez notamment retourner à la piscine ou faire de la “gym poussette” ou encore du yoga postnatal dès 4 semaines après votre accouchement!


Conclusion : allaitement et perte de poids

Alors quel En résumé, oui l’allaitement favorise la perte de poids, en respectant évidemment un apport énergétique adapté, au sein (on reste dans le thème) d’une alimentation équilibrée.

Il permet surtout une fonte des réserves graisseuses sur les cuisses et les hanches à partir de 3 mois d’allaitement.

Allez, courage et bon allaitement pour celles qui le souhaitent !!

Vous avez une expérience à partager à ce sujet ? On vous attend dans les commentaires ci-dessous.

Marion Olivero
 

Marion est une sage femme diplômée depuis 14 ans. Elle est notamment spécialisée en contraception, en hypnose médicale, et eutonie périnéale .

>