comment marche un coupe faim

La bible des coupe faim

Il y a quelques mois, on s’est lancé dans la rédaction de ce qu’on a appelé notre « Bible des brûleurs de graisse ». A force d’en parler avec vous, on s’est rendu compte que vous étiez également sensibles à une autre forme de coup de pouce pour perdre vos petits bourrelets : les coupe-faim !

More...

Comme on a à cœur de vous apporter une info la plus fiable possible et de ne surtout pas vous laisser vous faire embobiner par des vendeurs de rêve, notre premier réflexe a été de nous pencher sur les études relatives aux coupe-faim, à leur efficacité et à leurs effets secondaires, pour vous proposer, cette fois, notre « Bible des coupe-faim » !

En effet, la catégorie des coupe-faim est vaste et elle est source de controverses. Si certains aliments peuvent vous aider à réfréner vos grignotages sans aucun danger, d’autres sont vraiment risqués pour votre santé. D’ailleurs, une grande partie des médicaments coupe-faim sont aujourd’hui interdits en France, leurs dangers étant bien supérieurs à leurs bienfaits.

Ensuite, parmi ceux qui sont à votre portée, tous ne sont pas d’une efficacité redoutable. Mais certains, il faut l’avouer, peuvent vraiment vous aider à calmer une bonne fois pour toutes votre gourmandise : )

On vous présente donc ici tout ce qu’il faut savoir avant de se lancer avec un coupe-faim puissant sans précautions. Certains se cachent déjà dans votre frigo, tandis que d’autres, que l’on appelle les coupe-faim naturels, ont une composition plutôt saine et sans risque. S’agissant des médicaments coupe-faim, on vous présente ceux qui ne sont pas interdits en France (il n’y a pas foule, on vous prévient !).

A vos chapelets, à la fin de cet article, vous serez incollable sur les coupe-faim !

coupe faim interdit

Coupe-faim, kézako ?

Avant de se demander si ça marche ou pas, ces substances soit disant miracle, cherchons d’abord à comprendre de quoi il s’agit.

Car c’est vrai, pourquoi couper la faim, d’abord ?

Mmmh, si vous êtes en train de lire cet article, il y a de fortes chances que vous vous en doutiez… Vous n’arrivez pas à résister à l’appel d’un pain au chocolat quand vous passez devant la vitrine d’une boulangerie ? Être rassasié à la fin d’un repas, même après une choucroute, c’est une sensation totalement inconnue pour vous ? Vous êtes incapable de vous concentrer sans avoir quelque chose dans la bouche ? Dès que vous êtes stressé, vous vous jetez sur du chocolat ? Bref, le grignotage et vous, c’est une grande histoire d’attraction ?

Certains d’entre nous sont incapables de prendre conscience de leur satiété et pourraient  manger sans discontinuer toute la journée… Or, on le sait, pour perdre du poids (ou au moins ne pas en prendre), il faut dépenser plus que ce que l’on consomme. Pour dépenser plus, il faut bouger, c’est assez simple. Mais pour manger moins, on fait comment quand on a l’appétit d’un ogre et/ou qu’on a le ventre qui gargouille sans cesse ?

envie de grignoter coupe faim

Le coupe-faim, s’il est bien choisi, peut être un allié efficace pour se réfréner et mettre un stop à l’accumulation des kilos (à condition de manger équilibré en parallèle, bien sûr). Il peut permettre de réguler votre appétit, modérer vos envies de grignoter et vous rassasier plus longtemps.

On vous explique pourquoi et comment ça fonctionne !


Comment ça marche, un coupe-faim efficace ?

Il existe plusieurs types de coupe-faim, fonctionnant selon des procédés différents :

  • Les coupe-faim "mécaniques" 

La plupart des coupe-faim agissent de façon mécanique, pour vous donner la sensation d’avoir l’estomac plein. En effet, lorsque vous mangez, vous étirez votre estomac et du fait de cette distension gastrique, votre appétit diminue.

Grâce à certains coupe-faim, qui se gélifient au contact de votre estomac ou encore qui gonflent en présence d’un liquide, cette sensation de plénitude va être accentuée et vous aurez, mécaniquement, moins faim. C’est le cas en principe des aliments coupe faim ainsi que de la plupart des coupe faim naturels (on y revient !).

  • Les coupe-faim "chimiques"

D’autres coupe-faim, souvent plus chimiques, vont agir sur votre cerveau, du point de vue hormonal, pour contrôler votre satiété et réduire votre envie de grignoter (source). Ils vont ainsi tenter de jouer sur l’hormone de la faim (la ghréline) et l’hormone de la satiété (la leptine). C’est le cas de certains médicaments coupe faim, notamment ceux à base de phentermine (substance interdite en France).

coupe faim

Les différents types de coupe-faim

On l’a vu, la catégorie des coupe-faim regroupe en réalité trois grandes familles d’ingrédients :

  • les aliments coupe-faim, que l’on peut très facilement intégrer dans sa routine quotidienne
  • les coupe faim naturels, qui sont produits à partir d’ingrédients issus à 100% de la nature
  • les coupe faim médicamenteux, qui regroupent des molécules chimiques et qui ne sont souvent accessibles que sur prescription médicale en cas d’obésité sévère

On vous les présente un à un !

Les aliments coupe-faim

On y reviendra plus en détail dans un article dédié mais sachez qu’il n’est pas forcément nécessaire de courir à la pharmacie pour contrôler vos pulsions alimentaires : vous pouvez déjà piocher dans votre frigo !

aliments coupe faim dans frigo

Toutefois, ne vous attendez pas à des miracles, il s’agit surtout de petites astuces pour éviter un grignotage ou retarder un repas, mais pas de solutions prodigieuses qui vous feront fondre à vue d’œil…

La raison de leur action coupe faim est qu’ils sont riches en fibres, en protéine ou en eau et qu’ils ont ainsi une bonne capacité à remplir votre estomac, pour vous faire oublier votre faim.

Parmi les aliments coupe faim les plus connus, on trouve :

  • check
    L’eau, bien sûr, qui emplit votre estomac (mais aussi le thé vert)
  • check
    La pomme, riche en fibres, en pectine et peu calorique
  • check
    Le son d’avoine, du fait de sa grande teneur en fibres également
  • check
    Le konjac, grâce au glucomannane qu’il contient et qui gonfle au contact de l’estomac (même si les études ne sont pas renversantes – mais on y revient)
  • check
    L’agar agar, même combat, qui augmente votre sensation de plénitude grâce aux mucilages (source) – on y revient aussi !
  • check
    Les graines de lin, également grâce aux mucilages qu’elles contiennent et qui gonflent en présence d’eau (source)
  • check
    Le blanc d’œuf, riche en protéines
  • check
    Les légumineuses et les oléagineux, pour la même raison (les protéines et les fibres !)

Ces aliments peuvent donc avoir un effet coupefaim efficace, mais soyons honnêtes, si vous recherchez un coupe faim puissant, vous ne détenez probablement pas ici votre sauveur… Il faudrait plutôt vous tourner vers des comprimés coupe-faim, naturels ou pharmaceutiques, que l’on vous présente désormais.


Les coupe-faim naturels

Ce type de complément vient faire taire les controverses nées autour des gélules coupe-faim, qui se sont souvent fait connaître pour leurs dangers plus que pour leur efficacité. En ne recourant qu’à des ingrédients naturels, il est possible d’obtenir des combinaisons de coupe-faim efficaces, sans créer pour autant de risques pour la santé.

graine de lin coupe faim

Mais attention à ne pas être dupe pour autant ! Tous les ingrédients coupe-faim naturels ne se valent pas, et si certains ont vu leur efficacité prouvée dans le cadre d’études scientifiques, d’autres, pourtant vantés par les fabricants, ont un peu fait flop face aux éprouvettes…

Pour trouver un coupe-faim naturel efficace, concentrez-vous sur les premiers ingrédients de cette liste, qui ont démontré leurs effets sur les pulsions alimentaires. A la fin, on vous parle de ceux qui ont du mal à nous convaincre, voire qui présentent des dangers supérieurs à leurs bienfaits…

Le psyllium, ou ispaghul, un coupe-faim naturel qui a fait ses preuves
psyllium coupe faim
promesse coupe faim

La promesse : Le psyllium, graine indienne que l’on connait bien pour ses propriétés anti constipation grâce à ses mucilages qui peuvent absorber jusqu’à huit fois leur volume en eau et qui entraînent vos selles vers le bas (source), permettrait aussi de réfréner la faim.

réalité coupe faim

La réalité : Le psyllium se transforme en gel en présence d’un liquide, ce qui a pour effet mécanique de remplir votre estomac.

preuve coupe faim

Les preuves : Il a été prouvé que le psyllium réduit les sensations de faim et l’apport énergétique, en augmentant le temps d’absorption intestinale (source). Il contribue ainsi à une plus grande sensation de satiété et à une faim diminuée entre les repas (source).

risque coupe faim

Les risques : Pas de gros risque avec ce coupe-faim naturel, si ce n’est quelques flatulences au début pour les non habitués.

Par ailleurs, des mises en garde ont été faites s’agissant des risques d’obstruction de l’œsophage à cause de certains coupe-faim qui gonflent, notamment le psyllium ou encore le konjac (dit plus simplement, il s’agit de risques d’étouffement, du fait de son gonflement au contact de l’eau). Il faut donc le prendre avec un grand verre d’eau pour qu’il descende bien dans votre estomac, sans quoi il pourrait se bloquer au niveau de votre œsophage…

En synthèse, notre avis sur le psyllium comme coupe-faim :

En plus d’être magique pour le transit, le psyllium s’avère être un coupe faim efficace, on dit banco ! Vous n’aurez pas d’effet spectaculaire comme avec tout coupe-faim naturel, mais disons qu’il fait tout à fait le job.


L’agar agar, ou gomme de guar, pas un coupe-faim puissant mais un bon coupe-faim quand même !

promesse coupe faim

La promesse : L’agar agar est une fibre issue de la plante de guar qui, comme toute fibre qui se respecte, vous aiderait à vous sentir rassasié et pourrait même absorber vos graisses. Vous pouvez l’intégrer à vos recettes ou le trouver dans des gélules coupe-faim naturelles.

réalité coupe faim

La réalité : L’agar agar est certes riche en fibres, mais s’agissant des effets coupe faim, toutes les fibres ne se valent pas ! Du fait de leur nature visqueuse, les fibres contenues dans l’agar agar auraient des effets coupe-faim plus importants, comparés à d’autres aliments riches en fibres (source).

preuve coupe faim

Les preuves : Une méta analyse récente a considéré que l’agar agar aide à la perte de poids et à la prévention de l’obésité, en raison de sa capacité à former un gel, qui accroît la satiété et ralentit la vidange gastrique. L’ajout d’agar agar dans son alimentation a, selon une étude plus récente, diminué l’appétit des patients, mais aussi leur taux de cholestérol (source) et même leur constipation (source). Triple effet kiss cool pour l’agar agar !

risque coupe faim

Les risques : Les études de toxicité menées sur l’agar agar comme coupe-faim ont révélé qu’il n’était pas mutagène jusqu’à une dose de 2.500 mg/jour. En fait, il ne faudrait pas dépasser 0,5 à 1% de son poids en agar agar par jour pour qu’il produise ses effets bénéfiques sans danger. Pour autant, vous n’échapperez peut-être pas à quelques diarrhées ou gaz, donc attention sur les doses au départ.

En synthèse, notre avis sur l’agar agar comme coupe-faim :

Même s’il n’y a pas une multitude d’études, l’agar agar semble être un coupe faim efficace, grâce à sa forte teneur en fibres et à sa grande viscosité.


Le caralluma fimbriata, le coupe faim naturel prometteur

promesse coupe faim

La promesse : Le caralluma fimbriata, un cactus utilisé depuis très longtemps par les indiens pour couper la faim et augmenter l’endurance, permettrait de supprimer l’appétit, sans que l’on sache vraiment à quoi est dû ce mécanisme.

réalité coupe faim

La réalité : Nonobstant ce flou quant à l’origine de ses effets, la science a effectivement mis en évidence une perte de poids et une diminution de la faim chez les personnes consommant du caralluma fimbriata.

preuve coupe faim

Les preuves : Une étude a mis en lumière des pertes de poids supérieures pour les sujets traités au caralluma fimbriata comparativement à ceux prenant un placebo, ainsi qu’une diminution de la faim significative, mais pas d’effet particulier sur la sensation de satiété. Ainsi, la perte de graisse était de 1,2 kg pour le groupe Caralluma contre 0,2 kg pour le groupe placebo, et le premier groupe a mangé 200 kcal de moins que le groupe sous placebo, avec une diminution subjective de la faim de 20% entraînant une baisse de 8% de la quantité ingérée.

risque coupe faim

Les risques : Les études n’ont pas mis en évidence de toxicité du caralluma fimbriata, mais comme toujours, attention à la dose au départ sous peine d’avoir des troubles gastriques et intestinaux.

En synthèse, notre avis sur le caralluma fimbriata comme coupe-faim :

La recherche, certes peu étayée, est prometteuse quant à l’effet coupe faim naturel du caralluma fimbriata. On attend qu’elle soit plus approfondie mais à ce stade, on est plutôt optimistes.


La pectine, ou le pouvoir de la pomme pour couper la faim !

pomme pectine
promesse coupe faim

La promesse : La pectine, fibre soluble qui se trouve en grande quantité dans les pommes mais pas que, aurait tendance à s’épaissir dans l’estomac, format une masse gélatineuse qui créerait une sensation de plénitude et donc de satiété.

réalité coupe faim

La réalité : On vous en a déjà parlé dans notre article sur les bienfaits du jus de pomme, la pectine a effectivement un effet coupe-faim. Elle fonctionne même encore plus lorsque la pomme est mangée en entier que lorsqu’elle est bue en jus (source). 

preuve coupe faim

Les preuves : Il a été prouvé que la pectine avait un effet coupe-faim supérieur à une alimentation riche en protéines (source). Morale de l’histoire : préférez les pommes aux hamburgers (vous en doutiez encore ?!).

risque coupe faim

Les risques : A moins que vous ne soyez allergique aux pommes, aux citrons ou encore aux oranges, vous ne courrez pas vraiment de risque à consommer de la pectine. Là encore toutefois, attention aux risques de diarrhée…

En synthèse, notre avis sur la pectine comme coupe-faim :

La pectine n’est certes pas un coupe-faim puissant révolutionnaire, mais elle est tout à fait efficace pour calmer vos envies de grignoter. N’hésitez donc pas à croquer dans une pomme plutôt que dans un Twix, et à rechercher la pectine dans vos gélules coupe-faim.


Le 5-HTP, le coupe-faim efficace chez les femmes en surpoids

promesse coupe faim

La promesse : Le 5 HTP (5-hydroxytryptophane de son vrai nom) est un acide aminé précurseur de la sérotonine (le neurotransmetteur de la bonne humeur !), souvent utilisé contre les troubles liés à la dépression. Il aurait aussi un effet coupe-faim.

réalité coupe faim

La réalité : Le 5 HTP a démontré un impact sur la satiété qui en fait un coupe-faim efficace.

preuve coupe faim

Les preuves : Les personnes en surpoids étudiées prenant du 5 HTP voient leurs besoins en nourriture décroître et, en conséquence, leur poids aussi (source), laissant les chercheurs penser que le 5-HTP pourrait être un moyen efficace de lutter contre l’obésité, associé à une alimentation équilibrée, bien sûr (source).

Un coupe-faim qui fonctionne en agissant comme activateur de la satiété ? On dit banco ! Toutefois, toutes les études que l’on a pu lire (et elles sont nombreuses !) concernaient des personnes obèses ou en surpoids. Pas sûr que le 5 HTP fonctionne aussi chez les personnes souhaitant simplement perdre quelques kilos… Par ailleurs, la plupart des études concernaient des femmes. Pas efficace sur les hommes le 5 HTP ? On ne peut pas vous dire !

risque coupe faim

Les risques : le 5 HTP serait contre-indiqué chez les personnes souffrant du syndrome éosinophilie-myalgie ou encore de sclérodermie ainsi que chez les trisomiques. Elle pourrait par ailleurs causer des troubles intestinaux légers et de la somnolence et serait à éviter en cas de prise de certains médicaments, notamment des antidépresseurs (source).

La dose habituelle de 5-HTP est de 300 à 500 mg par jour, pendant un repas pour favoriser son effet coupe-faim.

En synthèse, notre avis sur le  5-HTP comme coupe-faim :

Le 5 HTP est un coupe-faim efficace, qui semble toutefois davantage fonctionner sur les sujets en surpoids et sur les femmes.


Le konjac, coupe faim efficace ou fantasme ?

promesse coupe faim

La promesse : Le konjac, racine japonaise source de fibres solubles appelées glucomannane, que vous avez peut-être déjà croisée dans les pâtes de konjac (des spaghettis tout blanc généralement vendus au rayon régime) est souvent cité comme le principal aliment coupe-faim efficace, qui se transformerait en gel visqueux au contact de l’eau dans votre estomac. On le trouve dans un grand nombre de comprimés coupe-faim naturels.

réalité coupe faim

La réalité : Pas si simple que cela, les études sont contradictoires et rares sont celles à vraiment révéler un effet coupe-faim du konjac. Mais une chose est sûre : le konjac a une grande capacité d’absorption de l’eau, il remplit donc vraiment bien votre estomac. Top pour vous caler.

preuve coupe faim

Les preuves : S’il a effectivement été prouvé qu’un régime riche en konjac pourrait améliorer le contrôle glycémique et le profil lipidique chez des patients présentant une résistance à l’insuline, dans une étude parue en 2000, chez les personnes ne souffrant pas de ce syndrome, c’est un peu moins flagrant… En effet, les études sont assez incohérentes, certaines concluant à une légère perte de poids chez les patients prenant du konjac (source), d’autres à un effet coupe-faim efficace (source), tandis que d’autres considèrent que le konjac n’a pas d’effet coupe-faim particulier (source)

Difficile de se faire un avis dans ce brouhaha de la recherche...

En synthèse, une méta-analyse de toutes les études parues sur le sujet a tout de même conclu à un effet du glucomannane (et donc du konjac) sur la perte de poids. Il y a donc de l’espoir !

risque coupe faim

Les risques : Le konjac est un ingrédient plutôt sûr mais quelques effets secondaires ont pu être signalés (douleurs abdominales, diarrhées, constipation, gaz). Comme toujours, on vous conseille de démarrer doucement votre supplémentation en konjac pour vous assurer que vous le tolérez bien, et d’en parler avec votre médecin, notamment si vous souffrez de diabète.

Attention également, comme avec le psyllium, à boire suffisamment pour éviter le risque d’obstruction…

En synthèse, notre avis sur le konjac comme coupe-faim :

Le konjac, ou glucomannane, n’est donc pas le coupe-faim puissant et miraculeux que l’on nous vend parfois, mais il peut toutefois faire le job de part sa grande capacité de gonflement au contact de l’eau, sa richesse en fibres et sa très faible teneur calorique. Prudence toutefois si vous prenez des gélules coupe-faim à base de konjac, avalez-les avec un grand verre d’eau.


Le nopal, ou figue de barbarie, un ingrédient qui agit plus sur l’élimination que sur la faim

nopal figue de barbarie
promesse coupe faim

La promesse : Le nopal, également connu sous le nom de figue de barbarie, est un cactus mexicain présentant une teneur élevée en fibres qui aideraient à réguler l’appétit et à évacuer les graisses, mais aussi à diminuer la cellulite grâce à sa forte teneur en acides aminés.

réalité coupe faim

La réalité : Le nopal n’a pas réellement d’action coupe faim mais en revanche, il agit sur l’évacuation des graisses par les selles, donc il empêche leur stockage.

preuve coupe faim

Les preuves : Selon une étude, le nopal permettrait de réduire le pic glycémique consécutif au repas, mais également de favoriser la perte de poids en augmentant l’élimination des graisses par les voies fécales (et donc en réduisant la proportion stockée) (source). En cela, il agit selon le même procédé que le médicament anti obésité qui a largement fait ses preuves, le Xenical.

S’agissant de l’action des fibres du nopal, et plus précisément des mucilages, il n’existe pas d’étude validant à notre connaissance leurs effets sur le poids.

risque coupe faim

Les risques : Le nopal ne présente a priori pas de danger mais peut causer de légers troubles intestinaux, du fait de sa forte teneur en fibres. Rien de bien risqué à condition d’y aller mollo au départ.

En synthèse, notre avis sur le nopal comme coupe-faim :

L’action coupe-faim du nopal n’est pas vraiment avérée, en revanche son rôle dans l’élimination des graisses a été prouvé. Il peut donc présenter un intérêt pour ceux qui cherche une alternative naturelle aux médicaments type Xenical.


Le chrome, un coupe-faim léger mais efficace

chrome
promesse coupe faim

La promesse : Ce minéral est parfois vanté comme étant un brûleur de graisse qui viendrait booster la masse musculaire au détriment de la masse grasse, et réduire l’appétit.

réalité coupe faim

La réalité : Le chrome agit effectivement sur l’envie de manger (en revanche son effet brûle graisse n’a pas été démontré).

preuve coupe faim

Les preuves : Une méta-analyse a conclu à un effet significatif sur l’appétit et le poids. Ces effets sont certes modestes mais il ont le mérite d’exister ! Ils ont par ailleurs été confirmé par une étude plus récente sur des femmes adultes qui ont témoigné d’une diminution de leur faim et de leur envie de grignoter.

risque coupe faim

Les risques : A notre connaissance, il n’y a pas de réel risque à consommer du chrome.

En synthèse, notre avis sur le chrome comme coupe-faim :

Si ce n’est  pas le plus grand des régulateurs d’appétit, le chrome est un coupe faim efficace pour freiner les envies de grignotage.


Le fucus, le coupe-faim qui n’a pas convaincu les chercheurs

promesse coupe faim

La promesse : Le fucus, ou varech, algue brune originaire de la Méditerranée et de l’Atlantique, aurait un effet coupe-faim du fait de sa capacité à gonfler dans notre estomac.

réalité coupe faim

La réalité : Les thalles déshydratés du fucus ont effectivement le pouvoir de gonfler en présence d’eau, augmentant notre sensation de satiété, en apportant très peu de calories. Mais on n’a pas trouvé d’études le prouvant…

preuve coupe faim

Les preuves : On est navrés mais on sèche complément s’agissant des preuves de l’action coupe-faim du fucus. Malgré nos recherches approfondies, on n’a rien trouvé.

risque coupe faim

Les risques : Comme toutes les algues, le fucus peut contenir une dose importante de métaux lourds, comme l’arsenic (source). Prudence donc.

En synthèse, notre avis sur le fucus comme coupe-faim :

Même si on a trouvé de nombreux sites vantant les effets coupe-faim naturels du fucus, on n’est pas parvenu à prouver ces effets. Donc vous nous connaissez, on reste sceptiques… En plus attention, son goût n’est pas franchement appétissant ; )

Mais si vous connaissez des études sur le sujet, n'hésitez pas à nous les signaler en commentaires !


Le hoodia gordonii, le prétendu coupe-faim inefficace mais potentiellement dangereux...

promesse coupe faim

La promesse : Le hoodia gordonii est un arbuste que l’on présente souvent comme un suppresseur d’appétit, agissant non pas mécaniquement sur votre estomac mais d’un point de vue mental, sur votre envie.

réalité coupe faim

La réalité : Non seulement l’effet du hoodia gordonii sur l’envie de manger n’a pas été réellement démontré sur l’Homme, mais en plus il pourrait être légèrement toxique. A éviter donc !

preuve coupe faim

Les preuves : Dans le cadre d’études menées sur des rats, le hoodia gordonii (et plus précisément son composant le P57) a pu donner lieu à une légère réduction de l’appétit. En revanche, lorsque la recherche a été transposée sur des humains, les résultats ont été nettement moins concluants… La perte d’appétit avec le hoodia gordonii a ainsi été de 24% chez des femmes en surpoids, contre 18% avec le placebo (source). Rien de bien spectaculaire.

risque coupe faim

Les risques : Bien que la recherche soit encore hésitante, il semble que le hoodia gordonii puisse avoir des effets négatifs sur la tension artérielle et sur le rythme cardiaque (source). On ne prend pas de risque, donc, et on reste éloigné de ce prétendu coupe-faim puissant.

En synthèse, notre avis sur le hoodia gordonii comme coupe-faim :

On sait tous que ce qui fonctionne sur les souris n’est pas forcément transposable sur les humains. Cela est particulièrement vrai dans le cas du hoodia gordonii, qui semble avoir plus d’effet sur notre ami Ratatouille que sur nous. Ballot, non ?

Vous l’aurez compris, si certains coupe-faim naturels se révèlent être de vrais coups de pouce dans le cadre d’une alimentation équilibrée, certains n’ont toujours pas relevé le défi du laboratoire. On vous conseille donc de rester prudent face aux prétendus comprimés coupe-faim miracles et de bien lire leur composition.

Vous pourrez également trouver dans des gélules coupe-faim naturelles du thé vert ou encore de la caféine. On a largement abordé ces substances dans notre Bible des brûleurs de graisse, leur action s’exerçant plutôt sur la thermogénèse, et donc le brulage des graisses, que sur la faim elle-même.

coupe faim naturels

On vous invite tout de même à jeter un œil à ces substances qui ont également un petit effet coupe-faim :

Où trouver ces substances coupe-faim naturelles ?

Vous souhaitez vous lancer dans ce type de coupe-faim naturel ? On vous a partagé notre classement des meilleurs coupe-faim, on vous conseille d'y jeter un oeil !


Les médicaments coupe-faim

Si vous considérez que les coupe-faim naturels ne sont pas assez puissants pour réfréner vos envies irrépressibles de chocolat, vous êtes peut-être tenté de vous tourner vers les médicaments coupe-faim, formulés chimiquement pour agir sur vos pulsions.

médicament coupe faim

L’idée n’est pas condamnable, mais attention à ne pas prendre de risques démesurés pour votre santé. Car en effet, de nombreux coupe-faim, formulés à base d’amphétamine notamment, ainsi que de nombreux médicaments détournés de leur usage initial (on pense notamment au tristement célèbre Médiator), ont eu des effets désastreux pour certains patients

On vous présente les médicaments coupe-faim que vous pourrez encore trouver en France (on les appelle également médicaments anorexigènes), et on vous liste ceux que vous devez fuir comme la peste si vous voyez des offres sur Internet (alors que leur vente est formellement interdite…).

Orlistat, la seule substance aux effets prouvés autorisée en France

orlistat molécule

Même si ce n’est pas vraiment un coupe-faim mais plutôt un capteur de graisse, la molécule d’orlistat, que l’on trouve principalement dans le Xénical ou encore dans son générique l’Orisltat ou, en version moins dosée, dans la pilule Alli, est la seule dont l’efficacité a été prouvée et que vous pouvez vous procurer en France.

On ne rentre pas dans le détail, on vous en a parlé en long, en large et en travers dans cet article, mais si vous cherchez un médicament anti obésité efficace, c’est le seul qui a fait ses preuves (voir notamment cette étude). Attention, on a bien parlé de médicament anti obésité. Si votre IMC est inférieur à 30 est que vous cherchez juste à perdre quelques kilos, Xénical ne vous sera pas prescrit.

Par ailleurs, Xénical n’aura aucun effet sur votre faim… Il vous aidera à éliminer les graisses que vous ingérez, en bloquant leur absorption et en les éliminant par vos selles. Mais son effet étant assez immédiat et sans équivoque (si vous mangez trop gras, vous courez aux toilettes…), disons qu’il vous coupera l’envie de manger ce croissant qui vous fait de l’œil ; ) Autre méthode, mais résultat similaire !

xenical

Psss : vous avez peut-être entendu parler du médicament Belviq ou encore de Qsymia, médicaments anti obésité autorisés par la Food and Drug Administration aux Etats-Unis ? Certes, mais ils ne le sont pas en France… Donc les médicaments à base d’Orlistat restent les seuls à être validés sur le marché français.


Les médicaments coupe-faim pas officiellement interdits mais détournés et/ou potentiellement dangereux

danger médicament coupe faim
Mysimba, le coupe-faim autorisé par l’Europe mais craint par la France

Mysimba, que vous connaissez peut-être sous son nom américain Contrave, a reçu l’agrément européen en 2015, malgré l’avis défavorable de l’Agence française du médicament, qui estime que la sécurité du Mysimba n’est pas suffisamment établie (source).

Mysimba est formulé à base de naltrexone (antagoniste des opiacés traitant l’alcoolodépendance et la dépendance aux opiacés) et de bupropion (utilisé pour le sevrage tabagique (source). Rien de bien lié à la faim à l’origine, donc…

On n’en trouve pas encore en France à notre connaissance (bien qu'il soit disponible sur Internet via des pharmacies en ligne) mais on ne saurait trop vous conseiller de vous tenir éloigné du Mysimba si vous le croisez et, dans tous les cas, de ne surtout pas en prendre sans avoir obtenu l’avis de votre médecin.

Baclofène, le médicament détourné comme coupe-faim, mais pas sans risques

Le Baclofène, médicament développé pour le traitement des contractures, notamment en cas de sclérose en plaque, et utilisé contre l’alcoolisme avec l’accord de l’ANSM, serait détourné pour servir de coupe-faim.

S’il est autorisé en France, pour l’alcoolisme et comme relaxant, il ne doit surtout pas être utilisé dans un autre objectif. Ce n’est en effet pas un médicament coupe-faim, qui ne doit donc pas être consommé comme tel.

L’ANSM a d’ailleurs émis une mise en garde contre l’utilisation du Baclofène dans les troubles du comportement alimentaire ou dans le cadre de régimes amaigrissants, rappelant qu’aucun bénéfice n’a été démontré dans ce domaine et qu’il existe de forts risques d’effets indésirables potentiellement graves (source).

Clenbutérol, la substance vétérinaire détournée dangereusement comme médicament coupe-faim

Le Clenbutérol est une substance prescrite initialement contre les affections pulmonaires des chevaux, qui a été détournée, dans le milieu de la musculation notamment, pour perdre de la masse grasse et couper la faim.

Or, il peut provoquer de graves effets secondaires, allant de tremblements à de la tachycardie ou encore des insomnies. Par ailleurs, il serait très dangereux s’il est associé à de l’alcool (source).

En clair, sauf si vous êtes l’heureux propriétaire d’un cheval ayant des poumons fragiles, tenez-vous très loin du Clenbutérol !


Les médicaments coupe-faim interdits en France

coupe faim interdit

Enfin, certains médicaments coupe-faim, ou développés initialement dans un objectif tout autre que celui de couper l’appétit mais agissant de façon annexe sur la faim, ont révélé des effets indésirables très graves, ayant conduit à leur retrait du marché français. C’est le cas notamment :

  • check
    Du Médiator, développé à l’origine contre le diabète de type 2, que l’on ne présente plus et qui a été retiré du marché français en 2009
  • check
    De la phénylpropanolamine (ou noréphédrine), à l’origine utilisé comme décongestionnant nasal, qui n’est plus commercialisé en France
  • check
    De l’Acomplia, médicament anti obésité à base de rimonabant, retiré du marché français en 2008
  • check
    Du Sibutral (ou Méridia ou Réductil), médicament anti obésité à base de sibutramine, également retiré du marché en 2010
  • check
    Du Dexfenfluramine (ou Isoméride ou Redux), de la famille des amphétamines, retiré du marché français depuis 1997
  • check
    Des médicaments à base de phentermine, dérivé de l’amphétamine (par exemple Adipex-P ou Linyl), retirés du marché en France (à ne pas confondre avec les brûleurs de graisse type PhenQ ou Phen375 qui, contrairement à ce que leur nom pourrait laisser penser, ne contiennent pas de phentermine)
  • check
    Plus généralement, des médicaments coupe-faim à base d’amphétamine ou d’amphépramone, interdits à la vente en France depuis 1995 et présentant de graves dangers cardio-vasculaires, neuropsychiques, etc., voire des risques de mort.

Attention si vous croisez ce type de médicaments coupe-faim sur Internet : vous êtes face à des arnaques et surtout, potentiellement, à des pilules très dangereuses car probablement contrefaites… Ne vous faîtes pas avoir et n’achetez surtout pas ce genre de gélule coupe faim.


Faut-il se lancer dans les coupe-faim ? Notre recommandation

Vous l’avez vu, dans le monde des coupe-faim, il y a de tout : de la pomme qui vous fera tenir en attendant le déjeuner jusqu’au médicament qui peut être fatal, en passant par la gélule à la composition plutôt clean qui vous donnera un petit coup de pouce pour calmer vos envies, le choix est large.

Si vous avez du mal à réfréner vos pulsions, on vous conseille de vous tourner vers les aliments coupe faim ou vers les coupe faim naturels, en étant bien attentif à leur composition pour éviter les vendeurs de rêve.

Si vous êtes en situation d’obésité et que vous souhaitez vous lancer dans un traitement plus costaud, seul les médicaments à base d’Orlistat sont aujourd’hui sans risque et autorisés sur le marché français. Pour tous les autres, prudence extrême, rien ne vaut de mettre sa santé en danger, même quelques kilos en trop.

Vous avez essayé l’un de ces coupe-faim ? Vous en connaissez d’autres, notamment des coupe-faim naturels, qui ont fonctionné sur vous ? Vous êtes au contraire un fervent opposant aux gélules coupe-faim ? Venez nous raconter dans les commentaires !

Laurène
 

Laurène est la co-fondatrice du site Optimyself. Si il y a bien une chose qu'elle aime dans la vie, c'est creuser à fond les sujets qui l'intriguent (surement un reste de son ancienne vie d'avocate !). Elle est passionnée par les médecines douces et est titulaire d'un certificat en naturopathie. Découvrez sa biographie.

>