Bible des bruleurs de graisse

Les bruleurs de graisse sont-ils efficaces ?
Ce que dit la science



Face aux publicités qui nous promettent de fondre comme neige au soleil tout en dormant paisiblement, on peut être animé de deux émotions : un énorme agacement (non mais ils se foutent de nous là, hein ?!!!) ou un immense espoir (oh bon, si c’est conçu par des scientifiques, c’est que ça doit fonctionner, non …?). Ah, et on peut aussi avoir un petit mix des deux (ils nous prennent pour des idiots mais bon, sur un malentendu, ça peut marcher…) → ça, c’était un peu nous il y a quelques années, à l’approche des beaux jours ! ; )


comment faire contre constipation

Vous aussi, vous vous retrouverez dans l’une de ces réactions ? Vous entendez parler du garcinia cambodgia, de la L-Carnitine ou encore de la CLA et voulez savoir ce qui se cache réellement derrière ces noms barbares ? Ou vous êtes plutôt branché remède naturel et vous vous demandez si les mythes derrière le thé vert ou la caféine brûleurs de graisse sont fondés ?

En d’autres mots, avant de vous laisser berner par les pubs magiques, vous souhaitez avoir une réponse claire et tranchée à la question : les brûleurs de graisse sont-ils efficaces ?​




Si vous nous connaissez, vous savez que notre approche est 100% scientifique et que tant qu’une équipe de petits hommes en blouse blanche n’a pas confirmé un bienfait, on ne le valide pas ! Pas de malentendu donc, uniquement des preuves ; )


Alors pour la catégorie des brûleurs de graisse, on a creusé, creusé, creusé, on a lu des centaines d’études toutes plus imbitables les unes que les autres, on a mis de côté tous les discours marketings de laboratoires ou de blogueurs payés à prix d’or pour vanter les mérites d’un produit et on n’a gardé que les preuves scientifiques pour vous apporter une réponse franche à la question qui nous passionne tous : un bruleur de graisse est-il efficace ?

Très humblement ; ), on a baptisé cette étude “la Bible des brûleurs de graisse”, car à notre connaissance, vous ne trouverez pas ailleurs de synthèse aussi fouillée et objective sur l’efficacité des brûleurs de graisse. Accrochez vous, c’est parti !

Bible bruleur de graisse

Vous voyez l'arbre qui flambe au fond ? C'est ce qu'un brûleur de graisse cherche à faire sur vos bourrelets !


More...



La promesse d’un bruleur de graisse efficace : booster votre métabolisme


Avant de rentrer dans le vif du sujet, rappelons rapidement comment fonctionne (ou cherche à fonctionner !) un brûleur de graisse.


Il existe plusieurs types de brûleurs de graisse (on vous les présente juste après, pas d’inquiétude !). Le principe de base d’un bruleur de graisse est d’accélérer votre métabolisme, pour que votre corps consomme plus d’énergie et, donc, brûle plus de graisse.


D’un point de vue technique (et très schématique !), sachez que pour fonctionner, votre corps a besoin de carburant, qu’il consomme lors d’un effort (c’est le métabolisme). Cette énergie est apportée grâce à la dégradation de molécules, d’abord le glucose puis les lipides, c’est-à-dire le gras, sachant que le corps peut aussi en stocker quand il en a trop (source). Donc si vous stockez plus de gras que vous n’en dégradez pour apporter de l’énergie à votre corps, la graisse s'accumule !

Raison pour laquelle lorsque vous souhaitez perdre du poids, on vous conseille toujours de faire du sport, pour consommer de l’énergie et donc des lipides, l’objectif étant de brûler plus de calories que vous n’en consommez.

maigrir avec probiotiques 2

Les bruleurs de graisse prétendent donc intervenir à la fois au niveau du déstockage des lipides (autre nom du gras, si vous nous avez bien suivis 😉 ), pour qu’il soit disponible pour être brûler, puis, comme le ferait le sport, en accélérant votre métabolisme, c’est-à-dire en augmentant le besoin de carburant de votre organisme. Votre corps brûle alors le gras que vous avez délogé, sans que vous n’ayez à vous dépenser. Magique, non ?


Dès à présent, on a une bonne et une mauvaise nouvelle.

Commençons par la mauvaise : aucune étude ni expérimentation n’a permis de prouver qu’un bruleur de graisse serait assez puissant pour faire ce travail tout seul…

Mais il y a quand même une bonne nouvelle ! Associé à du sport, il semble qu’un bruleur de graisse pourrait accentuer ce métabolisme. Vous n’échapperez donc pas à l’exercice physique, désolés !

sport bruleur de graisse

Maintenant que vous connaissez le fonctionnement d’un brûleur de graisse, faisons un point rapide sur les termes employés par les fabricants, pour que vous compreniez leur charabia 😉




Thermogénèse, stimulant, kézako ?


Sur les emballages d’un brûleur de graisse, après le mot “puissant” et “magique” (!), vous verrez souvent les mots “thermogénique” ou encore “stimulant”, voire “diurétique” et “coupe-faim”.

Mais ça veut dire quoi, tout cela ?​

perdu face aux bruleurs de graisse

Effet Thermogénique & Stimulant

Un bruleur de graisse "thermogénique" est censé fonctionner en favorisant la production de chaleur par votre organisme, par intensification de son métabolisme.

En gros, il augmente la température de votre corps, pour accroître ses besoins en énergie, c'est-à-dire en calories nécessaires pour qu'il fonctionne, et il  le force donc à déstocker des graisses (source). C’est le cas par exemple du thé vert, de la caféine ou encore de l’éphédrine et du fameux garcinia cambogia.

En gros, il augmente la température de votre corps, pour accroître ses besoins en énergie, c’est-à-dire en calories nécessaires pour qu’il fonctionne, et il le force donc à déstocker des graisses . 

Un brûleur de graisse dit "“stimulant” correspond, selon notre compréhension, à la même chose, c’est-à-dire qu’il stimule la production de chaleur par votre organisme.

Thermogénique / Stimulant, même combat donc !






Il existe toutefois des brûleurs de graisse sans stimulant , pour ceux d'entre vous qui en prennent déjà trop et qui ne doivent pas abuser (ah, les accros au café !) ou pour ceux préférant simplement les éviter (on en fait partie 😉 ). 


Effet Lipolytique

Le terme “lipolytique”, quant à lui, correspond à la libération de la graisse des tissus adipeux, pour qu’elle soit dégradée par l’organisme.

En général, elle précède la thermogenèse. Rien de bien révolutionnaire donc, le principe semble toujours le même : brûler des graisses de façon “artificielle”, c’est-à-dire au delà des besoins normaux en énergie de notre corps.

lipolyse bruleur de graisse

Effet Diurétique

Par ailleurs, vous pourrez voir le terme “diurétique” sur votre bruleur de graisse

Cela signifie qu’il augmente votre sécretion urinaire (source), soit-disant pour vous “dégonfler”. Mmmmh, attention aux problèmes rénaux et aux risques de déshydratation.

effet diurétique

Effet Coupe Faim

Enfin, certains brule-graisse associent également un “coupe-faim”, aussi appelé “modérateur d’appétit”, qui agit en principe en absorbant l’eau dans votre estomac et accélerer la sensation de satiété (source).

sleeve bypass operation



C’est le cas par exemple du konjac, présent dans certains bruleurs de graisse, apprécié notamment des personnes cherchant un bruleur de graisse sans stimulant. Mais on vous parlera des coupe faim dans un article spécial !


Quelle est la différence entre un brûleur de graisse et un capteur de graisse ?

Le brûleur de graisse augmente le métabolisme pour provoquer une libération puis une dégradation de la masse grasse par l’organisme lui-même, qui va brûler les graisses libérées.


Le capteur de graisse, en revanche, bloque l’intégration des graisses et les entraînes vers la sortie, sans qu’elles aient été assimilées (et donc digérées) par l’organisme.


capteur de graisse

Autrement dit, le bruleur de graisse détruit la graisse déjà assimilée tandis que le capteur de graisse l’empêche de se fixer en l’entrainant direct vers l’extérieur.


On ne va pas vous mentir, les capteurs de graisse semblent plus efficaces que les brûleurs de graisse. Ainsi le Xénical, principal médicament pour maigrir à base d’orlistat fonctionnant sur le principe du blocage de l’assimilation des graisses, a vu son efficacité prouvée par des études scientifiques (voir notamment ici). Si cela vous intéresse, jetez un oeil à notre test et avis sur le Xénial.






OK, c’est bien beau toutes ces notions techniques, mais dans la vraie vie, ça fonctionne tout ça ? Disséquons chaque substance prétendument magique pour savoir enfin s’il existe un bruleur de graisse efficace !



Quel bruleur de graisse est efficace :
analyse de chaque substance au regard
de la recherche scientifique


On a essayé de vous classer les brûleurs de graisse en grande catégorie, pour vous aider à vous y retrouver. On commence par les brûleurs de graisse les plus efficaces.

Au moins, vous savez que vous devez faire preuve d’une grande concentration au départ ; ). Mais lisez bien jusqu’au bout tout de même, vous devriez être étonné par la composition de certains brûleurs de graisse, notamment les bruleurs de graisse soit-disant les plus puissants du marché.


recherche sur bruleurs de graisse

Surtout, on vous précise bien si les études en question ont été menées sur des humains ou uniquement sur des animaux, et in vivo ou in vitro. En effet, la recherche en matière de bruleurs de graisse a particulièrement bien démontré que ce qui fonctionne sur des rats ou sur des cellules humaines en laboratoire ne se confirme par forcément sur des humains en chair et en os, comme vous et nous !

Attention donc aux sources que vous pouvez lire ça et là, les bienfaits soit-disant prouvés de tel bruleur de graisse puissant ont peut-être été simplement observés sur une gentille souris de labo...



Les brûleurs de graisse réellement efficaces au regard
d'études menées sur l’Homme


Le thé vert, le brûleur de graisse naturel le plus efficace


thé vert bruleur de graisse
promesse bruleur de graisse

La promesse : Le thé vert, grâce à la catéchine et à la caféine (voir juste après) qu’elle contient, permettrait de stimuler l’oxydation des graisses et donc de les déloger. Plus précisément, le type de catéchine responsable de l’effet brûle graisse du thé serait le gallate d’épigallocatéchine, plus couramment appelé EGCG.


La réalité : Le thé vert a effectivement le potentiel d'accélérer le métabolisme, aussi bien au repos que pendant un exercice, et peut aider ainsi à brûler des graisses, bien que les effets ne soient pas ébouriffants. En grande consommateurs de thé vert (#teamnocoffee !), on est R.A.V.I.S !!


preuve bruleur de graisse

Les preuves : De nombreuses études ont été menées sur le thé vert, on ne peut pas toutes vous les citer, mais il est intéressant de rapporter une méta-analyse, qui a synthétisé 11 travaux de recherche sur des humains. 


D’après cette méta-analyse, le thé vert permettrait de perdre 1,31 kg de plus en moyenne sur une période de 12 semaines, par rapport à des personnes ne prenant aucune supplémentation. D’autres travaux ont notamment révélé une perte de 4,6% du poids corporel et de 4,48% du tour de taille chez des sujets obèses.


Pas mal pour du thé, non ?!

Certaines études ont par ailleurs démontré que le thé vert aurait des effets supérieurs à la caféine seule (source), mais que ses bénéfices seraient plus grands lorsqu’elle est couplée à la caféine (source).


Toutefois, les effets du thé vert sur le métabolisme serait décuplé grâce à la pratique d’un exercice physique (source). Là encore, difficile d’y échapper donc !


risque bruleur de graisse

Les risques du thé vert : Pas de grand danger, le gros avantage du thé vert par rapport à d’autres brûleurs de graisse est qu’il présente de nombreux autres bénéfices, par exemple sur les risques cardio-vasculaires (source) ou sur le taux de mauvais cholestérol (source).


Il est très antioxydant et inflammatoire, double effet kiss-cool donc ! ; )


posologie bruleur de graisse

La posologie du thé vert : Des effets significatifs sur l’humain n’ont été notés qu’à partir de doses assez élevées, de 400 à 500 mg d’EGCG par jour. La plupart des brûleurs de graisse au thé vert étant dosés à 50% d’EGCG environ, il est recommandé de rechercher des compléments contenant entre 800 et 1000 mg d’extrait de thé vert, ce qui est énorme !!

En synthèse, notre avis sur le thé vert brûleur de graisse :

Le thé vert peut aider à brûler des graisses, mais son efficacité est plus grande:

  • à dose élevée
  • accompagnée d'un exercice physique



La caféine, un bruleur de graisse efficace mais à des doses élevées (voire dangereuses…)

caféine bruleur de graisse

promesse bruleur de graisse

La promesse : La caféine est censée agir par thermogenèse, c’est-à-dire stimuler votre organisme pour le pousser à brûler de la graisse. Votre petit café du matin vous ferait maigrir vous aussi ? Quelle nouvelle !! ; )


La réalité : La caféine est effectivement un bruleur de graisse efficace, bien que nettement moins connu et “marketé” que d’autres substances certainement plus onéreuses…! Mais elle doit être prise à haute dose pour produire ses effets (il faudra passer du temps à la machine à café si vous voulez vous transformer en Cindy Crawford donc…!).


preuve bruleur de graisse

Les preuves : Plusieurs études ont ainsi démontré que la caféine augmente le taux d’oxydation (donc d'élimination) des graisses, mais dans des conditions bien particulières. Elle agit ainsi bien avant un exercice physique, d’après une étude menée sur des cyclistes ayant consommé de la caféine 1h avant l’effort (source) ou encore une étude réalisée à la fois sur des sujets sportifs et non sportifs (source).


Plus précisément, d’après une étude in vivo (pas sur des vrais humains, donc, mais des cellules), la caféine augmenterait l’activité du système nerveux, libérant ainsi les acides gras des tissus adipeux et améliorerait dès lors la lipolyse, c’est-à-dire le brûlage de ces graisses (source).


Elle a donc à la fois un effet lipolytique et thermogénique (vous voyez que ce n’était pas totalement inutile de vous présenter tous ces termes abracadabrants !). En français pour ceux qui n’ont pas bien lu au départ : elle libère des graisses puis les brûle ; )


Elle pourrait aussi accentuer la force et l’endurance lors d’un exercice physique, d’après une étude réalisée sur 37 athlètes.


Un point important enfin : la stimulation métabolique opérée par la caféine s’observe aussi bien chez des individus de poids normal que chez des personnes obèses (source - étude réalisée sur des humains).


risque bruleur de graisse

Les risques de la caféine : Attention si vous êtes déjà un gros consommateur de café : vous devrez réfréner votre consommation, sous peine de frôler l’overdose… Par ailleurs, à haute dose, la caféine peut avoir des effets secondaires, notamment en termes d’hypertension, de nervosité, d’irritabilité ou encore d’insomnie et de troubles intestinaux (source).


posologie bruleur de graisse

La posologie de la caféine : Mais alors, comment consommer la caféine pour qu’elle soit un bruleur de graisse efficace ? On a une mauvaise nouvelle ici : il faut ingérer BEAUCOUP de caféine pour qu’elle est un effet brûle graisse efficace… 

On parle souvent de 500 mg (source), les recherches utilisant en général 4 à 6 mg par kg de poids corporel (donc entre 240 et 360 mg pour une personne de 60 kg et entre 320 et 480 mg pour une personne de 80 kg). 

Or c’est vraiment pas mal et cela peut s’avérer dangereux pour la santé ! Prudence donc. On vous conseille de commencer progressivement, par exemple avec 100 mg, pour voir les effets sur votre organisme.


Par ailleurs, il a été démontré que la caféine est plus efficace lorsqu’elle est couplée à l’ephedrine, un autre stimulant (source). Pour autant prudence, de nombreuses sources recommandent d’éviter d’associer caféine et ephedrine, car les effets deviendraient tellement puissants qu’ils pourraient être dangereux.


Enfin, sachez que l’efficacité de la caféine comme brûleur de graisse décroit avec le temps, à mesure que l’on s’y accoutume, et elle serait moins efficace chez les gros consommateurs de café, déjà bien habitués (source). Ce n’est donc pas le brûleur de graisse à privilégier si vous êtes un accro au café...

En synthèse, notre avis sur la caféine brûleur de graisse :

La caféine peut, dans certains circonstances, augmenter le métabolisme et agir comme brûleur de graisse, mais elle est plus efficace :

  • à dose élevée, qui peut s'avérer dangereuse
  • à court terme ou chez des personnes non consommatrices de café
  • accompagnée d'un exercice physique



Le café vert, le brûleur de graisse qui “fait le job” pour les personnes en surpoids

café vert bruleur de graisse

promesse bruleur de graisse

La promesse : Comme le thé vert, le café vert (c’est-à-dire des grains de café non torréfiés) contient de la caféine mais aussi de l’acide chlorogénique (qui est perdu lors de la torréfaction - source), qui permettrait de ralentir l'absorption du glucose et donc de faire perdre du poids.


La réalité : Tout d’abord, le café vert contient de la caféine qui, on l’a vu, peut avoir des effets brûleurs de graisse. Par ailleurs, l’acide chlorogénique joue bien un rôle dans la perte de poids, bien qu’il ne soit pas révolutionnaire.


preuve bruleur de graisse

Les preuves : Plusieurs études ont été menées, aussi bien sur des animaux que sur des humains.

S’agissant des humains, il a notamment été prouvé que l’extrait de café vert a permis une perte de poids de 5,4 kg et une baisse de 3,6% du pourcentage de gras en 12 semaines chez des sujets en surpoids (source).



Cet enseignement a été confirmé dans d’autres travaux de recherches (voir notamment ici). Prudence toutefois, la plupart des études ont été réalisées sur des petits échantillons et certaines auraient même été financées par des compagnies liées à la vente de café vert… Mmmh mmmh...


Par ailleurs, l’effet brûleur de graisse semble surtout fonctionner chez les personnes en surpoids. Si vous êtes un bodybuilder super en forme et que vous cherchez juste à vous assécher un peu, pas sûr que le café vert fasse des miracles…!


risque bruleur de graisse

Les risques du café vert : Au-delà de la caféine (dont on a évoqué les risques plus haut), le café vert ne semble pas très dangereux pour la santé. Au contraire, il permettrait de réduire les risques cardiovasculaires (source).


posologie bruleur de graisse

La posologie du café vert : Les compléments alimentaires contenant de l’acide chlorogénique auraient des effets à partir de 120 mg, et jusqu’à 300 mg (source). La plupart des brûleurs de graisse contenant du café vert étant dosés à environ 50% d’acide chlorogénique, il est conseillé de se tourner vers des compléments contenant entre 240 et 600 mg d’extrait de café vert.

En synthèse, notre avis sur le café vert brûleur de graisse :

L’extrait de café vert peut être un bruleur de graisse efficace sous réserve :

  • d'être vraiment en surpoids
  • de ne pas consommer de caféine régulièrement
  • de prendre des doses élevées

Et on rappelle que des études plus poussées (et plus indépendantes, héhé) sur des échantillons plus larges seraient appréciables pour confirmer vraiment ses effets… ; )





Le guarana, le brûleur de graisse plus fort que le café, pour les sportifs !


guarana bruleur de graisse
promesse bruleur de graisse

La promesse : Le guarana, graine issue d’une plante brésilienne, serait un stimulant (en accentuant la thermogenèse et donc l’élimination des graisses), mais aussi un coupe-faim. Deux-en-un le guarana ?!


La réalité : Encore plus riche en caféine que le café et contenant d’autres substances agissant sur le brûlage des graisses, le guarana constitue en effet un brûleur de graisse efficace, plutôt adapté aux sportifs du fait de son potentiel booster.


preuve bruleur de graisse

Les preuves : Le principal composé du guarana est la caféine, il en contient d’ailleurs 2 à 3,5 fois plus qu’un grain de café (source). Les bienfaits de la caféine se retrouvent donc dans le guarana, notamment ceux concernant la thermogenèse.


Pour autant, toutes les études sur le guarana ayant conclu à un effet brûleur de graisse efficace analysait le guarana en association avec d’autres substances, notamment le thé vert, le café ou encore l’écorce d’orange amer (voir notamment ici ou ). Comment savoir si les effets étaient dus au guarana pris isolément alors ? Mmmmh, on ne peut pas vous dire !


Mais, il a été prouvé que la population amazonienne consommant du guarana régulièrement a un tour de taille inférieur à la moyenne (source). Ca, c’est la meilleure des preuves, non ?!


Par ailleurs, un autre composant du guarana pourrait avoir un effet brûleur de graisse voire coupe faim lorsqu’il est couplé à la caféine : la catéchine (source). Ca tombe bien, le guarana contient à la fois de la caféine et de la catéchine ; )


Enfin, le guarana, grâce à la caféine qu’il contient, a des effets sur la vigilance et la fatigue ainsi que sur l’endurance (voir notamment cette étude). Plutôt chouette pour les sportifs, donc !


A noter pour finir que le guarana aurait des effets décuplés lorsqu’on l’associe au yerba maté et aux feuilles de damiane (combinaison que l’on retrouve d’ailleurs dans le brûleur de graisse Zotrim), permettant de retarder la vidange gastrique et donc de couper la faim et d’induire une perte de poids significative (source).


risque bruleur de graisse

Les risques du guarana : Comme la caféine, c’est un excitant et un diurétique, il convient donc de respecter la même vigilance qu’avec la caféine pour éviter les effets secondaires du guarana (cf. plus haut: risques d’hypertension et de déshydratation). Surtout, il faut faire attention à ne pas coupler le guarana avec l’éphédrine, car il y aurait des risques, l’association de ces deux composants très stimulants pouvant avoir des effets dangereux (pouvant aller jusqu’à un arrêt du coeur…).


posologie bruleur de graisse

La posologie du guarana : La dose classique est d’1 à 2 g de guarana par jour et jusqu’à 5 g avant un effort physique, sachant qu’au Brésil, il est d’usage de consommer jusqu’à 8 g par jour. Pas de gros danger apparemment, donc ! (source).


En synthèse, notre avis sur le guarana brûleur de graisse :

Le guarana semble être un brûleur de graisse efficace, qui permet en plus de se stimuler voire de réduire la faim. Il est 100% naturel (et brésilien <3 !), en plus, donc on valide ! ; )



Le yerba maté, le brûleur de graisse que l’on doit siroter en grande quantité !

yerba maté bruleur de graisse

promesse bruleur de graisse

La promesse : Le yerba maté, boisson sud-américaine à base de feuilles de maté, stimulerait le métabolisme, réduirait l’appétit, entraînerait une perte de poids, améliorerait la récupération musculaire et agirait comme diurétique. Rien que ça ! Pas mal les feuilles de thé ; )


La réalité : L’effet brûleur de graisse du yerba maté est réel, en revanche son effet coupe faim n’est pas encore totalement démontré.


preuve bruleur de graisse

Les preuves : Comme le guarana, le yerba maté contient de la caféine, c’est d’ailleurs son ingrédient principal. Tout ce que l’on vous a dit sur la caféine fonctionne donc pour le yerba maté.

Première bonne nouvelle !


Pour autant, comme pour la caféine, il faut de GROSSES doses de yerba maté pour que ces effets soient effectivement visibles…


Son effet thermogénique a été testé sur des adultes non obèses et il a effectivement permis de brûler de la graisse (source). Par ailleurs, de très nombreuses études (mais uniquement sur des rongeurs, or vous connaissez notre passion pour les rongeurs !) ont démontré que le yerba maté permettait de ne pas prendre de poids (voir notamment cette étude).



Mais on vous en a déjà parlé enfin, le yerba maté associé au guarana et à la damiane a des effets coupe faim et brûleur de graisse décuplés (source).


risque bruleur de graisse

Les risques du yerba maté : Là encore, les effets secondaires du yerba maté sont les mêmes que pour la caféine et le guarana. Plus spécifiquement, une étude de danger sur le yerba maté a conclu à l’absence de risque à une dose de 2 g par kg de poids corporel. Attention enfin à ne pas coupler le yerba maté et l’éphédrine, pour les mêmes raisons que la caféine et le guarana.


posologie bruleur de graisse

La posologie du yerba maté : On l’a vu, juqsu’à 2 g/kg, ça va. Les études utilisent en général une dose de 3 litres de yerba maté par jour. On vous conseille donc de ne pas dépasser cette dose, 1,5 litres nous semblant raisonnable.


En synthèse, notre avis sur le yerba maté brûleur de graisse :

Du fait de sa haute dose de caféine notamment, le yerba maté semble être un brûleur de graisse efficace, mais à condition d’en consommer des doses importantes (pouvant devenir dangereuses, en raison de la caféine là encore).



La capsaïcine, le brûleur de graisse efficace… à court terme

capsaicine bruleur de graisse piment

promesse bruleur de graisse

La promesse : La capsaïcine, molécule que l’on retrouve dans le poivron et le piment (hot, donc !), permettrait d’augmenter le métabolisme (et donc de brûler des graisses) et aurait un effet coupe-faim. Pour info, vous trouverez parfois le nom capsicum sur certains brûleurs de graisse : le capsicum est la capsaïcine sont globalement similaires, la différence est que la capsaïcine se trouve dans le piment alors que le capsicum se trouve plutôt dans les poivrons.


La réalité : Il semble que la capsaïcine / capsicum ait effectivement un impact sur le métabolisme et le brûlage des graisses et qu’elle augmente la sensation de satiété, mais sous réserve d’avoir une hygiène de vie saine.


preuve bruleur de graisse

Les preuves : Il a été démontré que la capsaïcine provoque une oxydation supplémentaire des graisses chez l’Homme (source), ces effets s’observant aussi bien au repos que pendant l’exercice physique (source). Elle pourrait même jouer un (faible) rôle dans le traitement de l’obésité chez l’humain, en prévenant l’accumulation des graisses dans les tissus adipeux (source).


Par ailleurs, son incidence sur la satiété a également été prouvé dans plusieurs études réalisées sur des hommes et des femmes (voir notamment celle ci), mais ses effets s’amoindriraient au bout de quelques jours. Intérêt limité donc…


risque bruleur de graisse

Les risques de la capsaïcine : Elle peut notamment provoquer des reflux gastriques (source).


posologie bruleur de graisse

La posologie de la capsaïcine : Les différents travaux que nous avons lus étudiaient tous des doses différentes. Par exemple, 150 mg de capsaïcine 1 heure avant un exercice de faible intensité s’est avérée à même d'augmenter le taux d'oxydation des graisses chez des hommes adultes en bonne santé (source). De même, 750 mg permettrait de réduire de 8% environ la consommation alimentaire du même type d’homme (voir notamment cette étude).


Il semble que du fait de ses effets sur l’estomac, il ne faudrait pas dépasser 3 g (soit 3.000 mg) par jour… (voir notamment cet article). On est plutôt large, donc !

En synthèse, notre avis sur la capsaïcine brûleur de graisse :

La capsaïcine / capsicum a des effets brûleurs de graisse et coupe-faim, mais pas forcément durables dans le temps.




Le chitosan, le bruleur de graisse issu des crustacés qui est bien, mais pas top !

chitosan bruleur de graisse

promesse bruleur de graisse

La promesse : Le chitosan (ou chitosane) est extrait de la carapace des crustacés (il peut également être tiré de végétaux), et il permettrait de capter la graisse au niveau des intestins, en se liant aux acides gras, facilitant leur élimination (par les selles, donc !).


La réalité : Le chitosan permettrait effectivement d’aider la perte de poids, de façon limitée, mais à la condition d’adopter, en parallèle, une hygiène de vie saine (exercice physique et régime équilibré).


preuve bruleur de graisse

Les preuves : Là encore, on remercie les chercheurs qui ont mené une méta-analyse sur le chitosan, nous permettant d’obtenir une synthèse de 15 études menées sur 1219 participants (humains, pas rongeurs !).


Ces études indiquent que le chitosan permet une perte de poids d’environ 1,7 kg supérieure à celle observée chez les sujets prenant un placebo, mais aussi une baisse de leur cholestérol et une diminution de la pression artérielle. Bien vu les crustacés !


Pour autant, les chercheurs précisent que la qualité des études laissaient à désirer et que d’autres travaux pour confirmer ces données sont nécessaires.


Surtout, la plupart des études semblent montrer que le chitosan est plus efficace lorsqu’il est accompagné d’exercice physique (source). Et bim, là encore !


risque bruleur de graisse

Les risques du chitosan : Pas de gros danger avec la prise du chitosan, mais plutôt des effets positifs (notamment sur les risques cardio vasculaires, on l’a vu). Attention toutefois, s’il est pris sur une durée longue, le chitosan pourrait réduire l’absoption de certaines vitamines et minéraux (mais cela repose uniquement sur des études menées sur les animaux).


posologie bruleur de graisse

La posologie du chitosan : Il faudrait prendre entre 3 et 6 g de chitosan par jour pour qu’il produise un (léger) effet bruleur de graisse efficace.

En synthèse, notre avis sur le chitosan brûleur de graisse :

Le chitosan n’est pas un bruleur de graisse puissant mais il a néanmoins démontré une petite efficacité, sous réserve de :

  • pratiquer un exercice physique en parallèle
  • ne pas le prendre sur le long terme

Mais on attend encore des études confirmatives. To be continued, donc.





Les brûleurs de graisse efficaces mais qui doivent encore faire l’objet de recherches approfondies


S’agissant de ces brûleurs de graisse, on rencontre deux principaux écueils :

  • Soit ils ont prouvé leurs effets dans le cadre d’étude, mais uniquement sur des rongeurs (ce qui n’est pas toujours transposables sur les humains, croyez-en notre expérience !)
  • Soit ils ont bien fait l’objet d’études concluantes sur l’Homme, mais l’impartialité de ces études laissent à désirer (en gros, ceux qui les ont financées n’étaient pas totalement dénués d’intérêt dans l’affaire, si vous voyez ce qu’on veut dire..!).
souris laboratoire


Le 7 Keto DHEA, la brûleur de graisse efficace… d’après les études commandées par ses fabricants ! ; )


7 keto DHEA bruleur de graisse

source : wikipedia

promesse bruleur de graisse

La promesse : Le 7 Keto DHEA, un stéroïde produit par le métabolisme de l’hormone DHEA, est censé augmenter le métabolisme (on dit parfois qu’il stimulerait la thyroïde, mais ce n’est pas certain) et, ainsi, diminuer les graisses stockées (ayant une hypothyroïdie, je dois dire que dès qu’on parle de toucher à la thyroide, je stresse !!).


La réalité : Le 7 Keto DHEA a effectivement fait ses preuves en matière de perte de poids dans des études menées sur les humains (mais ces études pourraient être marquées par quelques conflits d’intérêt…).


preuve bruleur de graisse

Les preuves : Le 7 Keto DHEA a prouvé ses effets anti obésité, davantage chez les hommes que chez les femmes (source). Par ailleurs, associé à une restriction calorique et de l’exercice physique, la prise de 7 Keto DHEA augmente la perte de poids sur le long terme, par rapport aux personnes pratiquant juste l’exercice et le régime alimentaire (voir notamment cette étude ou celle là).


Génial, n’est-ce pas ? Effectivement, si on ne savait pas que la plupart des études auraient été financées par des fabricants de brûleurs de graisse à base de 7 Keto DHEA… Tout de suite, ça vend moins du rêve…


risque bruleur de graisse

Les risques du 7 Keto DHEA : Apparemment, il n’y aura pas de danger à prendre du 7 Keto DHEA à une dose de 200 mg par jour pendant 4 semaines (voir l’étude de danger 7 Keto DHEA). Néanmoins, du fait de ses interactions hormonales, prudence si, comme moi, vous avez des soucis hormonaux (notamment de la thyroïde).


posologie bruleur de graisse

La posologie du 7 Keto DHEA : On l’a vu, il faudrait se limiter à 200 mg par jour, sur une période de 4 semaines. La dose habituelle de 7 Keto DHEA serait toutefois de 200 à 400 mg par jour, pris en 2 fois (source).

En synthèse, notre avis sur le 7 Keto DHEA brûleur de graisse :

Plein de promesse quant à l’efficacité de ce brûleur de graisse, néanmoins il serait pas mal de disposer d’études plus indépendantes pour les confirmer… On attend, donc ! (si vous en voyez passer, faîtes nous signe 😉 )




La cétone de framboise, le bruleur de graisse efficace, surtout sur les rongeurs

framboise bruleur de graisse
framboise bruleur de graisse
framboise bruleur de graisse

promesse bruleur de graisse

La promesse : La cétone de framboise (raspberry ketones en anglais et sur la plupart des emballages de brûleurs de graisse) est extraite de la framboise, dont elle est un composant antioxydant, qui permettrait d’augmenter le métabolisme et d’activer la lipolyse et la thermogenèse (vous connaissez maintenant, hein ?!).


La réalité : La cétone de framboise est l’exemple typique du bruleur de graisse efficace sur les rongeurs mais pas forcément sur les humains


preuve bruleur de graisse

Les preuves : La cétone de framboise a démontré ses bienfaits sur la lipolyse (c’est-à-dire sur la libération des graisses) chez les souris (source) et elle a révélé un effet anti obésité….toujours chez les rongeurs ! (source).


Elle permettrait même de réduire l’appétit, grâce à une hormone, la leptine mais là encore, on ne parle que des rats : ( ! (source).


Sur l’homme, ses effets sont bien moins époustouflants. Dans une étude menée in vitro (vous vous souvenez ce que l’on vous a dit : ce qui marche dans une éprouvette n’est pas forcément extrapolable sur le corps humain…), la cétone de framboise a également favorisé la lipolyse (source).

Mais en dehors des labos, seules quelques études ont démontré des effets, mais sur des compléments comportant plusieurs composants, pas uniquement de la cétone de framboise (voir notamment cette étude).

Les résultats sont prometteurs (-7,8% de masse grasse), mais ile ne permettent pas d’isoler la cétone de framboise comme principale responsable. Là encore, to be continued


risque bruleur de graisse

Les risques de la cétone de framboise : Vous ne vous êtes jamais demandé si vous étiez en danger en mangeant des framboises, si ? En principe, pas de risque. Sauf que là, on parle potentiellement de grosses quantités de framboises, de cagettes !


posologie bruleur de graisse

La posologie de la cétone de framboise : Ainsi, dans l’une des études menées sur les rats, ces derniers ont reçu 20 g de cétone de framboise par kg de poids corporel. Chez une personne pesant 60 kg, cela reviendrait donc à prendre 1200 g de cétone, soit l’équivalent d’environ 300 kg de framboises ! (source).


Evidemment, dans les compléments alimentaires bruleurs de graisse, vous la trouverez en bien moindre quantité…


En synthèse, notre avis sur la cétone de framboise brûleur de graisse :

La cétone de framboise est assez prometteuse mais des études sur les humains doivent encore être menées pour confirmer les effets sur les rats. Par ailleurs, elle pourrait être efficace, sous réserve de prendre de très fortes doses.



Le garcinia cambogia, le soit-disant “bruleur de graisse naturel puissant”, qui peine à prouver ses effets


garcinia cambogia
promesse bruleur de graisse

La promesse : le garcinia cambogia, variété de plante origine d'Indonésie souvent utilisée en cuisine (on l'appelle aussi tamarin), aurait des effets amincissants grâce à sa substance active, l'acide hydroxycitrique (AHC). 

Elle est ainsi supposée brûler les gaisses grâce au AHC qui inhiberait l'action ​de l'enzyme citrate lyase ATP, celle qui est chargée de stocker les graisses (source).

Elle aurait en plus un effet coupeur de fait, en augmentant la sensation de satiété.  

La réalité : De nombreuses recherches ont été menées sur le garcinia cambogia depuis plus de 15 ans, et aucune n'a formellement conclu à son efficacité pour brûler les graisses et faire maigrir les humains...


Pssss : on a consacré un article ad hoc au garcinia cambogia, tellement ce prétendu bruleur de graisse naturel fait l’objet de fantasmes. Vous pouvez retrouver notre analyse ici.


preuve bruleur de graisse

Les preuves : Il y a eu des études prometteuses sur les rats, qui ont montré, pour l'AHC, un effet inhibiteur du stockage des gras (voir notamment cette étude).

Mais ces effets ne se sont hélas pas confirmés lorsque les études ont été réalisées sur des hommes et des femmes... En réalité, les études sur des humains sont contradictoires :

  • Il existe des études concluant à un effet positif du garcinia cambogia (voir notamment celle-ci ou encore celle-là) mais il semble que leur rigueur méthodologique laisse à désirer, les échantillons étant faibles et d'autres substances ayant été administrées en parallèle (difficile d'isoler le garcinia cambogia comme responsable des résultats, donc).
  • Tandis que d'autres études, réalisées sur des échantillons plus larges et avec une méthodologie plus rigoureuse, concluent à l'absence d'effet du garcinia cambogia (voir notamment cette étude ou celle-là).

Une méta-analyse a apporté une synthèse des différentes études sur le garcinia cambogia et elle a conclu à des effets très minimes, mais à creuser. Le garcinia cambogia pourrait donc permettre une faible perte de poids possible à court terme, mais les chercheurs considèrent que des études plus rigoureuses sont nécessaires pour le prouver. 

Le garcinia cambogia est ainsi un cas d'école de substance qui fonctionne très bien sur les rats mais qui fait un flop lorsqu'on la teste sur des humains...


On vous conseille donc d'être très prudents face aux discours de marques qui vous agitent des études ayant démontré une formidable efficacité du garcinia cambogia : il y a de fortes chances qu'ils ne fassent référence qu'à des rongeurs ou que les études qu'ils citent ne soit pas indiscutables sur le plan de la méthode...! 


risque bruleur de graisse

Les risques du garcinia cambogia : en France, le garcinia cambogia est interdit à la vente dans les préparation officinales depuis 2012, à la suite d'une décision de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé.

Pour autant, les motifs de cette décision semble être l'inefficacité du garcinia cambogia ainsi que des risques de problèmes musculaires (il pourrait entraîner de la rhabdomyolyse, c'est-à-dire la destruction de cellules musculaires), mais aucune étude n'a, à notre connaissance, prouvé sa toxicité (source). 

Si vous êtes malgré tout convaincu par le garcinia cambogia, sachez que l'interdiction ne vise que les préparations officinales mais que vous pouvez en trouver dans des compléments alimentaires ou en commander en ligne facilement. 

posologie bruleur de graisse

La posologie du garcinia cambogia : la dose nécessaire pour que le garcinia cambogia soit efficace serait comprise entre 500 et 1.500 mg d'AHC, avec au moins 50% d'AHC (source ). 


En synthèse, notre avis sur le garcinia cambogia brûleur de graisse :


Le garcinia cambogia est l’exemple parfait du bruleur de graisse présumé puissant lorsqu’on l’étudie sur les animaux, mais qui se casse les dents lorsqu’on le teste sur l’humain. Il semble que les seules études ayant démontré un effet bruleur de graisse aient une méthodologie discutable, tandis que celles faisant preuve de plus de rigueur concluent à peu ou pas d’effets.


Le garcinia cambogia aurait donc un effet bruleur de graisse très minime et uniquement dans le cadre d’une alimentation équilibrée et de la pratique d’un exercice physique.




La L-Carnitine, la prétendue star des brûleurs de graisse qui se prend les pieds dans le tapis du labo...


l carnitine bruleur de graisse

source : wikipedia

promesse bruleur de graisse

La promesse : Les croyances quant à l’effet brûle graisse de la L-Carnitine repose sur l'idée qu'en augmentant la concentration dans nos muscles de cette molécule synthétisée par notre foie et nos reins (et présente en large quantité dans la viande), on améliorerait nos performances physiques et on accentuerait l'oxydation des graisses. 


En effet, la L-Carnitine transporte les acides gras à longue chaîne à travers la membrane interne de la mitochondrie, c'est-à-dire plus simplement de nos cellules (source) et une fois dans la mitochondriale, les acides gas peuvent être dégradés (source). Donc en ayant plus de L-Carnitine dans les muscles, on dégraderait plus de gras ; )


Psss : pour plus d'info sur la L-Carnitine, on lui a consacré un article , jetez-y un oeil !


La réalité : Aucune étude n’a réellement prouvé que la prise orale de L-carnitine modifierait sa concentration dans les muscles (au contraire, des études ont démontré son absence d’effet).


preuve bruleur de graisse

Les preuves : des recherches menées sur des athlètes ont conclu à l’absence d’impact de la L-Carnitine sur le métabolisme pendant l’effort (voir notamment ici ou encore ). Pas de brûlage de graisse, donc…


L’intérêt pour la L-Carnitine resurgit pourtant dernièrement, grâce à des études récentes qui semblent prouver des effets. En 2013 par exemple, un test mené sur 4 semaines auprès d’hommes en surpoids a mis en lumière une perte de poids significative lorsque la prise de L-Carnitine était couplée à de l’exercice physique.


On y revient toujours, l’exercice physique, y’a qu'ça de vrai ! Mais bon, to be continued pour la L-Carnitine, on vous dira s’il y a du nouveau… (et elle pourrait dans tous les cas aider à la récupération sportive, il n’y a pas que du négatif, donc).


risque bruleur de graisse

Les risques de la L-Carnitine : D’après une étude de danger, la L-Carnitine ne présenterait pas de risque pour la santé (source), mais elle pourrait occasionner des mauvaises odeurs corporelles (on parle même d’odeur de poisson, sympa..!).


posologie bruleur de graisse

La posologie de la L-Carnitine : La dose standard de L-Carnitine est comprise entre 500 et 2.000 mg (source).


En synthèse, notre avis sur la L-Carnitine brûleur de graisse :

La L-Carnitine peine à prouver ses effets brûleurs de graisse, même si un petit espoir renaît avec les dernières recherches. Pour l’instant en tout cas, pas d’impact observé…

Pour plus de détails, rendez-vous ici ! (article à venir)



L’acide linoléique conjugué (CLA), le brûleur de graisse efficace… sur les rongeurs ; )


promesse bruleur de graisse

La promesse : L’acide linoléique conjugué (plus couramment appelé CLA, son acronyme anglais, ou ALC), un acide gras de type Omega-6 présent dans les produits laitiers et certaines viandes, permettrait de diminuer les graisses et, en parallèle, d’augmenter la masse musculaire. A vous le corps de Schwarzy, quoi !


La réalité : L’acide linoléique conjugué a montré des effets brûleurs de graisse efficace sur…. les rongeurs ! Beaucoup moins sur les humains….


preuve bruleur de graisse

Les preuves : De nombreuses études menées sur des rongeurs (voir notamment celle-ci) ont conclu à une modification du rapport masse graisseuse / masse musculaire, avec une baisse significative de la graisse corrélée à une hausse importante des muscles.


Quant aux humains, les résultats sont moins spectaculaires (preuve, là encore, que ce qui marche sur des petites souris mignonnes ne se retrouvent pas forcément chez les humains…). Certaines études considèrent qu’il n’a aucun effet (voir notamment cette étude). D’autres concluent à des effets, mais assez minimes. Ainsi, une étude a démontré une baisse d’environ 9% supplémentaire de la masse graisseuse.

Une méta-analyse  synthétisant 18 études menées sur l’Homme a quant à elle conclu à une baisse d’environ 1 kg en 10 semaines avec l’acide linoléique conjugué. Pas de quoi fouetter un chat… ; )


risque bruleur de graisse

Les risques de l'acide linoléique conjugué : L’étude de danger sur l’acide linoléique conjugué n’a pas révélé de risques majeurs chez des sujets prenant 6 g de CLA par jour. Il serait toutefois à éviter chez la femme enceinte (car il pourrait avoir une incidence sur le lait maternel).


posologie bruleur de graisse

La posologie de l'acide linoléique conjugué : Les doses classiques sont de 3 à 7 g, ce qui est donc raisonnable au regard de l’étude de danger CLA.


En synthèse, notre avis sur l’acide linoléique conjugué brûleur de graisse :

Si on s’en tient aux études menées sur les animaux, l’efficacité du CLA est démontrée. Toutefois, les études menées sur l’Homme n’ont pas révélé une inversion faramineuse du rapport masse graisseuse / masse musculaire. Il y a toutefois un petit effet, mais pas impressionnant.



La fucoxanthine, le brûleur de graisse prometteur, mais y’a encore du boulot !


algue bruleur de graisse
promesse bruleur de graisse

La promesse : La fucoxanthine est un pigment d’algue brune qui pourrait induire une perte de graisse en inhibant la différenciation et la prolifération des cellules adipeuses (le gras, quoi !).


La réalité : Il n’existe pas suffisamment d’études pour prouver l’effet brûleur de graisse de la fucoxanthine, mais elle semble être un composant non stimulant prometteur pour la perte de graisse.


preuve bruleur de graisse

Les preuves : La seule étude menée sur des humains a donné des résultats encourageants. La prise de fucoxanthine par 41 femmes obèses a permis d’observer une perte de poids de 1,2 à 5,5 kg selon les femmes, en 16 semaines. Rien d’époustouflant donc, mais une jolie baisse quand même.


Par ailleurs, sur les souris, on a observé une baisse de poids significative au bout de 70 jours (mais bon, vous savez ce que l’on pense des études sur les souris!) (source).


risque bruleur de graisse

Les risques de la fucoxanthine : Une étude de danger sur la fucoxanthine a conclu à l’absence de danger de cette molécule, à des doses allant jusqu’à 2.000 mg/kg de poids corporel (source).


posologie bruleur de graisse

La posologie de la fucoxanthine : Un dosage compris entre 2,4 et 8 mg de fucoxanthine a donné des résultats encourageants.


En synthèse, notre avis sur la fucoxanthine brûleur de graisse :

Les études, encore embryonnaires, laissent supposer un impact modéré de la fucoxanthine sur la perte de poids, mais cela doit encore être confirmé. On ne s’emballe pas sur la fucoxanthine donc !



La pipérine (poivre noir), le brûleur de graisse qui fonctionne sur les souris obèses ; )

poivre piperine bruleur de graisse

promesse bruleur de graisse

La promesse : La pipérine, principe actif du poivre noir, est réputée pour accentuer la thermogenèse et bloquer la fixation des graisses (c’est ce qu’on appelle l’adiposité).


La réalité : La pipérine joue effectivement un rôle anti obésité prouvé chez.. les souris !


preuve bruleur de graisse

Les preuves : La pipérine contenue dans le poivre noir a permis de réduire considérablement le poids corporel et la masse graisseuse de nombreuses petites souris (source).


En fait, la pipérine perturbe l’action des gènes associés au métabolisme lipidique et a ainsi le pouvoir de réguler la fixation du gras. Seul souci, toutes les études que nous avons pu trouver (voir notamment celle-ci) concernaient, là encore, uniquement des rats ! : (


Ces différents travaux ont fait dire à des chercheurs que (on cite en traduisant) :

“la pipérine peut être considérée comme une molécule bioactive efficace pour supprimer le poids corporel, améliorer la sensibilité à l’insuline et à la leptine, conduisant finalement à réguler l’obésité”.

Super chouette les gars, merci !! Mais si vous pouviez aboutir à la même conclusion sur des humains, on serait drôlement plus contents !


risque bruleur de graisse

Les risques de la pipérine : Le poivre noir semble globalement sans danger, en l’état de la recherche, mais il pourrait occasionner une irritation intestinale.


La pipérine a toutefois un aspect très positif : elle permet d’améliorer l’absorption d’autres nutriments, notamment le curcumin (source) ou encore la catéchine contenue dans le thé vert, raison pour laquelle on le retrouve souvent dans des brûleurs de graisses (le PhenQ par exemple).


posologie bruleur de graisse

La posologie de la pipérine : Les études concluantes (sur les animaux hein, on le rappelle) apportait une dose de 20 à 40 mg par kg de poids corporel de pipérine. Mais dans les compléments brûleurs de graisse, la dose habituelle est de 5 à 10 mg par capsule.


En synthèse, notre avis sur la pipérine brûleur de graisse :

La pipérine a fait la preuve de ses effets brûleurs de graisses, mais uniquement sur les animaux, ce qui ne permet pas d’extrapoler à l’humain. A ce stade, rien de concluant donc, mais des promesses.



Les brûleurs de graisse qui présentent des dangers supérieurs à leurs bienfaits


Enfin, dans cette catégorie, on a classé les brûleurs de graisse dont les risques pour la santé sont bien identifiés, et qui sont, selon nous, à éviter, leurs avantages n’étant pas suffisamment grands pour justifier leurs inconvénients.

risque bruleur de graisse


L’éphédrine, le brûleur de de graisse puissant mais DANGEREUX !


ephedrine bruleur de graisse
promesse bruleur de graisse

La promesse : L’éphédrine, substance issue d'un arbuste nommé éphédra, accélérerait le métabolisme en stimulant la libération d’adrénaline dans le corps, qui elle-même stimulerait la libération la libération du glucose et des acides gras, ce qui augmenterait leur disponibilité pour être brûlés.


La réalité : L’éphédrine permettrait effectivement une hausse du métabolisme de 5% chez les humains (surtout les sportifs), permettant de déloger des graisses (surtout lorsqu’elle est associée à la caféine - mais cette combinaison est dangereuse).


Mais les effets négatifs de l’éphédrine dépassent largement ses effets positifs, aussi bien qu’elle est interdite en France (et dans de nombreux autres pays, notamment les Etats-Unis). Elle entraîne une hausse de la tension artérielle, des risques cardiaques, notamment d’infarctus, et d’accidents vasculaires cérébraux.


preuve bruleur de graisse

Les preuves : L’éphédrine serait capable d’anéantir des récepteurs du tissu adipeux, conduisant à une thermogénèse accrue et stimulant la lipolyse (donc avec un effet brûleur de graisse) (source).


Des études ont par ailleurs démontré que l’éphédrine permettait de réduire le poids de sujets obèses, surtout lorsqu’elle est associée à la caféine.


risque bruleur de graisse

Les risques de l'éphédrine : On l’a dit, les risques sont très importants, raison pour laquelle l’éphédrine a été interdite en France ! Pas d’imprudence donc, ça ne vaut pas la peine ! Aux Etats-Unis, par exemple, la Food and Drug Administration (FDA) a reçu plus de 1.000 rapports sur des effets secondaires dus à l’éphédrine ! notamment des cas d’infarctus ou d’accidents vasculaires cérébraux.


posologie bruleur de graisse

La posologie de l'éphédrine : Apparemment, il n’y aurait pas de risque en prenant 20 à 200 mg d’éphédrine jusqu’à 3 fois par jour pendant 24 semaines (source). Mais on ne vous le conseille pas !


En synthèse, notre avis sur l'éphédrine brûleur de graisse :

Bien qu’elle ait démontré un effet brûleur de graisse assez puissant, l’éphédrine est interdite à la vente en France du fait de ses dangers pour la santé, notamment vasculaire et cérébrale. A éviter donc !



La yohimbine, le brûleur de graisse qui angoisse (et qui excite !!)

yohimbine bruleur de graisse écorce arbre

promesse bruleur de graisse

La promesse : La yohimbine provient d’une écorce d’arbre africain qui viendrait inhiber l’activité du récepteur alpha-2, le coupable qui bloque la libération de la graisse. Bon en réalité, c’est un peu plus compliqué, mais ce qu’on peut retenir, c’est que la yohimbine permettrait de débloquer le gras !

NB : Avis aux intéressés, ce serait aussi un puissant aphrodisiaque naturel ! ; )


La réalité : La yohimbine produit bien cet effet, mais sans que cela n’ait un impact considérable sur le poids.


preuve bruleur de graisse

Les preuves : La yohimbine inactive effectivement le récepteur alpha-2, aboutissant à une plus grande lipolyse (combustion des graisses), bien que son effet sur le poids soit discuté (source).


Pour autant, ses effets seraient accentués en période de jeûne, ce qui laisse penser qu’il faudrait plutôt le prendre le matin à jeun, avant un exercice physique (source). Il serait également plus efficace chez les athlètes (source).


risque bruleur de graisse

Les risques de la yohimbine : La yohimbine pourrait augmenter la tension artérielle, attention si vous êtes sensible donc (source). Surtout, elle pourrait accentuer l’anxiété (source) et provoquer de la nervosité, des nausées, des vertiges ou encore des douleurs abdominales (source).

Pas sûr que le jeu en vaille la chandelle donc...


posologie bruleur de graisse

La posologie de la yohimbine : La dose classique est de 5 à 15 mg par jour.


En synthèse, notre avis sur la yohimbine brûleur de graisse :

Pas incroyable la yohimbine, sauf chez les grands sportifs et/où consommée à jeun. Ce n’est pas le brûleur de graisse le plus efficace ni le brûleur de graisse le plus puissant, mais il pourrait convenir aux athlètes (à confirmer toutefois). Ses risques semblent toutefois dépasser ses bienfaits potentiels.



La p-synéphrine, le brûleur de graisse qui n’a pas encore fait ses preuves et qui serait risqué à haute dose

p-synéphrine bruleur de graisse orange

promesse bruleur de graisse

La promesse : La p-synéphrine (aussi appelée simplement synephrine), composant issue de l’écorce d’orange amère, permettrait d’augmenter le métabolisme en accélérant la lipolyse, entraînant une perte de poids.


La réalité : D’après la recherche, il existe des preuves prometteuses des effets de la p-synéphrine sur le brûlage des graisses, mais des essais cliniques plus larges et plus rigoureux sont nécessaires pour en tirer des conclusions adéquates (source).


preuve bruleur de graisse

Les preuves : A notre connaissance, les seules études ayant réellement conclu à un effet brûleur de graisse de la synéphrine n’ont fonctionné que sur les femmes, pas sur les hommes (voir notamment cette étude). A contrario, la grande majorité des études considèrent que la p-synéphrine pourrait avoir un rôle brule graisse, mais qu’il faut encore creuser. Pas de conclusion tranchée donc…


risque bruleur de graisse

Les risques de la p-synéphrine : Surtout, la vraie problématique avec le p-synéphrine concerne ses risques pour la santé. Après avoir reçu 18 signalements d’effets indésirables consécutifs à la prise de p-synéphrine (notamment sur le foie ou le coeur), l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) a publié un avis le 14 mars 2015 relatif à la p-synéphrine dans lequel elle met en garde les français contre les dangers de la prise d’une dose trop grande de p-synéphrine

Elle fixe ainsi la dose maximale admissible à 20 mg/jour. Le problème est donc simplement la quantité de p-synéphrine dans certains compléments alimentaires, pas la p-synéphrine elle-même. Soyez donc vigilant sur le dosage de votre éventuel brûleur de graisse et continuez à boire jus d’agrume, pas de panique !


Par ailleurs, l’ANSES fait quatre autres mises en garde :

  • Ne pas associer p-synéphrine et caféine, qui accentue ses effets néfastes sur l’hypertension notamment.
  • Ne pas associer p-synéphrine et d’autre substance ayant des effets cardiovasculaires similaires à ceux de la caféine.
  • Ne pas prendre de p-synéphrine chez les sportifs, du fait de l’augmentation de la pression systolique au cours de l’exercice induite par cette substance (et donc des risques pour la tension).
  • Éviter la p-synéphrine chez les femmes enceintes ou allaitantes, les enfants et les adolescents et les personnes sous traitement pour l’hypertension, la cardiopathie ou la dépression.

posologie bruleur de graisse

La posologie de la p-synéphrine : On l’a vu, l’ANSES recommande de ne pas dépasser 20 mg/jour. Les dosages sont en général de 25 à 75 mg, prudence donc.


En synthèse, notre avis sur la p-synéphrine brûleur de graisse :

On vous conseille de passer votre chemin sur la p-synéphrine : non seulement elle n’a pas réellement démontré ses effets mais en plus, à forte dose, elle présente des dangers pour votre santé. Surtout, évitez-la si vous êtes un gros consommateur de café.



Les soit-disant brûleurs de graisse qui sont surtout des coupe faim


Enfin, certains composants parfois présentés comme des brûleurs de graisse agissent en réalité surtout sur la faim, en accentuant la sensation de satiété.

Mais, entre nous, c’est un bon début !

coupe faim


La forskolin - ou coleus forskohlii, le complément qui permet surtout de ne pas grossir


promesse bruleur de graisse

La promesse : La forskolin (parfois appelée forskoline), principe actif extrait de la plante indienne Coleus forskohlii très utilisée en Ayurveda, est censée activer la thermogenèse et donc permettre de brûler des graisses.


La réalité : La forskolin ne permet pas réellement de perdre du poids mais plutôt de ne pas en prendre. C’est déjà pas mal, non ?


preuve bruleur de graisse

Les preuves : Seules deux études réalisées sur l’Homme (source) ont démontré un effet brûleur de graisse. Les deux ont en réalité conclu que la forskolin ne semble pas permettre de perdre du poids, mais peut aider à ne pas en gagner.


Par ailleurs, si la forskolin ne semble pas permettre de brûler des graisses, elle pourrait entraîner une modification de la composition corporelle chez les hommes en surpoids, avec une baisse du pourcentage de masse grasse et une hausse de la masse osseuse et du taux de testostérone (source).


Elle permettrait enfin d’accentuer la synthèse des protéines musculaires (source).


risque bruleur de graisse

Les risques de la forskoline : Elle paraît plutôt “safe” mais n’est pas totalement exempte de danger pour certaines personnes à risque. Elle pourrait causer une hausse de l’acidité dans l’estomac, voire des ulcères et est à éviter, notamment, chez les personnes ayant une faible pression artérielle et celles souffrant de troubles hémorragiques (source). Parlez-en bien avec votre médecin avant de vous lancer, donc !


posologie bruleur de graisse

La posologie de la forksoline : La dose classique semble être de 500 mg, en 2 prises de 250 mg.


En synthèse, notre avis sur la forskolin brûleur de graisse :

La forskolin ne semble pas être un brûleur de graisse révolutionnaire mais plutôt un complément permettant de ne pas prendre de poids voire d’améliorer sa musculature. Elle paraît plus efficace chez les sujets en surpoids.



Le chrome, le brûleur de graisse qui nous empêche surtout de grignoter


promesse bruleur de graisse

La promesse : Le chrome (chromium en anglais) est un minéral essentiel pour notre organisme, qui régulerait le métabolisme des glucides et la sensibilité à l’insuline (la terrible hormone qui stocke le gras !), qui augmenterait la masse musculaire au détriment de la masse graisseuse et qui réduirait l’appétit. Rien que ça !


La réalité : Le chrome n’a pas autant de vertus, mais il agit sur l’envie de manger.


preuve bruleur de graisse

Les preuves : S’agissant de l’effet coupe faim du chrome, une méta-analyse récente synthétisant 10 études sur l’humain a conclu à un effet modeste mais significatif du chrome sur l’appétit et sur le poids. Cela a été confirmé par de nouvelles études sur des femmes adultes qui ont témoigné d’une diminution de leur faim et de leur envie de grignoter (voir notamment cette étude). 


Le chrome, meilleur ennemi du Nutella ? En voilà une bonne nouvelle ! Mais les effets semblent plus importants chez les personnes souffrant de troubles frénétiques ou d’un appétit particulièrement élevé.

En revanche, le chrome ne semble pas avoir un réel effet sur le poids, les études n’ayant mis en lumière que de très faibles pertes, voire pas de perte du tout (source).


S’agissant de la fameuse résistance à l’insuline, il y a énormément d’études toutes plus compliquées les unes que les autres et avec des résultats qui partent un peu dans tous les sens (sous-entendu : on s’est arraché les cheveux dessus et on a gagné une migraine de 3 jours !). En gros, le chrome pourrait aider à renforcer le rôle de l’insuline et donc à contrôler la glycémie et à mieux absorber les nutriments, notamment chez les personnes souffrant d’un diabète de type 2 (source). Il y a toutefois des résultats contradictoires, on reste donc prudent, ce n’est pas la découverte du siècle ! ; )


risque bruleur de graisse

Les risques du chrome : Il n’existe pas, à notre connaissance, de danger à prendre du chrome.


posologie bruleur de graisse

La posologie du chrome : Nos besoins journaliers en chrome sont de 60 à 65 mg et en dehors de la prise d’un complément, nous n’en absorbons que 40 mg environ dans une alimentation classique (épices, jaune d’oeuf, levure de bière, etc.) (source). Il faudrait donc prendre au moins 25 mg de chrome par jour pour qu’il y ait un intérêt, la moyenne étant autour de 100 mg.


En synthèse, notre avis sur le chrome brûleur de graisse :

Le chrome ne semble donc pas réellement faire maigrir ou brûler des graisses, mais il présente l’avantage de nous empêcher de grignoter. Bien pour les gourmands donc, mais c’est tout !



La bromélaïne, la tige de l’ananas pas si bruleur de graisse que ça...

bromelaine bruleur de graisse

On vous en a parlé dans un article intitulé “la bromélaïne est-elle efficace pour maigrir ?”. On vous laisse le consulter si ce sujet vous intéresse.

En synthèse, notre avis sur la bromélaïne brûleur de graisse :

Retenez que la bromélaine peut aider votre digestion et a des effets diuréitques, mais qu’elle n’a pas d’effet bruleur de graisse efficace. Ce n’est donc pas un ingrédient miracle pour éliminer votre graisse !




Bible des bruleurs de graisse :
synthèse de la propéthie !


bible bruleur de graisse

Voilà, on a fait le tour des brûleurs de graisse vraiment efficaces, de ceux qui vendent un peu du rêve en extrapolant des études menées sur des animaux, de ceux qui vous font courir de gros risques pour des effets franchement pas folichons et enfin de ceux qui ne brûlent pas votre graisse mais vous empêchent surtout de grignoter.

Avec tout cela, vous devriez être en mesure de lire les emballages et de savoir si un brûleur de graisse est efficace, puissant ou au contraire digne des plus grands charlatans !​



Surtout, retenez que pour qu’un brûleur de graisse soit efficace, il est indispensable d’accompagner sa prise d’exercice physique et d’une alimentation équilibrée. Sans cela, aucun ne vous fera maigrir comme par magie pendant votre sommeil, vous pouvez en être certain ! Sinon, vous perdrez surtout des sous, faute de graisse ; )

Mais certains fonctionnent, c'est un fait. On vous les a présenté dans notre article sur les meilleurs brûleurs de graisse (article à venir). 


Enfin, si vous voulez vraiment perdre du poids et que vous êtes en situation d’obésité (c’est-à-dire que votre indice de masse corporelle est supérieur à 30), tournez vous plutôt vers les médicaments pour maigrir qui agissent comme capteur de graisse et non pas comme brûleur de graisse, principalement le Xénical, dont vous pouvez découvrir notre test ici.

Et surtout, si vous testez l'un de ces bruleurs de graisse ou médicaments pour maigrir, venez nous partager votre expérience dans les commentaires !​











































Laurène
 

Laurène est la co-fondatrice du site Optimyself. Si il y a bien une chose qu'elle aime dans la vie, c'est creuser à fond les sujets qui l'intriguent (surement un reste de son ancienne vie d'avocate !). Elle est passionnée par les médecines douces et est titulaire d'un certificat en naturopathie. Découvrez sa biographie.

>