15

Le kombucha, un danger pour la santé ? Faisons la part des choses !


Si on entend plus souvent parler des bienfaits du kombucha que de ses dangers, vous êtes peut-être tombé sur des articles alarmistes affirmant que le kombucha serait dangereux pour la santé.


Dans une précédente enquête, on vous a partagé notre avis sur le kombucha et ses nombreuses propriétés, et vous avez dû comprendre qu’on était franchement séduits par cette boisson que l’on vous présentait comme le “nouveau soda healthy” !


Pour autant, ayant lu toute la littérature scientifique existante sur ce thé fermenté, on n’est bien sûr pas passés à côté des quelques études ou témoignages sur les dangers du kombucha, que l’on a analysés avec la plus grande attention.


Vous aussi, vous adorez cette boisson pétillante et probiotique, mais êtes inquiet face aux quelques rumeurs sur le danger du kombucha ? Ou vous envisagez de vous y mettre mais voulez vous assurer, avant, des effets secondaires du kombucha ? Vous comptez le préparer vous-même et souhaitait connaître les conditions pour que votre kombucha ne présente aucun danger ?

On vous explique tout, en l’état de la recherche scientifique, et on vous dit clairement si kombucha = danger ou si vous pouvez y aller sans crainte !​

perdu face à dangers kombucha

Pssss : si vous voulez tester notre recette de kombucha, rendez-vous ici

More...




Bref rappel sur les
propriétés du kombucha


On vous l’a expliqué en détail dans notre article sur les bienfaits du kombucha, mais retenez que le kombucha est une boisson préparée à partir de thé (noir ou parfois vert) et de sucre, dans lequel on fait fermenter une souche de levures et de bactéries (la fameuse “mère”) pendant une dizaine de jours.


kombucha récipient

La souche de kombucha fermente en se nourrissant du sucre, qu’elle transforme en alcool puis en acides, permettant d’obtenir une boisson naturellement pétillante, riche en probiotiques (top pour vos intestins), en acides organiques (qui veulent du bien à votre foie et renforcent votre système immunitaire), en vitamines, en enzymes et en antioxydants.

C’est donc une bombe de bons nutriments, qui facilite votre digestion et votre transit, protège votre foie et vos autres organes contre les toxines et les microbes, combat le vieillissement de vos cellules ou encore votre mauvais cholestérol et vous donne la pêche ! (ce n’est qu’un aperçu, vous connaître toutes les propriétés du kombucha et les preuves scientifiques qui les soutiennent, rendez-vous ici !).


Au delà de ses nombreux bienfaits, si on récapitule, le kombucha est donc une boisson fabriquée à partir de thé vert (qui contient de la caféine) et de sucre qui, au final, est très acide et présente un peu d’alcool. Ca fait beaucoup de gros mots dans la même phrase, pour des adeptes de l'alimentation santé, vous ne trouvez pas ?! Avant de rentrer dans les débats scientifiques sur le kombucha et son danger potentiel, on vous liste les 4 grands points qui pourraient alerter votre attention quant à la composition du kombucha.



Composition du kombucha,
une boisson vraiment santé ?


Du sucre dans le kombucha = danger pour votre ligne ?


sucre dans kombucha

Si vous avez déjà préparé du kombucha vous-même, vous savez que la recette standard est de verser entre 50 g et 100g de sucre dans 1 litre d’eau, auquel vous ajoutez 5 g de thé (source - et voir notre recette de kombucha). Ca fait pas mal de sucre, surtout quand on sait qu’un Coca normal, que l’on diabolise pour sa forte concentration en sucre, en contient 35 g dans une canette de 33 cl, soit 105 g pour un litre. Pas très loin du kombucha, nous direz-vous.


Mais on vous arrête tout de suite, car le sucre du kombucha a une fonction autre que de venir s’accumuler autour de votre taille ou de vos fesses ! En effet, on vous l’a dit, le kombucha est une boisson fermentée, à partir d’une souche de levures et de bactéries qui a besoin de se nourrir pour produire des acides. Et devinez ce qu’elle mange : le sucre ! Donc la majorité du sucre est utilisé pour la fermentation et au final, votre kombucha en contiendra moins de 10 g par litre et moins de 30 calories par portion. Pas de quoi fouetter un chat, donc !


En revanche, si vous achetez votre kombucha dans le commerce, soyez attentif à la composition et vérifiez qu’il n’y a pas de sucre ajouté après la fermentation.



De la caféine dans le kombucha = danger pour votre tension ?


caféine dans kombucha

En plus du sucre, le kombucha est composé de thé, prioritairement du thé noir mais on trouve parfois du kombucha au thé vert. Or, le thé contient de la caféine et cela peut gêner les personnes évitant toute forme d’excitant.

On l’a vu, il ne faut que 5 g de thé pour 1 litre de kombucha. Très peu donc. En plus, la caféine tend également à décroître pendant la fermentation.​



Au final, comme l’expliquent les fabricant du Kombucha Rise au Canada, une bouteille de 400 ml de kombucha contient entre 2 et 8 mg de caféine, comparativement à 46 mg pour une canette de Coca light, 95 mg pour un café et même 3 mg pour un café décaféiné. Le kombucha est donc moins concentré en caféine que le déca !



De l’acide dans le kombucha = danger pour votre équilibre acido-basique ?


acide dans kombucha limonade

En naturopathie, on parle beaucoup de l’équilibre acido-basique et de l’importance de contrebalancer l’acidité de certains aliments (alcool, viande, sucre, café, etc.) par des aliments alcalins (certains fruits, légumes et légumineuses, etc.) pour soigner l’acidité de notre organisme (la fameuse “acidose”) et gagner en vitalité.

Or, le kombucha est riche en acides qui présentent certes des bienfaits pour protéger vos organes et renforcer votre système immunitaire, mais qui tire le pH de votre corps vers le bas.​


Sachez toutefois que son pH est compris entre 2,5 et 3,5, ce qui est très acide mais pas délirant comparativement à d’autres boissons (le pH du jus de pomme est ainsi de 3,2, celui du vin rouge de 3 et celui du Coca de 2,5 - source).


Pour savoir si votre kombucha est trop acide, sachez que vous pouvez simplement le vérifier grâce à un testeur de pH, que vous trouverez par exemple sur Amazon . Cela vaut surtout pour le kombucha réalisé à la maison, mais rien ne vous empêche de tester aussi celui que vous achetez dans le commerce, pour vous assurer que ce kombucha n’est pas trop acide.


Si vous souffrez de trop d’acidité, il semble toutefois préférable de l’éviter. Une étude a d’ailleurs montré qu’il pourrait provoquer de l’acidose, du fait de la présence d’acide lactique (source).


Mais si vous avez une alimentation saine avec une proportion d’aliments acides et alcalins équilibrée et que vous ne buvez pas 10 litres de kombucha par jour, aucun danger selon nous, vous n’avez pas de raison de vous en passer !



De l’alcool dans le kombucha = danger pour votre foie ?


alcool dans kombucha cocktail

Enfin, le sujet qui préoccupe le plus, surtout les femmes enceintes, allaitantes ou les enfants, est la présence d’alcool dans le kombucha. En effet, la fermentation du sucre produit de l’alcool, qui est ensuite transformé en acide (source). Mais dans la boisson finale, il reste une faible proportion d’alcool, comprise entre 0,5 et 1%.
En comparaison, une bière contient 5% d’alcool, un verre de vin 12% et un spiritueux 40% (source). Pour se rapprocher d’une bière, il faudrait donc boire entre 5 et 10 kombuchas, il y a de la marge !


Pour information, on a arrêté l’alcool il y a 4 mois pour libérer un peu notre foie, or on boit du kombucha presque tous les jours. Récemment on a bu un demi verre de cidre pour fêter un évènement (oui, on s’est lâchés !!) et on a eu la tête qui tourne !! Preuve qu’il y a un fossé entre le kombucha et le cidre.


Pour autant, même si certains prônent que le kombucha ne présente aucun danger pour les femmes enceintes ou allaitantes, de notre côté on ne le conseille pas, même si ce n’est que 0,5 ou 1% d’alcool.

Vous connaissez donc les 4 grands sujets de débat sur le kombucha et ses dangers potentiels. On espère vous avoir rassuré sur ce premier point. Maintenant, place aux autres sujets de controverse !




Le kombucha présente-t’il un
danger de toxicité ?


Avant de rentrer dans le vif du sujet, il faut savoir que les études menées sur la toxicité du kombucha ont surtout porté sur des animaux, ce qui est loin d’être satisfaisant en terme de résultats… Mais on vous explique tout !


Une non toxicité démontrée sur les animaux


Dans une étude menée sur des rats pendant 90 jours, il a été démontré que le kombucha ne présente aucune toxicité. Au contraire, de nombreuses autres études de danger sur le kombucha ont prouvé qu’il ne présentait que des effets bénéfiques, notamment en termes de protection du foie et de stress (voir notamment cette étude, ou encore celle-ci qui révèle des propriétés antioxydantes et immunostimulantes et aucune toxicité).

souris laboratoire

Si les chercheurs considèrent que ces conclusions pourraient être extrapolées pour les Hommes, ils restent mesurés car, rappelons-le, un rat n’est un humain ; )



Une lacune dans les études menées sur les humains


pourquoi pas d'étude

Ne nous demandez pas pourquoi, mais si les chercheurs ont creusé en long, en large et en travers les dangers du kombucha sur les souris, rien ou presque n’a été fait sur les humains. Un problème de budget, peut-être ?

Quoi qu’il en soit, on trouve très peu d’études sur la question et la littérature scientifique se concentre donc sur quelques cas anciens d’intoxication que l’on soupçonne d’être liés à une prise de kombucha pour dire que cette boisson pourrait présenter des risques supérieurs à ses bienfaits.​



On est donc allé consulter tous les cas de toxicité recensés, et on vous les présente (sachant ques les cas antérieurs à 2003 ont été synthétisés dans une étude) :

  • Des cas de lésion hépatique, acidose, infection cutanée, et même un décès, recensés dans une méta-analyse en 2003, les chercheurs reconnaissant que “la déclaration des cas individuels était médiocre, ce qui rend difficile de déterminer si le kombucha était à l’origine des évènements indésirables signalés” (source).
  • Un cas de myosite (c’est-à-dire d’affection inflammatoire du tissu musculaire) étudié en 2004, “probablement lié” à la consommation d’un kombucha “en raison de la proximité des symptômes et de la consommation” (source).

Malgré ces études, dans une nouvelle méta-analyse réalisée en 2014, soit bien plus récemment, les chercheurs ont considéré que les rapports de toxicité sur le kombucha étaient très rares et dispersés et que la toxicité devrait être évaluée en utilisant des procédures modernes (source). Ils en concluent qu’à l’heure actuelle, consommer du kombucha peut être une mesure de prévention individuelle.


Cela nous laisse penser que si danger du kombucha il y a, c’est davantage du fait d’une fermentation peu scrupuleuse, qui aurait laisser passer des agents pathogènes dans le liquide. Les cas d’intoxication étudiés semblent ainsi être dus au procédé de production du kombucha et non au kombucha lui-même.



Les dangers du kombucha seraient surtout liés à ses conditions de préparation


Il ressort des différentes études que l’on a pu lire que si le kombucha peut présenter un danger, c’est surtout s’il n’a pas été fermenté dans des conditions d’hygiène irréprochables.


condition de préparation kombucha

En premier lieu, on l’a vu, le kombucha est très acide, dont il peut absorber des métaux lourds s’ils se retrouvent dans la préparation (source).


Raison pour laquelle il est conseillé de n’utiliser que du verre et non pas du métal ou de la céramique, qui seraient plus propices aux risques de contamination et de proliférations. Le thé kombucha pourrait en effet éluer, ou faire migrer dit plus simplement, le plomb du revêtement émaillé d’un pot en céramique (source) et idem pour l’aluminium d’un pot en métal (l’acier inoxydable serait, quant à lui, moins risqué).


Ensuite, n’oubliez pas que vous êtes en train de faire fermenter des organismes vivants (les bactéries et les levures), vous n’avez pas besoin d’un diplôme de chimiste mais il faut quand même un peu plus de précaution que pour préparer un smoothie.


récipient en verre kombucha

Stérilisez donc à la fois votre récipient et l’éventuelle spatule (pas en métal) que vous utiliserez pendant la fermentation. Par ailleurs, assurez vous que votre pot est bien hermétiquement fermé avec un torchon (utilisez un élastique par exemple). Pensez également à contrôler son acidité en mesurant son pH, avec un testeur de pH, que vous pouvez trouver facilement sur Amazon.


La contamination de votre kombucha, si vous ne respectez pas ces précautions, peut occasionner de sérieux soucis de santé, et on présume que c’est ce qui s’est passé dans les cas recensés par la recherche de personnes malades avec du kombucha (ou des contre indications, mais on y revient).


Soyez également vigilant à la souche de kombucha que vous utilisez et ne vous en procurez pas une n’importe où. Vous pouvez en trouver dans des kits tout prêts, par exemple ceux de The Kombucha Shop ou de Get Kombucha sur Amazon, qui rassemblent à la fois le récipient, les ingrédients et la souche. Peu de risque donc, à moins que vous ne les utilisiez n’importe comment!


Si vous n’êtes pas certain d’être capable d’assurer ces règles d’hygiène, il est préférable d’acheter votre kombucha dans le commerce, auprès d’un fabricant sérieux (on vous donne quelques marques que l’on recommande à la fin de l’article !).

Donc ça, c’était pour le danger de toxicité du kombucha. Mais au delà de ces hypothèses extrêmes, le kombucha peut occasionner quelques effets secondaires.




Les effets secondaires du kombucha


Comme toute boisson probiotique et acide, le kombucha peut provoquer des effets indésirables, somme toute assez réduits. On recense ainsi, parmi les effets secondaires du kombucha :

  • Des douleurs d’estomac (du fait de l’acidité)
  • Un transit déréglé ou des ballonnements (en réaction aux probiotiques)
  • Des nausées (voir notamment cette étude)
  • De l’acidose (on en a parlé plus haut)
  • Des allergies
  • Des soucis dentaires (toujours à cause de l’acidité, mais pas plus qu’avec un soda a priori)
effets secondaires kombucha

On vous conseille donc de commencer doucement en ne buvant qu’un verre de kombucha, afin de voir comment votre corps réagit et vous assurer que le kombucha ne vous rend pas malade, pour ensuite augmenter la dose si vous le souhaitez. Surtout, si vous êtes sujets à l’acidose, que vous avez des problèmes d’estomac ou une allergie à l’un des composants du kombucha, abstenez vous pour ne courir aucun danger !


Au-delà des personnes souffrant d’acidité, le kombucha peut être dangereux pour certaines catégories à risque, qui présentent des contre-indications.



Les contre-indications avec le kombucha


femme enceinte

Même si certaines personnes disent le contraire, on l’a vu, il est recommandé d’éviter le kombucha lorsqu’on est enceinte ou qu’on allaite, du fait de la présence d’alcool en faible quantité.

Idem pour les enfants, on évite de leur faire boire du kombucha, pour la même raison.​



Les personnes étant positives au VIH devraient également s’abstenir de boire du kombucha, du fait de la faiblesse de leur système immunitaire (source). Plus globalement, les personnes souffrant d’immunodépression devraient préférer les kombuchas commerciaux dont la production est drastiquement contrôlée (source).


Enfin, les personnes souffrant du syndrome de l’intestin irritable devraient également éviter de consommer du kombucha, et se tourner plutôt vers des probiotiques spécialisées contre le côlon irritable.


Dans tous ces cas, on vous conseille avant tout d’en parler à votre médecin, qui saura vous conseiller.



Comment éviter les dangers
du kombucha ?

Vous l’aurez compris, il ressort des différentes études que le danger du kombucha semble surtout lié à ses conditions de préparation qui peuvent s’avérer toxiques, ou à quelques contre-indications que l’on vous conseille de bien respecter.

Au delà de ces cas, le kombucha ne présente pas réellement de danger, à notre avis.

matériel préparation kombucha

Pour ne courir aucun risque, on vous recommande d’être très scrupuleux dans votre méthode de fabrication, si vous décidez de faire votre kombucha vous même (on vous a tout expliqué dans notre article sur la recette du kombucha !) ou de bien choisir la marque si vous préférez acheter votre kombucha dans le commerce.

  • Pour les adeptes du fait maison, sachez que vous pouvez trouver des kits de kombucha qui rassemblent tous les ingrédients et ustensiles dont vous avez besoin, et qui réduisent donc les risques de contamination.

On vous conseille ceux de The Kombucha Shop et de Get Kombucha, qui sont très bien notés par les utilisateurs sur Amazon.

Certes, vous devrez débourser quelques euros au départ, mais vous pourrez utiliser votre souche de kombucha et le récipient tout votre vie ! (car la mère fait des filles, que vous pouvez réutiliser à l’infini !).

Pour autant, le kit ne fait pas tout et vous devrez bien vous assurer qu’aucun agent pathogène ne peut pénétrer dans la préparation, sinon vous faites courir un danger à votre kombucha.


  • Pour ceux qui préfère le tout-prêt, vous devriez trouver du kombucha dans votre magasin bio et, sinon, vous pouvez en commander en ligne de très bonne qualité.

Comme on vous l’expliquait dans notre article sur les bienfaits du kombucha, assurez-vous qu’il ne contient pas de sucres ajoutés ou des conservateurs et qu’il n’a pas été pasteurisé (sinon les bactéries seront détruites…).

Notre préféré est celui de la marque Elixir D-Tox, qui est vendu sur Amazon et produit dans le sud de la France, avec des ingrédients naturels et crus selon une méthode rigoureuse certifiée HACCP (principale plateforme de législation internationale pour les acteurs de l'industrie alimentaire) et qui est ni aromatisée ni pasteurisée.

On aime bien aussi celui de la marque Equinox, que l’on a aussi goûté et qui est un kombucha bio et non pasteurisé, mais qui vient d’Angleterre. Or, vous aurez compris que l’on préfère le kombucha made in France ; )



Kombucha et danger, le mot de la fin


On espère, grâce à cet article, vous avoir rassuré sur le kombucha et ses dangers et vous avoir montré que les risques semblent surtout liés à des méthodes de fermentation peu scrupuleuses qu’à la boisson elle-même.

Surtout, on espère vous avoir sensibilisé quant à l’extrême rigueur dont vous devez faire preuve si vous préparez votre kombucha vous-même, ou à la grande vigilance quant à la marque que vous choisirez si vous préférez acheter votre kombucha dans le commerce. Pour ne pas vous tromper, suivez pas à pas notre recette de kombucha !

rigueur et vigilance préparation kombucha

Vous l’aurez compris, de notre côté on est complètement emballés par le kombucha, qui nous a accompagnée pendant tout notre tour du monde (on en a trouvé dans presque tous les pays !) et que l’on compte bien préparer nous-même dès notre retour en France.

Vous avez essayé de faire votre propre kombucha ? Vous avez encore des doutes et souhaitez discuter des dangers du kombucha avec nous ? C’est dans les commentaires que ça se passe, on a hâte d’avoir votre avis !




Laurène
 

Laurène est la co-fondatrice du site Optimyself. Si il y a bien une chose qu'elle aime dans la vie, c'est creuser à fond les sujets qui l'intriguent (surement un reste de son ancienne vie d'avocate !). Elle est passionnée par les médecines douces et est titulaire d'un certificat en naturopathie. Découvrez sa biographie.

  • Stéphane dit :

    Bonjour Laurène,

    Félicitations pour votre article très complet sur le kombucha !

    Je viens de lancer une production artisanale de kombucha en Belgique.

    Si vous le désirez, je vous envoie avec grand plaisir un échantillon par la poste 😉

    Excellente journée,

    Stéphane

    • Laurène dit :

      Bonjour Stéphane, merci beaucoup, on est toujours très heureux de recevoir de tels messages, et encore plus touchés lorsqu’ils proviennent de professionnels comme vous ! Et merci pour la proposition, Alex va vous contacter ! A très bientôt.

  • Clelia dit :

    Bonjour,

    Je viens d’acquérir une souche de Kombucha d’une copine mais aucune idée si elle a été utilisée dans le règles de l’art. D’ailleurs, je ne pense pas car elle m’a été transmise dans une boîte en plastique et ma copine ne m’a jamais parlé d’eau filtrée ni de spatule en bois,…

    Si la souche mère que je possède n’est pas 100% clean, ça veut dire qu’elle est possiblement « sans bienfaits »?

    • Laurène dit :

      Bonjour Clelia,
      Les dangers du kombucha interviennent à mon sens surtout lors de la préparation de la boisson, si vous ne respectez pas les conditions d’hygiène. S’agissant de la souche, elle peut moisir, mais dans ce cas cela se voit à l’oeil nu (si vous voulez voir quelques exemples, je vous conseille de jeter un oeil à ce site mais attention, cela peut choquer les âmes sensibles !! http://holisticsquid.com/has-my-scoby-gone-bad-and-other-kombucha-questions-answered/). De même, une souche moisie sent mauvais.
      Honnêtement, les souches de kombucha sont souvent passées de la main à la main sans grande précaution, donc je ne suis pas certaine que cela présente un risque si vous l’utilisez ensuite dans de bonnes conditions, mais j’ai tendance à être très prudente donc je vous conseillerais dans l’idéal dans acheter une qui soit 100% sûre.
      Vous nous tenez au courant ? A bientôt !

  • Paulette dit :

    Bonjour, y a t il des contre-indications à boire du kombucha pour quelqu’un qui souffre de polyarthrite rhumatoïde ?

    • Laurène dit :

      Bonjour Paulette,
      N’étant pas médecin, je ne peux hélas pas vous répondre, je vous conseille d’en parler avec votre professionnel de santé pour ne prendre aucun risque !
      A très bientôt

  • Lempereur dit :

    Merci pour vos précieuses informations. Vous répondez à toutes mes questions.

  • Eden dit :

    J’ai essayé et j’y suis malheureusement allergique pourquoi je n’en sais rien !
    Peut être l’alcool…
    Donc ça à l’air bien mais pas pour tout le monde effectivement.

    • Laurène dit :

      Bonjour Eden,
      Oh dommage, mais en effet, le kombucha n’est pas adapté à tous malheureusement.
      A bientôt !

  • Anne dit :

    Bonjour Laurène, j’ai fait mon 1er KOMBUCHA avec le vinaigre de cidre BIO. Je l’ai jeté au bout de 7 jours tout en gardant une louche, pour en refaire un sans vinaigre.Au bout de 9 jours je l’ai mis dans une bouteille en verre avec un bouchon adéquate. Hop au frigo. 2 Jours plus tard, j’ouvre ma bouteille; pas de pétillants à l’oreille, et au goût pas de bulles. Puis-je quand même le consommer ? Du coût j’ai pris la fille, relancer une fabrication de KOMBUCHA et j’y ai remis du vinaigre mais il risque d’être amer, il faudra que de nouveau je jette cette préparation pour en refaire un avec juste une louche ? Cela n’a pas l’air si simple de faire son KOMBUCHA. Merci de m’éclairer sur ce qui va et sur ce qui ne va pas. Bonne journée. Anne

    • Laurène dit :

      Bonjour Anne,
      Effectivement, c’est un travail de chimiste pour arriver à une formule qui plaise au goût et qui soit suffisamment pétillante. D’ailleurs, même dans les kombuchas du commerce, il y en a que je trouve très bons et d’autres que je n’apprécie pas du tout. Il faut donc tâtonner pour trouver SA recette, mais a priori, vous n’avez pas l’air de faire d’erreur dans la préparation. Pour vous en assurer, je vous invite à lire notre recette pas à pas ici : https://www.optimyself.com/kombucha-recette/
      J’espère que vous allez y parvenir, tenez nous au courant !

  • Claudine dit :

    Bonjour Lauréne
    Je fais de l anémie puis,je prendre du kombucha?
    Merci

    • Laurène dit :

      Bonjour Claudine,
      Nous ne sommes pas médecins et ne pouvons donc pas donner de conseils médicaux, donc on vous conseille d’en parler avec votre médecin !
      Mais il ressort de nos recherches que le kombucha est plutôt conseillé en cas d’anémie.
      Vous nous tiendrez au courant ?

  • >