Transit > Constipation 


extracteur de jus

Le Guide sur la Constipation




Constipation, remède, cause ...
tout ce qu'il faut savoir !

Il y a des sujets, même intimes, dont on parle très facilement avec ses ami(e)s et d’autres que l’on garde farouchement secrets, bien trop honteux de les livrer en public. C’est le cas de tout ce qui touche à nos intestins, qu’il s’agisse des ballonnements, des gaz ou encore de la constipation.


Et pourtant, la constipation touche près d’1 personne sur 4 et particulièrement les femmes (2 fois plus que les hommes) et les personnes de plus de 60 ans. Selon les études, nous serions ainsi entre 16% (source) et 27% (source) à souffrir de constipation !


Vous faîtes partie de ce quart de la population qui se pourrit la vie avec ses intestins ? Vous ne savez plus que faire face à la constipation ?


Non seulement vous n’êtes pas seul(e) mais, surtout, il existe de nombreuses façons d’améliorer votre transit et de nombreux remèdes contre la constipation.

Loin de créer un tabou autour de ce sujet intime qui nous touche nous aussi, on a décidé de vous expliquer les principales causes de la constipation, pour que vous agissiez en prévention. Si le mal est déjà fait, on vous livre tous les remèdes anti constipation possibles et imaginables, allant de remèdes naturels à des méthodes chirurgicales, en passant par les médicaments contre la constipation.​

honte constipation


A la fin de cet article, vous saurez exactement quoi faire en cas de constipation !

More...

Nos guides & astuces :

Vous souffrez de constipation ? Vous êtes plus remèdes naturels ou solutions pharmaceutiques ?

Nous avons analysé de nombreux remèdes anti constipation, on vous présente tous nos guides et enquêtes sur les causes et les traitements de la constipation, à la fois sur le terrain naturel et en matière de laxatifs médicamenteux !

Vous êtes plus branché Probiotiques ? Jetez un oeil à notre Guide sur les Probiotiques, certains sont dédiés à la constipation.

quel est le meilleur blender ?
quel est le meilleur blender ?


La constipation, c’est quoi ?


La constipation n’est pas une maladie mais un symptôme, qui est dans la grande majorité des cas inoffensif mais très incommodant et obsédant. Ce symptôme est caractérisé par un retard et/ou une difficulté à évacuer les selles.


Êtes-vous vraiment constipé ?


constipation wc

Ce n’est pas parce que vous n’êtes pas allé à la selle un jour dans votre vie que vous êtes quelqu’un de constipé.

En fait il existe deux sortes de constipation :​


  • La constipation occasionnelle qui, comme son nom l’indique, n’arrive qu’à certaines occasion
  • La constipation chronique, qui fait alors partie de votre quotidien

Même si le transit dit “normal” diffère largement d’une personne à une autre, le corps médical a établi des critères régulièrement mis à jour, appelés critères de Rome, qui permettent de déceler une situation de constipation.


Considérez vous donc comme quelqu’un de constipé si, pendant 3 mois au moins au cours des 6 derniers, vous avez ressenti au moins 2 des symptômes suivants :

  • Moins de 3 évacuations de selles par semaine
  • Selles durées ou fragmentées dans plus de 25% des cas (schématiquement, il ne s’agit que de “petites billes”)
  • Efforts de poussée dans plus de 25% des cas
  • Sensation d’évacuation incomplète dans plus de 25% des cas (c’est-à-dire que vous avez la sensation de ne pas avoir tout évacué lorsque, de guerre lasse, vous quittez les toilettes)
  • Sensation de blocage ano-rectal dans plus de 25% des cas (en gros, vous sentez que la matière bloque au niveau de votre rectum)
  • Nécessité de manoeuvres digitales pour aider à l’évacuation, dans plus de 25% des cas (c’est-à-dire que vous devez effectuer des pressions avec vos doigts)
check list constipation

Vous êtes concerné par au moins 2 de ces critères ? Il est donc fort probable que vous soyez en situation de constipation chronique.


Si ce n’est pas le cas mais qu’il vous arrive régulièrement d’être constipé (par exemple lorsque vous voyagez, que vous êtes stressé, etc.), alors vous êtes probablement en situation de constipation occasionnelle.


Les autres autres symptômes que vous ressentez peut-être sont des ballonnements, douleurs au ventre, gaz ou encore maux de tête.


Sachez dans tous les cas, avant de chercher un remède, que la constipation peut avoir deux origines.



Elle se manifeste à quel niveau votre constipation, au juste ?


Soyez préparé, on commence à rentrer dans le détail ! Il convient en effet de distinguer deux types de constipation :

  • La constipation de transit (aussi appelée constipation de progression), qui est provoquée par une stagnation trop longue de vos selles dans votre côlon. Cela peut signifier que votre côlon ne travaille pas assez (qu’il est paresseux, quoi !) et qu’il n’évacue pas bien vos selles.
  • La constipation terminale (aussi appelée constipation d’évacuation), due à une accumulation de selles dans votre rectum (c’est à dire bien plus bas). Là, le problème vient probablement du fait que vos selles sont trop sèches et qu’elles sont donc très difficiles à évacuer.

Comment savoir si vous êtes dans un cas de constipation de transit ou de constipation terminale ?


Nous vous conseillons d’en discuter avec votre médecin, qui saura vous aiguiller.


Sachez toutefois que si vous n’avez pas de difficulté à évacuer vos selles mais que le seul souci est leur fréquence, vous êtes certainement en situation de constipation de transit. Si au contraire aller à la selle vous oblige à des efforts très importants, il est possible que vous soyez en situation de constipation terminale.



Elle se traduit comment, dans votre corps, votre constipation ?


Très schématiquement, lorsque vous mangez, vos aliments progressent de votre bouche à votre estomac en passant par votre oesophage et vont jusqu’à vos intestins, distribuant au passage leurs nutriments dans votre sang.



Plus précisément, ils passent d’abord dans votre intestin grêle, qui absorbent leur eau et en fait donc une matière solide, puis par votre gros intestin (ou côlon), qui se contracte pour assurer leur progression (source). C’est ce qu’on appelle le péristaltisme. L’objectif est de les faire descendre jusqu’au rectum pour libérer, par les selles, tout ce qui n’a pas été absorbé par notre corps (les déchets, en somme).


Tout ce processus prend du temps, de sorte que ce que vous évacuez est en général ce que vous avez mangé la veille voire 3 jours avant ! Pas de quoi alerter les pompiers si vous n’êtes pas allé à la selle depuis moins de 3 jours donc. C’est d’ailleurs ce que Giulia Enders appelle “la règle des 3 jours” dans son excellent livre Le charme discret de l’intestin.

OK, c'est intéressant toute cette théorie mais dans la vraie vie, pourquoi on est constipé ? Quelles sont les causes de la constipation ?



Mais alors, à quoi est due la constipation ?! Les causes principales


énervé constipation

Vous en voulez au ciel (ou à vos parents) de vous avoir refilé ce fardeau quotidien ? Il n’est pas certain que vous accusiez le bon responsable…

Votre pauvre mère est peut-être tout simplement elle aussi dans le quart de la population concernée par ce symptôme.

La constipation peut avoir des causes multiples que sont, principalement :​


  • Une alimentation pauvre en fibres
  • Une consommation insuffisante d’eau

Dès lors, si la vue d’un légume ou d’un fruit vous fait pâlir, que vous ne vous nourrissez que de graisses et de sucres et que vos seules boissons sont de la bière ou des sodas, ne vous posez pas beaucoup plus de questions, vous tenez probablement la cause de votre constipation.


fibres contre constipation

D’autres raisons peuvent être, notamment :

  • Le voyage, en raison du changement de rythme et/ou d’alimentation
  • Une intolérance alimentaire (on va y consacrer un article dédié)
  • La grossesse, du fait des bouleversements hormonaux (voir notre article sur le lien constipation - grossesse)
  • La ménopause, du fait des changements hormonaux, là aussi
  • L'alitement, la position allongée provoquant une mauvaise évacuation des selles
  • La sédentarité, l’exercice physique ayant a priori un facteur positif dans votre transit, pour vous relâcher mais aussi activer vos muscles abdominaux
  • Le stress ou un autre facteur psychologique (le lien entre stress et constipation est réel et la constipation psychologique n'est pas un mythe)
  • L’arrêt de la cigarette, le tabac pouvant avoir un effet laxatif et son arrêt étant une grosse cause de constipation (mais le jeu en vaut la chandelle !)
  • L’âge, les personnes de plus de 60 ans étant plus sujettes à la constipation
  • La prise d’un médicament, certains provoquant une constipation (vous trouverez la liste ici), il s’agit notamment de certains anti dépresseurs ou anti épilleptiques)
  • Certaines maladies, comme l’hypothyroïdie ou encore le diabète

Au-delà de ces causes, la constipation peut dans de rares cas être le signe d’une maladie et notamment d’un cancer du côlon, il est donc très important d’en parler à votre médecin si elle se prolonge trop.

Vous êtes enceinte ?

Pour tout savoir sur le lien entre grossesse et constipation, rendez-vous ici ! 

quel est le meilleur blender ?
quel est le meilleur blender ?

Parmi toutes ces causes, vous savez désormais, probablement, à quoi est due votre constipation. Mais alors, on fait quoi pour éviter d’être constipé ? En effet, savoir, en cas de constipation, que faire est une bonne chose, mais autant commencer par comprendre que faire pour ne pas être constipé, n'est-ce pas ?!

comment faire contre constipation


Pouvez-vous prévenir la constipation ?
Les remèdes de fond


Il ressort de ces différentes causes que la constipation peut facilement être combattue, à tout le moins lorsque ses sources sont principalement alimentaires. 


Quoi qu’il en soit, si vous êtes sujet à la constipation, nous vous conseiller de veiller à :

pomme constipation

Avoir une alimentation riche en fibres, c’est-à-dire principalement en fruits, en légumes et en légumineuses (pensez notamment aux smoothies pour rendre cette consommation plus fun). Les fibres sont en effet le principal remède contre la constipation, ce doit être un réflexe !

L’autorité européenne de sécurité alimentaire (EFSA) recommande au minimum 25 grammes de fibres par jour (source), or notre consommation classique ne dépasserait pas les 17 grammes (source). Un pomme vous apporte par exemple 4 grammes de fibres et 100 g de pruneaux donnent 6 grammes de fibres environ (source).

bouteille d'eau constipation

Boire beaucoup d’eau, au moins 2 litres par jour, pour ramollir vos selles et maintenir leur régularité, comme l’explique l’institut canadien du diabète et des maladies digestives et rénales (source). Autant que les fibres, l'eau est le meilleur (et le moins cher !) traitement anti constipation.

chips constipation

Diminuer les graisses, le sucre, l’alcool, les sodas, les épices, etc. (en gros, tout ce qui est connu pour être “mauvais” et qui, revers de la médaille, cause la constipation !).

sport constipation

Faire de l’exercice physique, par exemple du yoga ou du qi gong pour relâcher votre ventre, ou un peu de marche voire de course, pour le stimuler.

journal alimentaire constipation

Tenir un journal de ce que vous mangez et du rythme de vos passage aux toilettes, pour identifier une éventuelle intolérance alimentaire. La cause de votre de constipation est peut-être liée à un seul aliment ou substance auxquels vous êtes intolérant (par exemple le lactose ou encore le gluten ou les oignons) et le supprimer pourrait permettre à votre transit de se réguler comme par magie.

toilettes

Ne surtout pas vous retenir quand vous ressentez l’envie d’aller aux toilettes : si vous êtes au bureau, allez à un autre étage pour être plus discret, allez-y pendant la pause déjeuner de vos collègues, bref, trouvez un subterfuge si la perspective d’aller à la selle au travail vous bloque, car plus vous retenez vos selles, plus elles sèchent… (et si vous avez bien lu le début de cet article, vous aurez compris que cela annonce une bonne constipation d’évacuation !).

do not disturb

Instaurer un “rituel toilettes”, en essayant de vous y rendre tous les jours au même moment, idéalement 30 minutes environ après avoir mangé, et prenez votre temps.

tabouret constipation

Investir dans un tabouret surélévateur de pieds, appelé “tabouret physiologique”, pour adopter une position plus propice à l’évacuation des selles, car vous l'ignorez peut-être mais notre posture assise est une réelle cause de constipation !

échanger avec docteur

Échanger avec votre médecin sur les éventuels traitements qui pourraient provoquer votre constipation et essayer de leur trouver des substituts, dans la mesure du possible.

A ce stade, vous savez tout ce qu’il faut savoir sur les origines et causes de la constipation et ses manifestations. Vous avez essayé de la combattre en changeant vos habitudes alimentaires, en prenant votre temps aux toilettes et en faisant plus d’activité physique et pourtant, rien n’y fait ?

Mais alors, face à votre constipation, que faire ? Et surtout, que prendre pour la constipation ?​

On vous présente tous les moyens, naturels ou médicamenteux, pouvant vous aider à lutter contre la constipation.​





Constipation, que faire ?
Les remèdes efficaces en cas de crise!


Les traitements anti constipation dépendent du type de constipation dont vous souffrez, de sa ou ses causes et de ses manifestations.


On l’a vu, la première étape pour combattre la constipation est de changer ses habitudes alimentaires. Vous le savez, chez Optimyself, on préfère toujours agir en prévention grâce à des remèdes naturels qui permettent de comprendre d'où provient la constipation, plutôt qu'en urgence avec des médicaments laxatifs qui permettront certes de vous soulager, mais sans que vous compreniez l'origine et la cause de votre constipation.

Toutefois, cela prend du temps et ne suffit pas toujours. Dans certains cas, le recours à des substances laxatives, qu’elles soient naturelles ou médicamenteuses, est donc utile.

remèdes naturels constipation


Les remèdes naturels contre la constipation


Des fibres à foison !


Il existe tout d’abord de nombreux remèdes naturels contre la constipation, permettant d’augmenter votre apport en fibres qui, on l’a dit plus haut, sont la base d’un bon transit. En effet, elles jouent un rôle de régulateur du transit en hydratant vos selles et en augmentant la contraction de vos intestins (source). Du fait de leur structure, elles ne sont pas digérées par votre intestin et agissent telle une éponge pour entraîner les déchets vers le bas ! Il s’agit donc de laxatifs de lest (on y revient plus bas).

Légumes constipation

L’amélioration du transit grâce à l’augmentation de l’apport en fibres a été prouvé à de nombreuses reprises par la science (source).


Deuxième effet kiss cool des fibres : elles augmentent votre sensation de satiété et contribuent donc à vous “caler”, idéal si vous cherchez à perdre du poids !


Vous vous demandez dès lors que manger contre la constipation ? Vous trouverez des fibres en quantité dans :

  • les pruneaux ainsi que l’eau de pruneau (récupérée après avoir fait tremper vos pruneaux une nuit)
  • les figues sèches
  • les abricots secs
  • les dattes
  • l’artichaut
  • les lentilles
  • le topinambour
  • les pommes cuites
  • les bananes mures
  • le raisin
  • les cerises
  • etc.

On vous a présenté tous les meilleurs aliments anti constipation dans un autre article, allez y jeter un oeil !

quel est le meilleur blender ?

En règle générale, l’ensemble des fruits et des légumes sont riches en fibres, n’hésitez pas à en abuser donc ! Pour augmenter facilement votre consommation, on vous conseille de les préparer en smoothies, le blender conservant l’ensemble des fibres et ce mode de consommation vous permettant d’en ingérer en grande quantité tout en prenant beaucoup de plaisir ! (faîtes un tour sur notre section dédiée aux jus et smoothies maison si vous cherchez de l'inspiration !).



D'autres aliments miracles

graines constipation

On y revient plus en détail dans un article dédié aux remèdes naturels contre la constipation, mais vous pouvez lutter contre votre constipation grâce à d’autres traitements naturels, tels que :

  • les graines de lin, grâce aux mucilages qu’elles contiennent qui fonctionnent comme un laxatif de lest, c’est-à-dire qu’elles augmentent le volume des selles et les entraînent vers le bas
  • les graines de psyllium, qui agissent aussi comme un laxatif de lest grâce aux mucilages
  • le radis noir, notamment en ampoules 
  • l’huile d’olive, qui stimule le système digestif et qui est connue pour être un remède anti constipation
  • le miel, qui agit sur la flore intestinal et combat la fermentation, tel que le démontre Jean-Luc Darrigol dans son ouvrage intitulé Apithérapie
  • le jus de citron qui, pris à jeun le matin, agit comme un stimulant de votre système digestif et aide à l'élimination des toxines

On parle souvent à leur sujet de phytothérapie. Au delà des plantes, certaines huiles essentielles peuvent aider votre transit, par exemple l’huile essentielle de gingembre, à utiliser par voie orale ou en massage du ventre.


Pour faire le tour de l’ensemble de ces aliments anti constipation, rendez-vous par ici !


quel est le meilleur blender ?

Des compléments alimentaires, pour tout concentrer en une pilule


compléments alimentaire constipation

Bien sûr, si vous ne vous sentez pas de manger 10 pruneaux par jour, de verser des graines de lin sur tous vos plats et d’enchaîner un verre de jus de citron dans de l’eau tiède et une cuillère à soupe d’huile d’olive tous les matins, vous pouvez recourir à des compléments alimentaires à base de plantes, pour favoriser votre élimination et améliorer votre digestion et votre transit.

Ces remèdes contre la constipation peuvent contenir des probiotiques, pour renforcer votre muqueuse intestinale.


Vous pouvez aussi directement faire appel aux probiotiques, dont les effets sur la constipation ont été prouvés scientifiquement (source).


quel est le meilleur blender ?

Des petites habitudes qui changent tout


habitudes contre constipation

Enfin, certains détails peuvent vous aider grandement à améliorer votre transit. On vous en parle plus en détail dans un article sobrement intitulé "comment bien faire caca" !!, mais les deux principaux sont :

  • L’amélioration de votre position aux toilettes, la Société nationale française de colo-proctologie (SNFCP) recommandant un angle de 35 degrés entre vos jambes et votre tronc, pour libérer votre rectum. Pour cela, n’hésitez pas une seconde et investissez dans un tabouret physiologique dont on vous a parlé plus haut. Faîtes nous confiance, ça change la vie !!
  • Un peu d’activité physique, pour muscler votre sangle abdominale, en essayant de marcher 30 minutes par jour (pourquoi ne pas descendre un arrêt de bus ou de métro plus tôt, ou faire un tour entre midi et deux, voire prendre l’escalier au lieu de l’ascenseur ?). Vous pouvez aussi faire des petites séries d’abdos chez vous ou des enchaînements de yoga.
  • La pratique de l’auto-massage, en effectuant des mouvements circulaires sur votre abdomen de la droite vers la gauche autour de votre nombril (c’est à dire en suivant votre gros intestin), avec le plat de vos doigts, puis avec vos deux mains l’une sur l’autre, avec une pression régulière. Vous pouvez aussi pétrir légèrement votre ventre en soulevant puis en relâchant la chair autour de votre nombril (voir un tutoriel ici). Le massage serait un remède contre la constipation ? Voici enfin une bonne nouvelle !

Pour un exemple en vidéo, inspirez-vous de cette technique : 


Retrouvez tous nos trucs et astuces pour soulager sa constipation !

quel est le meilleur blender ?

Parfois, la nature et la volonté ne font pas tout (et surtout elles ne produisent pas leurs effets suffisamment vite…) et un petit coup de pouce est alors nécessaire.

Mais alors, que faire en cas de constipation lorsqu’on pense avoir tout essayé ?

Le recours à un laxatif est alors un bon moyen pour mettre un coup de pied dans la fourmilière !

Attention à ne pas en abuser pour autant, car vous pouvez devenir dépendant au laxatif et vos intestins peuvent ne plus fonctionner du tout sans cette aide extérieure… On appelle d’ailleurs cela la “maladie des laxatifs”. Pensez aussi à en parler à votre médecin avant de vous lancer.




probiotique vaginal clinique


Les médicaments contre la constipation : les laxatifs


Lorsque les “mesures hygieno-diétetiques” ne suffisent pas, la Société nationale française de colo-proctologie (SNFCP) conseille le recours aux laxatifs, ces derniers étant d’une efficacité 2 fois supérieure aux médicaments placebo, avec une hausse de 2 à 3 selles chaque semaine (source).

La SNFCP recommande de commencer par les laxatifs osmotiques en première intention puis par les laxatifs de lest et, en cas d’échec, les laxatifs lubrifiants ou les laxatifs stimulants, dont les effets indésirables sont “acceptables” selon la SNFCP.

Probiotique et antibiotique

On vous a perdu avec tous ces noms barbares ? Pas de panique, on vous explique comment fonctionnent ces différents laxatifs pour que vous trouviez le remède à votre constipation. Par ailleurs, on vous livre dans un autre article quels sont, selon nous, les meilleurs médicaments contre la constipation.


quel est le meilleur blender ?

Les laxatifs osmotiques, pour hydrater vos selles


laxatif osmotique hydrate les selles

Ce type de laxatif a pour effet d’attirer l’eau dans vos intestins, pour hydrater vos selles et, donc, les ramollir. Leur nom vient de là, l’osmose correspondant à cet appel d’eau.

Plus chimiquement, les molécules contenues dans le médicament ne sont, comme les fibres alimentaires, ni absorbées ni digérées par votre organisme et elles sont donc expulsées telles quelles avec vos selles, qu’elles auront préalablement ramollies.​



Comment les prendre : les laxatifs osmotiques sont des remèdes contre la constipation plutôt doux pour vos intestins et leurs effets indésirables sont limités (flatulences, diarrhées éventuelles voire déshydratation si vous en abusez), ce qui fait dire à la SNFCP qu’ils sont bien tolérés et donc adaptés en première intention et peuvent être pris sur une période assez longue (sans abus bien sûr).


Ils peuvent être administrés par voie orale ou rectale, c’est-à-dire en suppositoire.


Délai d’action : entre 1h et 1 jour, selon le type de laxatifs. Idéal donc pour vous donner un coup de pouce rapide et efficace !

Découvrez notre classement des meilleurs laxatifs osmotiques !​

meilleure spiruline


Les laxatifs de lest, pour “alourdir” vos selles


laxatif de lest alourdit les selles

Les laxatifs de lest visent quant à eux, comme leur nom le laisse imaginer, à lester vos selles en augmentant leur volume mais aussi en les ramollissant.

D’un point de vue technique, les laxatifs de lest sont composées de fibres et de mucilages (ceux qui sont présents dans les graines de lin et de psyllium dont on vous a parlé plus haut) qui, en présence d’eau, gonflent et, par une réaction purement mécanique, rendent vos selles plus volumineuses et plus molles, qui vont dès lors être expulsées plus facilement.​



Comment les prendre : selon la SNFCP, les laxatifs de lest sont également assez doux pour votre organisme, bien qu’ils puissent provoquer quelques ballonnements ou flatulences. Il faut les accompagner de beaucoup d’eau.


Vous pouvez les prendre en traitement contre la constipation sur une période assez longue, toujours avec modération bien sûr, faute de quoi vous risquez de développer une dépendance et de ne plus parvenir à aller à la selle sans leur aide. On ne vous le conseille pas du tout !


Délai d’action : 48h environ, pensez donc à anticiper si vous partez en voyage par exemple et que vous savez pertinemment que vous serez constipé.

Découvrez notre classement des meilleurs laxatifs de lest !​

meilleure spiruline


Les laxatifs lubrifiants, pour “faire glisser” vos selles


laxatif fait glisser les selles

Les laxatifs lubrifiants apporte un corps gras, qui est souvent de la paraffine ou de la vaseline, pour faciliter l’évacuation de vos selles, qui vont “glisser” plus facilement.

Ces remèdes contre la constipation, plus agressifs pour vos intestins, existent en voie orale mais aussi en voie rectale, c’est-à-dire en suppositoire.​



Comment les prendre : très pratique, ce remède contre la constipation présente toutefois un inconvénient : il diminue l’absorption des vitamines solubles dans les corps gras (dites vitamines liposolubles) c’est-à-dire les vitamines A, D, E et K. Il ne faut donc pas en abuser et surtout ne pas les prendre sur une période trop longue.

Par ailleurs, les laxatifs lubrifiants peuvent provoquer un suintement anal, on a connu plus agréable…! (source).


Enfin, la SNFCP précise qu’ils ne peuvent être pris que "en l'absence de troubles de la déglutition et de la motricité oeso gastrique, notamment chez le sujet âgé, en raison du risque de pneumopathie lipoïde”. Derrière ce vocable très compliqué se cache un risque d’inflammation de vos poumons si, par accident, de l’huile est aspirée par vos poumons. Nous vous conseillons donc d’en parler avec votre médecin si vous présentez ce type de syndrome.


Délai d’action : entre 6 et 8h. On vous conseille donc de les prendre le soir au coucher, pour un effet le matin au réveil.

Comme on n'est pas fans de ce type de laxatif très agressif, on n'a pas fait de classement des meilleurs laxatifs lubrifiants, vous nous excuserez ; )​



Les laxatifs stimulants, pour déclencher vos selles


laxatif stimulant

Enfin, ce dernier type de remède anti constipation vise à stimuler la muqueuse intestinale, en accélérant le péristaltisme dont on vous a parlé plus haut, c’est à dire les contractions de votre intestin.

Un vrai shaker !

Techniquement, ils réduisent l'absorption d’eau par vos intestins et stimulent en parallèle leur sécrétion d’eau. Au final, vous avez plus d’eau dans les intestins ce qui ramollit vos selles et faciliter leur expulsion.​


Ils n’ont donc pas vraiment d’effet mécanique sur la contraction de vos intestins, contrairement à ce que leur nom pourrait laisser penser (source).


Comment les prendre : ils sont très irritants pour votre muqueuse intestinale (on les appelle d’ailleurs aussi “laxatifs irritants”) et sont donc à prendre en dernier recours et de façon très ponctuelle, mais clairement pas en traitement contre la constipation sur le long terme. Ils peuvent provoquer des diarrhées ou des crampes abdominales. On ne les conseille pas en cas de constipation chronique, ils doivent être réservés aux cas d’urgence ponctuelle.


Par ailleurs, une utilisation trop fréquente vous expose à ce que l’on appelle la “maladie des laxatifs”, c’est-à-dire une forte dépendance à ce médicament.


Ils existent sous forme orale ou rectale, en suppositoire.


Délai d’action : très rapide par voie rectale (moins d’1h) et un peu plus long par voie orale (entre 8 et 10h). Selon votre voie d’administration, prenez le donc lorsque vous avez un petit moment tranquille devant vous ou le soir avant de vous coucher, pour une libération dès le réveil !

Découvrez notre classement des meilleurs laxatifs stimulants !​

meilleure spiruline


Les laxatifs par voie rectale


laxatif rectal fusée

On l’a vu, plusieurs types de laxatifs existent sous format suppositoire. C’est le cas des laxatifs osmotiques, des laxatifs hydratants ou encore des laxatifs stimulants.

Comment les prendre : leur avantage est qu’ils agissent souvent de façon très rapide. En revanche, ils provoquent une contraction de votre rectum et ne doivent donc pas être utilisés de façon trop fréquente.​ Là encore, c'est un remède contre la constipation plutôt efficace et séduisant lors des crises, mais c'est tout !



Délai d’action : 30 min à 1h, top si vous n’en pouvez vraiment plus et que vous avez quelques minutes tranquilles devant vous.

Découvrez notre classement des meilleurs laxatifs rectaux !​

meilleure spiruline

Vous l’aurez compris, il existe de nombreux types de laxatifs et vous devez ne recourir à certains qu’en dernier recours. Privilégiez au départ les laxatifs osmotiques et les laxatifs de lest, tournez vous vers les laxatifs hydratants dans un deuxième temps et avec parcimonie, sous peine de souffrir de carences en vitamines, et ne recourez aux laxatifs stimulants qu’en tout dernier recours et de façon très ponctuelle.

Par ailleurs, les laxatifs ne sont pas les seuls remèdes contre la constipation et de nombreuses autres méthodes peuvent vous soulager grandement.




Les lavements, qui peuvent aider à soigner la constipation


Il existe un autre moyen qui peut avoir des effets magiques sur votre constipation : les lavements (on l’a essayé, d’où notre enthousiasme !).


via bivea

Ce n’est pas leur objectif principal, on les présente parfois comme des moyens de se détoxifier et d'éliminer les toxines accumulées dans l’organisme. On n’est pas à 100% convaincus par ces théories, en revanche force est de constater qu’ils ont un effet indéniable sur la constipation (testé et approuvé !).


D’ailleurs, la SNFCP considère qu’ils sont recommandés comme remède contre la constipation en deuxième intention (après les laxatifs, donc), deux deux cas principalement : lorsque la constipation est d’origine neurologique (en cas de maladie de Parkison par exemple, ou encore de sclerose en plaque) mais aussi en cas de constipation chronique, “malgré l’absence d’études de niveau de preuve suffisant”.


En clair, la science n’a pas encore prouvé l’efficacité des lavements comme traitement de la constipation, vous ne pouvez donc que vous fier aux témoignages des personnes l’ayant essayé (c’est notre cas et on approuve à 100% !).


On y a consacré un article ad hoc mais sachez qu’il existe différents types de lavements, du plus profond au plus superficiel :

  • L’hydrothérapie du côlon, pratiquée par un professionnel, qui consiste à nettoyer le côlon avec de l’eau injectée par le rectum qui, lorsqu’elle ressort, emporte avec elle les déchets qui s’y trouvent (selles, mais aussi mucus, toxines voire vers intestinaux !). On en fait régulièrement et on doit dire en toute honnêteté que ce sont les lavements qui ont mis fin à notre constipation, à nos ballonnements et gaz.
  • Le lavement avec un kit à lavement (aussi appelé “bock à lavement” ou “enema” par les anglo-saxons), qui reprend le même principe que l’hydrothérapie mais que vous faites vous-même, chez vous, allongé. La quantité d’eau est nécessairement moins importante et le nettoyage moins en profondeur (on vous explique en détail comment faire un lavement pas à pas, allez voir si vous êtes tenté !).
  • Le lavement avec une poire à lavement, qui ne va nettoyer que votre rectum et ne pas aller jusqu’à dans votre gros intestin.

Nous vous conseillons dans tous les cas d’en parler à votre médecin avant de vous lancer dans ces techniques comme remède à votre constipation. Pour en savoir plus et comprendre notre engouement, rendez-vous ici.


nettoyage du colon
quel est le meilleur blender ?
faire un lavement à la maison

Les autres techniques médicales contre la constipation


chirurgie constipation

Il existe d’autres remèdes contre la constipation qui sont réalisés par des professionnels médicaux. On ne s’étend pas sur eux, mais sachez qu’il est possible de faire :

  • Du biofeedback, c’est à dire de la rééducation du périnée, qui consiste en des exercices de relâchement volontaire des muscles de votre plancher pelvien (source). Cette technique est recommandée en cas de constipation chronique et doit être réalisée par un kinésithérapeute dans un centre spécialisé. Une étude a prouvé son efficacité chez 70% des patients traités.
  • Des injections de toxine botulique au niveau du périnée postérieur, pour les personnes qui présentent une constipation terminale (ou d’évacuation). Leurs effets comme traitement de la constipation ont également été prouvés par une étude et ils sont conseillés aux personnes réfractaires au biofeedback (source).
  • De l’acupuncture ou de la réflexologie, leurs effets n’ayant pas été prouvé mais ces techniques pouvant fonctionner sur les personnes réceptives.
  • De la chirurgie, et notamment la rectopexie, c’est à dire une intervention pour éviter que le rectum ne descende, ou encore l’ablation de la partie basse du rectum, appelée intervention de STARR.

Si le recours à ce type d’intervention vous intéresse comme remède contre votre constipation, nous vous conseillons d’en parler avec votre médecin.



Alors, en cas de constipation, que faire ?


On espère vous avoir permis d’avoir un aperçu complet des remèdes existants pour lutter contre votre constipation.


Vous l’avez vu, la première étape est de modifier vos habitudes alimentaires, si votre alimentation manque de fibres et d’eau. Vous pouvez ensuite avoir recours à des remèdes naturels anti constipation, dans votre alimentation ou par le biais de compléments alimentaires, par exemple des probiotiques

Pensez aussi aux petits trucs et astuces pour faciliter votre transit.

tabouret constipation

Si vous n’obtenez pas de résultats, pensez aux laxatifs, mais en les utilisant de façon raisonnable et ponctuelle.

Les lavements peuvent aussi vous être d’une grande aide comme traitement de votre constipation.

Enfin, tournez vous vers des méthodes plus médicales si tout cela ne règle pas vos problèmes.


Toutefois, sachez que nous sommes tous différents et que nous réagissons tous de façon distincte à ces différents remèdes contre la constipation. A vous de trouver celui qui vous soulage le plus et surtout, dans l’idéal, qui vous permette de soigner en profondeur plutôt que simplement “cacher” le problème.


La constipation est un sujet que l’on garde souvent pour soi, un peu honteusement. On considère que c’est une erreur et que l’on a beaucoup à apprendre en partageant. Alors n’hésitez pas à venir nous donner vos tuyaux maison anti constipation et à nous poser toutes les questions qu’il vous reste, même les plus gênantes. Pour cela, rendez-vous sous les différents articles de notre guide anti constipation !