Le Sibutral, un médicament amaigrissant, mais à quel prix ?

Quand il s’agit de retrouver la ligne, nous cherchons tous la solution magique, efficace et pas trop contraignante. Si le sport à outrance ou un régime restrictif n’ont pas trouvé grâce à vos yeux, peut-être avez-vous déjà songé à une solution médicamenteuse pour perdre vos kilos en trop ?

Dans vos recherches, vous avez certainement entendu parler du Sibutral, du Meridia ou du Réductil, des médicaments dont la molécule active, la sibutramine, agit contre l’obésité.

Il est probable que ces médicaments pour maigrir aient attiré votre attention si vous souffrez d’obésité voire, si vous n’avez que quelques à perdre, que vous les ayez envisagés comme remède miracle pour maigrir rapidement. Mais, avez-vous également songé au risque pour votre santé de la prise de ce type de médicaments ?

Nous vous conseillons en effet d’oublier cette « solution » qui, certes efficace à courte durée, a surtout démontré des effets nocifs pour la santé, dont nous vous parlons dans cet article.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ces produits ont été retirés du marché, tant en Europe qu’aux Etats-Unis, dès 2010. Pas d’inquiétude, nous vous fournissons des alternatives de médicaments pour vous aider à perdre du poids (vous pouvez les consulter en suivant ce lien) qui, contrairement à la sibutramine, ont fait leurs preuves et sont plus respectueux de votre santé !

More...



Quelques mots sur la balance énergétique

Nous avons tous besoin d’une quantité d’énergie suffisante, exprimée en kilocalories (kcal), pour faire fonctionner nos fonctions vitales et être en forme. C’est ce que l’on nomme couramment le métabolisme de base. Au cours d’une journée, chacun dépense une certaine quantité d’énergie, différente selon l’âge et le sexe et d’autant plus importante lors de la pratique d’un sport.

faire du sport balance energétique

C’est là que la prise alimentaire entre en jeu, afin de fournir des apports suffisants au corps pour affronter chaque journée. Pour rester en forme et ne pas prendre de poids, les apports alimentaires ne doivent pas être supérieurs, en kcal, à l’énergie dépensée chaque jour par le corps (métabolisme total) (source).

S’il existe différentes causes possibles à l’obésité (hérédité, problèmes médicaux, etc.), un déséquilibre de la balance énergétique, lorsque les apports sont nettement supérieurs aux besoins du corps, en est un facteur favorisant.

Néanmoins, s’il est facile de demander aux personnes en surpoids de réduire les quantités au cours des repas et/ou d’adopter une activité sportive, la réalité est parfois plus compliquée. Face à une obésité déjà installée, il faut parfois recourir à des solutions médicamenteuses, capables de nous donner un coup de pouce dans notre lutte contre les kilos !


Qu’est-ce que la sibutramine ?

La sibutramine, principal composé du Sibutral

La sibutramine est une molécule qui compose le Sibutral, un médicament indiqué dans le traitement de l’obésité et commercialisé en France dès 2001. Ce médicament avait, préalablement, été autorisé aux Etats-Unis, sous le nom de Meridia, dès 1997 et en Europe, sous le nom de Reductil, dès 1999.

Ce médicament pouvait être prescrit aux personnes souffrant d’obésité, c’est-à-dire ayant un Indice de Masse Corporelle (IMC = poids/taille²) supérieur à 30 ou, pour les patients prédisposés à développer des maladies cardiovasculaires (diabète, cholestérol, hypertension, etc.), un IMC supérieur à 27.

Sibutramine molécule

Source Wikipédia

Le Sibutral (Meridia, Reductil) était alors commercialisé et délivré uniquement sur ordonnance, sous forme de gélules de différentes posologies : sibutramine 5 mg, sibutramine 10 mg, sibutramine 15 mg, que chaque médecin adaptait en fonction de la sévérité de l’obésité et de la durée du traitement.

Malheureusement, en parallèle du circuit pharmaceutique classique, s’est rapidement développé un marché « illégal ». D’ailleurs, acheter de la sibutramine reste possible sur Internet alors même que ce médicament est désormais interdit, laissant son accès libre aux personnes ne répondant pas à ses indications.


Comment agit la sibutramine sur notre cerveau et notre corps ?

La sibutramine a une action dite centrale puisqu’elle agit directement sur le système nerveux central, indiquant à votre cerveau les comportements à adopter ou à inhiber. Cette molécule favoriserait l’activité de certains neuromédiateurs tels que la noradrénaline et la sérotonine (source).

Ce sont eux qui envoient le signal entre le cerveau et le reste de votre corps sur la « marche à suivre ».

La sérotonine, par exemple, est le neuromédiateur qui indique au cerveau une sensation de satiété afin qu’il commande au reste du corps d’arrêter de manger. Or, la sibutramine inhibe l’absorption de la sérotonine dans le cerveau, qui se retrouve donc à des niveaux élevés et permet d’atteindre un seuil de satiété plus rapidement (source).

effets omega 3 cerveau

Ainsi, en ingérant du Sibutral, ces neuromédiateurs seraient d’autant plus activés au niveau cérébral, inhibant la motivation à manger, d’où l’effet coupe-faim obtenu par ce médicament.

L’action sur le corps est quasi immédiate et vous êtes plus vite rassasié qu’à votre habitude, réduisant ainsi votre apport calorique et donc votre poids, après quelques semaines de traitement. Certaines études ont été menées pour vérifier l’impact de la sibutramine sur la perte de poids et ont démontré son efficacité, par rapport à la prise d’un placebo (source).

test medical sibutramine

L’une d’entre elles a comparé 4 groupes de personnes obèses qui consommaient quotidiennement, pendant 12 semaines, soit un placebo, soit de la sibutramine 5 mg, de la sibutramine 10 mg, soit de la sibutramine 15 mg. Après la période en double-aveugle, les résultats ont montré une perte de poids significative, par rapport au groupe placebo, des groupes ayant reçu de la sibutramine dosée à 10 mg et à 15 mg.

Par ailleurs, en plus d’accélérer l’apparition de l’effet de satiété, la sibutramine entraîne une augmentation de la thermogénèse, autrement dit la production de chaleur par l’organisme, s’accompagnant d’une consommation de glucose dans le tissu adipeux (source).

Ainsi, sans rien faire mis à part prendre des pilules, vous brûlez des graisses et mangez moins !

Présenté comme ça, le Sibutral peut paraître magique ! Et pourtant, la balance bénéfice-risque de ce médicament n’est pas à son avantage et vous allez rapidement le découvrir…
D'ailleurs, l’étude dont on vient de vous parler a également mis en avant une augmentation significative de la pression artérielle, supposant déjà les effets cardiovasculaires nocifs de cette substance.


La sibutramine : une molécule aussi contre-indiquée que controversée

Les risques du Sibutral pour notre santé

Parmi les risques soulevés par certaines études scientifiques de la prise de sibutramine, on trouve principalement des complications cardio-vasculaires, ayant malheureusement entraîné le décès de deux personnes en Europe, avant que la délivrance de cette molécule ne soit interdite (source).

Si le laboratoire Abbott, commercialisant les médicaments à base de sibutramine, se défend en soulignant que la sibutramine ne doit être prescrite que chez des personnes sans antécédents cardio-vasculaires, les professionnels de santé ne sont pas sans savoir que l’obésité s’accompagne, le plus souvent, de ce type de troubles.

sibutramine et probleme cardio vasculaire

Parmi les autres effets secondaires possibles, après la prise de Sibutral, on rencontre également un impact sur le système nerveux central (insomnies, maux de tête, fourmillements, etc.), des effets sur le système immunitaire, notamment des réactions allergiques qui peuvent s’avérer graves, ou encore une perturbation de l’état thymique (agitation, dépression, etc.).


La sibutramine : une molécule mise hors d’état de nuire

Face au lien entre la prise de Sibutral et l’apparition ou l’accentuation de troubles cardiovasculaires chez les utilisateurs, la molécule a finalement été retirée du marché pharmaceutique français et européen en 2010. Le communiqué de retrait par l’Agence européenne du médicament (EMA), (source) a ainsi été repris par l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (AFFSSPS) (source).

european medicine agency

Cette décision repose en partie sur les résultats de l’étude SCOUT (pour “Sibutramine Cardiovascular OUTcomes”) du laboratoire Abbott, menée à long terme sur près de 10 000 patients, qui a finalement révélé une perte de poids modeste comparativement à l’augmentation significative de risques de complications cardiovasculaires chez les patients suivis (source).

Les résultats ont ainsi démontré une hausse de 16% du risque d’infarctus du myocarde non mortel, d’accident vasculaire cérébrale non mortel, d’arrêt cardiaque avec réanimation ou mortalité pour les patients traités par la sibutramine.

Il ne fait donc pas de doute que cette molécule présente des dangers pour la santé, qui ne sont pas justifiés au vu des résultats pouvant être obtenus en termes de perte de poids. Pour le dire autrement, l’équation avantages / inconvénients est clairement défavorable et le jeu n’en vaut pas la chandelle.

Pour autant, certains sites peu scrupuleux continuent d’en proposer à la vente, contribuant à des usages détournés du Sibutral.


Les dangers de la consommation détournée de la sibutramine

Le libre accès aux médicaments à base de sibutramine sur Internet

Si le Sibutral (Meridia, Reductil) était indiqué dans le traitement de l’obésité, du fait de son action anorexigène (c’est-à-dire coupe-faim) et devait faire l’objet d’un suivi par un professionnel de santé, son utilisation a pourtant fait l’objet de certaines dérives.

En effet, sachant que les médicaments à base de sibutramine sont disponibles en vente libre sur le net, certaines personnes ne répondant pas aux critères de délivrance ont pu (et peuvent encore malheureusement) y avoir accès.

C’est notamment le cas de femmes (principalement) désireuses de perdre quelques kilos avant l’été, la plage et le retour du bikini ! Les sites de vente en ligne observent en effet une recrudescence de ventes de ce type de produits au printemps.

perte de poids sibutramine

Or, le Sibutral, le Merida et le Réductil étaient réservés aux personnes souffrant d’obésité dont l’IMC est supérieur à 30 et nécessitaient obligatoirement un suivi médical, sachant qu’ils ne pouvaient être délivrés que sur prescription. En utilisant un marché parallèle, la mise en danger est presque inévitable !

Si vous souhaitez perdre vos petits kilos en trop, mieux vaut préférer un rééquilibrage alimentaire voire des compléments à base de plantes ou d'autres médicaments pour maigrir, plutôt que de recourir à cette solution, non adaptée pour vous !


Sibutramine et bodybuilding

Si certaines femmes cherchent par tous les moyens la solution pour maigrir, les hommes, et notamment les sportifs, ne sont pas en reste ! L’usage de sibutramine connaît un véritable engouement dans le milieu de la musculation, en particulier avant les compétitions de bodybuilding, pendant lesquelles les muscles doivent être saillants et la graisse avoir totalement disparu.

bodybuilding sibutramine

Certains sites et forums dédiés au bodybuilding encouragent d’ailleurs la prise de Sibutral (ou Reductil ou Meridia) avant la compétition, associée à un régime hyperprotéiné, afin de retrouver un corps d’Apollon, sans préciser les risques encourus avec ce type d’usage.

Or, cette quête effrénée de perte de masse graisseuse n’est pas sans risque puisqu’elle peut entraîner des carences et un affaiblissement majeur de leur système immunitaire devant l’effort à accomplir pour ces athlètes de haut niveau. De plus, cette prise de complément peut s’avérer totalement contre-productive avant une compétition, la sibutramine étant considérée comme un produit dopant et donc interdit dans le cadre sportif (source).

Vous êtes en situation d’obésité et, en dépit de ces dangers, vous regrettez ce retrait du marché d’une molécule efficace pour maigrir ? Sachez qu’il existe des alternatives au Sibutral, notamment les médicaments à base d’orlistat, dont la balance bénéfice-risque est meilleure et dont l’impact sur la perte de poids est significatif.


Xénical, Orlistat et Alli, des alternatives au Sibutral

L’orlistat est une molécule utilisée dans des médicaments pour maigrir, commercialisée sous le nom de Xénical et d’Orlistat générique, en dosage de 120 mg et délivrés sur ordonnance, et sous le nom d’Alli, en vente libre et dosé à 60 mg (source). Cette molécule, à la différence de la sibutramine, n’agit pas sur le système nerveux afin d’inhiber la prise alimentaire, mais directement au niveau gastro-intestinal.

Pour faire simple, l’orlistat empêche la décomposition des triglycérides (la graisse !) dans vos intestins, qui ne sont alors pas stockés au niveau du corps. Une partie de la graisse alimentaire est donc directement éliminée par les selles, et évite de s’accumuler au niveau de votre ventre, de vos hanches ou de vos fesses ! (source).

xénical preuve scientifique

Si cela vous intéresse, sachez que notre contribution Caroline a personnellement testé le Xénical et vous a livré son témoignage ici.

En plus de son efficacité pour maigrir, plusieurs études ont reconnu l’effet bénéfique de l’orlistat sur la diminution du cholestérol, sur l’amélioration de la glycémie à jeun ainsi que de la fonction cardiaque (source ).

Il semblerait donc que l’orlistat soit une meilleure solution que la sibutramine dans votre lutte contre le surpoids !


Notre avis et celui des utilisateurs sur la sibutramine

loupe étude scientifique

Il va de soi que nous ne pouvons vous conseiller d’utiliser du Sibutral (ou Reductil ou Meridia) pour vous aider dans votre lutte contre l’obésité. C’est d’ailleurs l’avis de nombreux utilisateurs qui reconnaissent un effet amaigrissant moindre par rapport aux effets secondaires et aux dangers qu’il présente pour la santé.

Nous n’avons pas trouvé, dans nos recherche, d’utilisateur enchanté par ce traitement contre l’obésité… Ils ne doivent donc pas courir les rues !

Du fait de l’interdiction de la sibutramine sur le marché européen, les sites proposant encore des médicaments en contenant sont donc illégaux mais aussi totalement inconscients, puisqu’ils vous encouragent à vous mettre en danger en faisant de l’automédication avec un traitement dont les dangers ont été démontrés et qui devaient, en tout état de cause, être prescrit par un médecin.

Vous êtes à la recherche de témoignages concernant des médicaments réellement efficaces face à l'obésité?
Découvrez notre compilation de témoignages sur la molécule orlistat.


Pour en finir sur la sibutramine

Si la sibutramine a démontré ses effets limités sur la perte de poids, elle présente toutefois beaucoup plus d’impacts néfastes pour la santé.

Cette solution est donc à proscrire, au profit d’un rééquilibrage alimentaire, sur conseil d’un professionnel de la nutrition, d’une activité sportive, voire du recours à des solutions médicamenteuses moins nocives, type Xénical, Orlistat générique ou Alli.

Vous avez tenté l’une de ces solutions et avez obtenu des résultats encourageants ? Vous ressentez le besoin d’en parler avant de vous lancer dans un traitement contre l’obésité ? N’hésitez pas à commenter cet article et à nous livrer vos expériences sur le sujet.

Pour engager une lutte contre l’obésité :

  • Consultez votre médecin traitant qui peut vous aider à établir un plan d’attaque.
  • Tentez de réduire vos apports alimentaires, notamment en sucre.
  • Adoptez une activité physique régulière (marche, natation, etc.).
  • Uniquement sur conseil d’un professionnel de la nutrition, essayez des médicaments à base d’orlistat.
Alexis
 

Alexis est le co-fondateur du site Optimyself. Passionné par l'optimisation des performances physiques et cognitives, il passe une grande partie de son temps à tester des nouveaux produits pour peaufiner sa routine personnelle (et en faire profiter les autres !). Découvrez sa biographie.

>