Comprendre l’obésité androïde pour pouvoir la combattre

Si l’obésité est une maladie, reconnue par l’Organisation Mondiale de Santé (OMS), qui tend à se développer dans nos sociétés occidentales, elle représente un véritable fléau pour la santé des personnes y étant sujettes.

Vous êtes vous-même en situation de surpoids et votre masse graisseuse si situe principalement au niveau abdominal ? Il s’agit probablement d’une obésité androïde, dont les risques pour votre santé ne doivent pas être pris à la légère !

Notre objectif, à travers cet article, est de vous aider à définir ce type d’obésité et à cerner ses causes, pour enfin avoir les clés pour pouvoir la combattre à long terme.

mesure tour de taille

More...


Définition de l’obésité androïde

L’obésité androïde se caractérise par une répartition de la masse graisseuse dans la partie haute du corps, en particulier au niveau du ventre mais également du visage.

Cette forme d’obésité est principalement observée chez l’homme, en lien avec les hormones sexuelles (testostérone). On la retrouve également chez la femme ménopausée, dont les hormones féminines (œstrogènes) diminuent au profit de davantage de testostérone.

L’obésité est diagnostiquée par le calcul de votre Indice de Masse Corporelle (IMC), autrement dit le rapport de votre poids sur votre taille en centimètre carré.

On considère qu’une personne est obèse lorsque son IMC excède 30.

La distinction entre obésité androïde et gynoïde se fait alors par la mesure du rapport entre le tour de taille et le tour de hanche : si l’indice obtenu est supérieur à 1,0 pour un homme et 0,85 pour une femme, cela signifie que vous souffrez d’obésité androïde (source).

On ne peut donc pas définir l'obésité androïde juste par le tour du taille, il faut le rapporter au tour de hanche.

Les risques de l’obésité androïde pour votre santé

L’obésité androïde est la plus dangereuse pour votre santé car l’amas de graisse au niveau intra-abdominal provoque un risque accru de développer des affections telles que :

  • des maladies cardio-vasculaires (hypertension artérielle, accident vasculaire cérébral, infarctus du myocarde, etc.)
  • l’apparition d’un diabète de type 2 
  • des affections du foie (hépatite, stéatose, etc.)
  • des affections respiratoires dont une apnée du sommeil

Quelle différence entre obésité androïde et gynoïde ?

À la différence de l’obésité androïde, l’obésité gynoïde se définit par une prise de poids dans le bas du corps, au niveau des hanches, formant ce que l’on nomme couramment une « culotte de cheval ». Sa prévalence est nettement supérieure chez la femme que chez l’homme.

Bien qu’elle soit esthétiquement gênante, les risques pour la santé de l’obésité gynoïde sont moindres par rapport à l’obésité androïde (voir l'article ici). L’obésité gynoïde entraîne, en effet, moins de risques de développer un diabète ou des maladies cardio-vasculaires, mais a un impact sur la circulation sanguine au niveau des jambes et peut entraîner une arthrose et des problèmes respiratoires.

Si elle peut paraître plus anodine que l’obésité androïde, elle reste, toutefois, plus difficile à combattre et nécessite des efforts sur le long terme.


L’obésité androïde chez la femme

obésité androide

Si l’obésité androïde est plus couramment observée chez l’homme que chez la femme, le sexe féminin n’est, pour autant, pas à l’abri de développer ce type d’obésité (source).

À la ménopause, les modifications hormonales et la baisse de l’activité physique tendent à inverser cette tendance, les femmes prenant davantage de poids au niveau du ventre, favorisant l'obésité abdominale chez la femme. De cette modification découlent des risques accrus de développer des maladies cardio-vasculaires, une apnée du sommeil ou encore un diabète (source).

Pour combattre ce phénomène, il convient donc d’adopter au plus tôt une alimentation saine et une activité physique, qui permettront d’enrayer cette prise de poids, aussi disgracieuse que dangereuse pour votre santé.


Les causes de l’obésité androïde

Un apport calorique trop important

pomme verte

La principale cause de l’obésité androïde est une alimentation riche en sucre et en graisses et dans des proportions, bien souvent, trop élevées. L’excédent de gras et de sucre absorbé est donc stocké sous forme de masse graisseuse au niveau du ventre, dans le cas de l’obésité androïde.


Le manque d’activité physique

altères

La sédentarité est votre ennemi si vous souhaitez perdre du poids et peut, en grande partie, expliquer le développement d’une obésité androïde. Sans dépense énergétique et calorique suffisante, une prise de poids est incontournable.


Le syndrome de Cushing comme cause endocrinienne

syndrome de Cushing reins

Si les causes précédemment citées peuvent « facilement » être contrôlées par une modification de votre hygiène de vie, certaines causes responsables de l’obésité androïde sont, bien souvent, ignorées et donc plus difficiles à traiter.

Vous n’êtes, en effet, peut-être pas le seul responsable de votre prise de poids, si l’on s’intéresse de près à vos hormones. On parle de syndrome de Cushing lorsque l’obésité androïde est entraînée par un excès de cortisol, hormone sécrétée naturellement par l’organisme, ou à la suite de l’absorption de certains anti-inflammatoires (source).

Or cette hormone, lorsqu’elle est présente en quantités importantes, entraîne une prise de poids massive, généralement localisée sur le haut du corps : d’où le développement d’une obésité androïde.


Alimentation, sédentarité, problème hormonal … pas seulement !

facteurs génétiques

Cette liste de causes possibles de votre obésité androïde n’est pas exhaustive puisque bien d’autres raisons peuvent entraîner cette maladie. Parmi elles, on retrouve notamment des facteurs génétiques, puisque la répartition des graisses serait en grande partie génétiquement déterminée (source).


Comment traiter l’obésité androïde ?

Si vous êtes atteint d’obésité androïde, ne désespérez pas : il existe un tas de solutions pour la combattre et retrouver un poids normal. Pour être efficace contre l’obésité androïde et maigrir, il convient d’en rechercher la cause.

Quand votre alimentation est en cause …

Si vous êtes atteint d’obésité, quel qu’en soit le type, la modification de votre alimentation est primordiale !

Nous vous conseillons d’adopter un régime alimentaire équilibré, sans excès de produits gras et de sucre, mais également de réduire vos quantités, bien souvent en cause dans la prise de poids.


Bougez !

Oubliez vite vos habitudes de sédentaire endurci et renouez avec le sport : jogging, gymnastique, yoga, sports collectifs, tout est bon pour retrouver la forme et vous permettre de perdre de la graisse au profit de muscles flambant neufs !

Si le temps vous manque, prenez au moins 20 minutes par jour pour marcher, grâce à l’adoption de petites routines quotidiennes : prenez les escaliers plutôt que l’ascenseur, ne descendez pas à votre arrêt de bus habituel mais au précédent, etc.

tapis de course

Consultez des professionnels de santé

consultation médecin

Si votre surpoids persiste malgré vos efforts, pensez tout d’abord à consulter votre médecin traitant qui recherchera la cause de votre obésité. S’il s’agit notamment d’un problème hormonal, il conviendra de modifier un traitement éventuel aux corticoïdes et de réaliser des examens plus approfondis.

Vous pouvez également avoir recours à des médicaments visant à favoriser l’élimination des graisses, de type Xenical ou Orlistat. Il va s’en dire qu’il est obligatoire de consulter votre médecin avant d’envisager cette solution, la consultation pouvant toutefois être réalisée en ligne.

D’un point de vue psychologique, la lutte contre le surpoids est un travail de longue haleine qui peut peser sur votre moral. Un soutien psychologique peut donc être d’une aide précieuse. De plus, certains professionnels peuvent vous proposer une thérapie comportementale, qui vise à modifier durablement, et en quelques séances seulement, des mauvais comportements ancrés dans vos habitudes.

Enfin, lorsque l’obésité androïde atteint le seuil « morbide », il peut être envisagé de se tourner vers la chirurgie bariatrique.


Obésité androïde, le mot de la fin

Si l’obésité est désormais reconnue comme une maladie à part entière, l’obésité androïde, dans laquelle la masse graisseuse s’accumule au niveau du tronc, en est la forme la plus dangereuse pour votre santé.

Pour éviter de développer des complications liées à votre obésité, il faut agir dès à présent. Pour cela :

  • Modifiez votre hygiène de vie, en limitant les apports caloriques et en misant sur le sport.
  • Prenez rendez-vous chez votre médecin traitant afin d’en cerner les causes et mener des examens approfondis.
  • N’hésitez pas à consulter un psychologue pour vous accompagner dans ce « parcours du combattant ».
  • Si vous en sentez le besoin, faites-vous prescrire un médicament pour maigrir, nous en avons analysé certains dans cet article.

Et surtout, venez apporter votre expérience et faites-nous part de vos questions sur l'obésité androïde dans les commentaires. Nous y répondrons au plus vite !

Laurène
 

Laurène est la co-fondatrice du site Optimyself. Si il y a bien une chose qu'elle aime dans la vie, c'est creuser à fond les sujets qui l'intriguent (surement un reste de son ancienne vie d'avocate !). Elle est passionnée par les médecines douces et est titulaire d'un certificat en naturopathie. Découvrez sa biographie.

>