Obésité infantile : comment la déceler et accompagner un enfant obèse ?

Votre enfant est en surpoids ou vous vous demandez s'il peut être atteint d'obésité ? 

Il existe (malheureusement) une forte corrélation entre le poids de votre enfant à l'enfance et l'adolescence et le poids qu'il aura plus tard à l'âge adulte.

Au plus l'obésité s'installe tôt chez votre enfant, au plus il sera complexe de la soigner...

En suivant notre guide sur l'obésité chez l'enfant vous serez rapidement capable de :

  • Déceler la situation d'obésité d'un simple surpoids
  • Comprendre les causes de l'obésité de votre enfant
  • Connaître les étapes à suivre pour aider votre enfant obèse

À vous de jouer !

More...


Obésité infantile : définition

La définition officielle de l'obésité selon l'OMS est "un excès de graisse corporelle exposant un individu à des risques de surmorbidité et de surmortalité"​.

Le surpoids et l'obésité concernent près de 107 millions d'enfants dans le monde et 603 millions d'adultes (chiffres de 2015).

Chez l'adulte, l'obésité se diagnostique assez rapidement, il suffit de calculer son IMC et de le comparer aux mesures officielles pour être fixé.

Rappel : l'obésité chez l'adulte

imc et masse corporelle

Table des masses corporelles
Source Haute Autorité de Santé

IMC

Symptômes de l'obésité

< 18,5

Maigreur ou déficit pondéral

18,5 - 24,9

Poids Normal / souhaitable

25 - 29,9

Surpoids

30 - 34,9

Obésité modérée (classe 1)

35 - 39,9

Obésité Sévère (classe 2)

> 40 

Obésité morbide / massive (classe 3)

Consultez notre guide sur l'obésité si vous désirez en savoir plus sur le calcul de l'obésité chez l'adulte.

Pour les enfants et les adolescents, le calcul est cependant plus complexe car ces derniers ont de grandes disparités dans leur croissance. Ces disparités vont empêcher d'avoir, comme chez l'adulte, une mesure de référence de l'obésité infantile.


Comment diagnostiquer l'obésité chez l'enfant ?

En 2000 la World Obesity Federation (anciennement International Obesity Task Force, IOTF) a défini que l'obésité de l'enfant pouvait être diagnostiquée lorsque son index pondéral était supérieur au 97ème percentile de la distribution pour un âge donné.

obesite enfant

Cela signifie alors que l'enfant obèse dépasse de 120% son poids idéal pour sa taille.

Ne vous inquiétez pas, derrière cette définition un peu "matheuse" et complexe se cache un diagnostique très simple à réaliser.

Nous vous expliquons comment diagnostiquer simplement l'obésité chez votre enfant ci-dessous en deux simples étapes. Comme pour l'adulte, vous devez commencer par calculer l'IMC de votre enfant, mais vous devez ensuite le reporter sur la courbe de référence.

Ps : si vous avez le carnet de santé de votre enfant à portée de main, c'est le moment de le saisir.

1

Obésité infantile : Calculez l'IMC de votre enfant

Comment calculer l'IMC de votre enfant ?

La formule : 

Poids ÷ Taille²

Si à 2 ans il pèse 12kg pour 85cm, le calcul devient

12 ÷ 0.85² = 16,61 IMC

PS : vous pouvez, de la même façon, calculer l'IMC de votre bébé.

2

Reportez l'IMC de votre enfant sur la courbe de référence : 

obesite chez les enfants

Courbe de corpulence garçon source : programme national corpulence santé

Vous trouverez ci-dessous les courbes de corpulences référence pour les enfants (garçons et filles). 

Téléchargez le fichier correspondant au sexe de votre enfant en cliquant sur l'un des deux boutons suivants :

Commencez par pointer l'âge de votre enfant sur l'axe horizontal (encadré en bleu sur l'image ci-dessous) puis remontez à la verticale jusqu'à croiser son indice de masse corporelle IMC calculée dans l'étape précédente (encadrée en orange). 

Le point formé par le croisement entre l'âge de votre enfant et son IMC est ensuite à comparer avec les zones en violet (les fameux percentiles !).

imc enfant obésité

Dans l'exemple présenté sur la gauche, le point vert correspond à un enfant âgé de 2 ans et ayant un IMC de 16,5​.

Comme vous pouvez le voir, le point est en plein sur une courbe violette correspondant au 50ème percentile, ce qui correspond à un poids idéal ou "normal" chez l'enfant.​

Si le point formé par l'âge et l'IMC de votre enfant est au dessus de la ligne du fameux 97 ème percentile, alors votre enfant souffre de surpoids (ou au dessus de la ligne IOTF-25 pour la norme internationale). Un enfant "gros" n'est donc pas forcément qualifié d'obèse, il peut être simplement en surpoids.

obesite chez l'enfant

Courbe du 97 ème percentile identifiée par la flèche bleue

Si le point est au dessus de la ligne pointillée nommée IOTF-30, alors votre enfant souffre d'obésité.

Vous êtes désormais en mesure de calculer l'IMC de votre enfant et de déterminer s'il souffre, ou non, d'obésité infantile. Voyons désormais à quels risques s'expose un enfant obèse et surtout, comme y remédier.


Quels sont les risques de
l'obésité INFANTILE ?

​Si votre enfant est obèse, il aura des risques de développer avec le temps plus de problèmes médicaux que ses camarades de classes non obèses.

risques de l'obésité infantile

Mais ce sont surtout les problèmes psychologiques qui peuvent toucher et marquer votre enfant dans un premier temps. Ces problèmes psychologiques trouvent souvent leur origine dans les moqueries, surnoms, ou rejets des camarades de classe. A cet âge, on est loin d'être tendre avec les enfants gros et cela peut faire énormément souffrir.

Cela peut avoir comme conséquence de lui faire perdre confiance en lui et de le pousser progressivement à se replier sur lui même.

On note parmi les risques médicaux liés à l'obésité infantile :

  • Problèmes articulaires
  • Hypertension arterielle
  • Diabète
  • Déviations de la colonne vertébrale
  • Risques de maladies cardiovasculaires pour le futur
  • Genoux tournés vers l'intérieur
  • Apnée du sommeil
  • Asthme d'effort

Quels sont les causes de l'obésité
chez l'enfant ? 

Comme vous pourrez le lire dans notre dossier, l'obésité est une maladie multi-factorielle et complexe qui tire ses origines de très nombreuses causes.

En ce qui concerne l'obésité infantile, vous trouverez ci-dessous une liste des principales causes pouvant être à l'origine de la maladie.

L'hérédité 

heredite obesite

Il existe tout d'abord un facteur héréditaire à ne surtout pas négliger. Si un ou deux des parents de l'enfant est obèse, alors les risques qu'il puisse le devenir à son tour augmentent considérablement. 

L'alimentation  

alimentation enfant obese

On sait également aujourd'hui que l'alimentation durant la petite enfance a un impact sur le potentiel de développement d'une obésité chez votre enfant lorsqu'il sera adolescent ou adulte. 

En effet, les enfants nourris au biberon ont une prise de poids mensuelle supérieure à ceux nourris au sein (Lire l'étude).

Si votre bébé pleure, vous pouvez être tenté(e) de lui donner à manger afin de le calmer. Il faut éviter que cela devienne automatique car vous pouvez sans vous en rendre compte augmenter l’apport calorique de votre enfant.

D'une manière générale, un trop grand apport calorique et/ou une diminution des dépenses énergétiques journalières de l'enfant sont des facteurs de prise de poids importants.

L'importance du sommeil 

apnee sommeil enfant

​Une étude turque révèle que les taux de résistance à l'insuline son plus élevés chez les enfants et adolescents passant plus de 5 heures par jour devant la télévision. 

Il est donc préférable de diminuer les temps de télévision de votre enfant (notamment le soir)  afin de lui permettre de mieux dormir.

Voir les autres causes d'obésité dans notre dossier.


Que faire si mon enfant est obèse ?

Notre premier conseil serait de prendre un rendez-vous chez votre médecin généraliste, afin que ce dernier puisse diagnostiquer avec plus de précision l'obésité de votre enfant et vous accompagner dans la démarche de soin.

prendre rendez-vous medecin

Dans la suite de l'article, vous trouverez nos conseils pour aider votre enfant à retrouver un poids "normal".

Comme vous le verrez il y a trois facteurs sur lesquels vous pouvez influer : 

  • L'alimentation
  • L'activité physique
  • Le soutien psychologique

Obésité infantile : Conseils sur l'alimentation 

Etape 1 : Connaître les besoins énergétiques de votre enfant

Il est tout d'abord important de vous renseigner sur les besoins énergétiques de votre enfant.

Ces derniers désignent la quantité d'énergie lui permettant d'assurer sa croissance et de rester en bonne santé. En vous reportant sur le tableau ci-dessous, vous aurez une idée plus précise de ce que doit consommer votre enfant sur une base journalière.

Enfant de 1 à 12 mois 

L'obésité peut intervenir dès le plus jeune âge et il existe des bébés obèses. Pour un bébé de 1 à 12 mois, identifie​z son âge sur la première colonne et reportez vous sur la colonne bleue si c'est un garçon ou bien rose si c'est une fille afin d'obtenir l'apport conseillé journalier.

apport calorique journalier bébé

Prenons un exemple : un garçon de 4 mois aura besoin de 569 Calories journalières.

Garçons de 1 à 18 ans

Pour les plus grands vous devrez vous référer aux tableaux suivants : 

besoins energétiques garçons

(regardez la dernière colonne sur la droite pour identifier le besoin en calories journalier).

Filles de 1 à 18 ans

Pour les plus grandes, cela se passera sur ce tableau : 

apport calorique fille

(regardez la dernière colonne sur la droite pour identifier le besoin en calories journalier).


Etape 2 : Tenir un journal alimentaire pour votre enfant

Une fois l'apport énergétique moyen conseillé (ANC) identifié pour votre enfant, nous vous conseillons de vous procurer un journal alimentaire afin d'étudier avec précision ce que votre enfant mange au cours d'une journée / d'une semaine.

Astuce : Tournez le calcul des calories en jeu !

Pour les plus grands, vous pouvez tourner l'exercice du journal alimentaire en jeu afin de faire participer votre enfant et de veiller à lui apprendre l'importance de la nutrition.

Etape 1 : Comprendre ce qu'est une calorie​

Tout d'abord, il est important que votre enfant comprenne la notion de "calorie". Pour cela, rien de mieux que de visionner une vidéo en sa compagnie et de prendre du temps avec lui ou elle pour être certain qu'il / elle a bien saisi cette notion. 

Nous vous conseillons la vidéo ci-dessous qui est très bien réalisée.​

PS : Insistez-bien sur la partie de la vidéo présentant la différence de calories entre la vache qui rit et la pomme​ afin qu'il/elle saisisse que tous les aliments ne sont pas logés à la même enseigne.

Etape 2 : Lui expliquer la mesure quotidienne des calories

Expliquez ensuite à votre enfant que vous allez faire une expérience / un jeu en tentant de calculer le nombre de calories qu'il mange durant une semaine (et ce qu'il boit également si c'est autre chose que de l'eau comme par exemple.... du coca...). Pour cela, il faudra simplement qu'il note ce qu'il mange durant sa journée.

calcul des calories jeu

Votre enfant peut utiliser son cahier de textes comme support de prise de note, il devra noter le nom du plat / aliment ainsi que la quantité.

Pour la quantité, inutile qu'il note le nombre de grammes, faites juste en sorte de comprendre "grossièrement" s'il s'agit d'une assiette pleine ou bien d'une poignée. Insistez-bien sur l'importance de noter également les friandises et/ou grignotages.

Etape 3 : Les 15 minutes quotidiennes

Faites un point de 15 minutes tous les soirs après le diner afin de récupérer ses informations et de les inscrire sur son journal alimentaire officiel (que vous garderez précieusement à la maison).

PS : Laissez votre enfant vous dire comment il comptabilise son repas du soir. Cela vous permettra de vérifier que vous êtes tous les deux sur la même longueur d'onde en matière de quantités.

Etape 4 : Le point calorie

Au bout d'une semaine, si l'ensemble des données ont été renseignées avec précision, vous serez à même de calculer l'apport calorique journalier de votre enfant.

Prenez une heure pour transformer les plats de sa semaine en calories.

Nous vous conseillons le site  tableaudescalories.net

tableau calories

Utilisez le moteur de recherche du site pour trouver rapidement les calories des principaux aliments.

Utilisez le moteur de recherche présent sur le site pour trouver rapidement les calories de chaque aliment en fonction de leur poids. 

Vous aurez en main une vision hebdomadaire très intéressante du nombre de calories qu'il / elle ingurgite. Une belle base de discussion avec votre enfant, mais également avec votre médecin ou nutritionniste pour la suite.

Une fois le journal alimentaire renseigné : 

Surlignez l'ensemble des grignotages en rouge et entourez en orange les journées trop caloriques.

En prenant de la hauteur sur la semaine de votre enfant, arrivez-vous à remarquer certaines habitudes ? des grignotages sur les mêmes heures ? des journées plus caloriques que d'autres ?

surligneur

Un coup de surligneur sur les résultats pour une analyse en un coup d'oeil !

Après une semaine de prise de note (ou de jeu), réalisez pour chaque journée la soustraction entre les calories ingurgitées par votre enfant et les calories recommandées pour son âge / poids.

  • Votre enfant est-il en déficit ou en excédent calorique  ?
  • Quels jours de la semaine ? 
  • Selon-vous, à quoi cela est-il dû ? 

Avec ces données en main, vous pourrez au choix décider d'apporter des modifications dans l'alimentation de votre enfant et / ou consulter un professionnel (nutritionniste / médecin généraliste) en vue de vous faire accompagner.

Le fait d'arriver à votre première consultation muni(e) du journal alimentaire de votre enfant sera un réel plus et vous permettra de gagner un temps précieux.

Vous désirez un coup de pouce pour améliorer l'alimentation de votre enfant ?​

5 astuces pour que votre enfant s'alimente mieux !

1- Faites attention à vos plats !

Les enfants reproduisent souvent le schéma familial en matière d'alimentation. Si vous avez tendance à cuisiner trop "calorique", nous vous conseillons de modifier la composition de vos repas et de viser des assiettes plus équilibrées. 

Besoin d'idées ?​

  • petit dej'
  • LÉgumes
  • viandes
  • poissons

Pour commencer la journée du bon pied !

Les enfants ont besoin d'une alimentation variée, si vous désirez leur faire découvrir plus de plats (et pourquoi pas les faire adhérer aux légumes...) nous vous conseillons : 

  • De profiter de la semaine du goût et des activités liées dans votre ville / région.
  • De vous procurer un calendrier des légumes de saison et de jouer autour du sujet (ex: découvrir un légume par mois en allant l'acheter au marché et en le cuisinant en famille).
  • D'ajouter un jus ou un smoothie à son petit-déjeuner, l'idéal pour lui faire consommer des légumes sans même qu'il s'en rende compte ! Les smoothies réalisés au blender, riches en fibres, vont davantage le "caler" qu'un jus préparé à l'extracteur, plus riche nutritionnellement mais dénué de pulpe. Pour connaître comment préparer un bon jus maison, vous pouvez consulter notre guide sur les machines à jus
2- Apprenez-lui à bien mâcher les aliments
bien macher les aliments

Apprenez à votre enfant à prendre son temps lorsque qu’il mange et à mâcher le plus possible les aliments.

En effet, en mâchant longuement ses aliments (10 à 12 mastications par bouchées), votre enfant prendra conscience du fait qu'il est en train de s'alimenter et il facilitera également l'activation de la satiété.

3- Éviter les boissons sucrées durant les repas
importance du petit dejeuner obesité

Préférez toujours un bon verre d'eau aux boissons sucrées type Coca-Cola, Orangina, Ice-tea et compagnie. Ces derniers sont très mauvaises pour maintenir l'équilibre calorique journalier de votre enfant et peuvent le faire passer dans le rouge très (trop) rapidement.

4- Ne le laissez pas sauter son petit-déjeuner 

Le petit-déjeuner permet à votre enfant de charger ses batteries pour la journée et lui évite d'avoir envie de grignoter en fin de matinée.​ Il est donc très important de le maintenir, notamment si vous avez noté une tendance au "grignotage matinal" lors de l'analyse du journal alimentaire de votre enfant.

Pensez aux smoothies pour qu'il fasse le plein de bons fruits et légumes tout en se sentant rassasié. ​

5- Instaurez un "jour de triche"

Il n'est pas bon d'interdire à votre enfant les boissons sucrées, les bonbons ou bien les fast-food. En effet, cela peut développer en lui / elle un volonté consciente ou non de transgresser la règle.

cheat day alimentation

Nous vous conseillons de lui autoriser un "jour de triche" hebdomadaire. Durant cette journée, il pourra s'il le désire, manger un peu plus gras / calorique que d'habitude.

Il y aura cependant une contrepartie pour obtenir ce jour de triche 🙂

Votre enfant devra vous avoir démontré auparavant qu'il a bien compris le concept de calorie (voir plus haut) et qu'il saisis bien l'équivalence d'une pizza ou bien d'un Big-Mac avec son alimentation de habituelle.


Conseils sur l'activité physique

Votre enfant est en bas âge ?

Privilégiez les jeux qui stimulent la motricité, et assurez-vous qu’il a assez de périodes pour jouer durant la journée.

Pour cela, les jouets d'éveil sont idéaux.

Si votre enfant est plus grand​

Encouragez-le à se dépenser dehors (vélo, roller) plutôt que de rester à jouer devant la télé ou sur ses jeux vidéos.

Pourquoi ne pas l'inscrire à un sport ? C’est un excellent moyen pour lui de se faire de nouveaux amis et de brûler des calories en s’amusant. 

Voici une liste de sports conseillés pour les enfants, même obèses : 

sport pour enfant obese
  • Le judo
  • Le yoga
  • Le handball
  • Le tennis
  • La danse
  • La gymnastique
  • Le poney
  • Le football
  • L'athlétisme
  • L'escrime

La liste est évidemment plus longue mais c'est un bon début 🙂

Instaurez une sortie sportive familiale par semaine !

Une balade en forêt, un tour de vélo au parc, un jeu de piste en ville, toutes les occasions sont bonnes pour faire du sport de manière ludique.

Ps : Ce livre sur les chasses aux trésor pourrait devenir votre meilleur allié...

Ces quelques heures par semaine peuvent véritablement faire la différence en matière de santé pour votre enfant (et ne vous feront pas de mal non plus).

Planifiez à l'avance vos sorties et ​instaurez ce moment de dépense en famille.


L'importance de l'écoute et du soutien de la famille

La famille a un rôle très important d'écoute et de soutien auprès de l'enfant ou de l'adolescent obèse.

Faites attention à tous les facteurs qui peuvent pousser votre enfant à  grignoter :

  • Échec scolaire
  • Ennui
  • Solitude
  • Tristesse
  • Manque de sommeil

Restez également vigilant(e) sur les éventuels problèmes psychologiques induits par l'obésité infantile : dépression, anxiété, problèmes d'image de soi.

Ouvrez le dialogue avec votre enfant et aidez le à mettre des mots sur ses problèmes.


Obésité infantile : le mot de la fin

L'obésité infantile est une maladie complexe tirant son origine de nombreux facteurs.

Si votre enfant est obèse, nous vous conseillons comme première étape de prendre rendez-vous chez votre généraliste et dans l'intervalle de mettre en place nos conseils en matière d'alimentation et d'activité physique.

Par dessus tout, il est important que votre enfant comprenne sa maladie et que vous lui donniez les moyens de lutter contre en prenant de bonnes habitudes, et ce, le plus tôt possible.​

Si vous avez des questions n'hésitez-pas, le champ commentaire ci-dessous est fait pour cela ! Votre enfant souffre d'obésité infantile et vous avez d'autres astuces à nous partager ? On est bien sûr preneurs !

Alexis
 

Alexis est le co-fondateur du site Optimyself. Passionné par l'optimisation des performances physiques et cognitives, il passe une grande partie de son temps à tester des nouveaux produits pour peaufiner sa routine personnelle (et en faire profiter les autres !). Découvrez sa biographie.

>